Qui était votre premier crush ?



  • Je ne parle pas de l'Amour avec un grand A, mais de votre premier crush, la première personne qui a fait battre votre petit coeur tout mou (que ça soit en maternelle, à 13 ans ou à 46...).

    text alternatif
    Ce forum manque de paillettes

    Comment s'appelait-il/elle ? Pourquoi cette personne vous a-t-elle plu ? Ce crush était-il réciproque ?



  • J'en ai eu mille jusqu'au lycée, dont aucun n'a jamais été réciproque 😌 la première dont je me souvienne était Marion, une petite brune typée. Ça devait être en CE1...



  • @Hornet a dit dans Qui était votre premier crush ? :

    J'en ai eu mille jusqu'au lycée

    Tiens, un petit coeur tout mou, un !

    @Hornet a dit dans Qui était votre premier crush ? :

    dont aucun n'a jamais été réciproque

    Parce que tu leur as déclaré ta flamme à toutes ?



  • En maternelle j'avais une petite chérie, et pour la photo de classe, on était tous assis sur un espèce de tracteur en bois qu'on avait dans la cour.

    Et quand ma mère a acheté la photo, je lui ai montré ma petite chérie en ajoutant "et c'est là dedans qu'on fait l'amour"

    Maman choquée qui a tout de suite appelé ma grand-mère pour raconter 😂



  • @Shanna Je pense qu'à chaque fois environ tout l'univers était au courant. J'étais pas mal idiot (vos gueules la vanneurs team).



  • J'en ai eu quelques uns, (j'ai un cœur tout tendre comme @Hornet), après les gens n'en ont jamais rien su car je ne parlais à personne.
    Le plus ancien crush c'était sans doute en primaire, une Loreleï. Elle avait du caractère (ce critère qui n'a jamais changé chez moi) c'est ce qui m'a plu.



  • J'ai beau y réfléchir, je ne pense pas avoir crushé sur qui que ce soit. J'avais bien un "n'amoureux" quand j'étais enfant mais c'étaient surtout les adultes qui nous définissaient comme ça, nous, nous étions juste deux amis inséparables, c'tout. Je me souviens d'ailleurs que lorsque l'on était ados et que je lui rendais visite pendant les vacances scolaires (parce qu'il avait déménagé dans une autre région), je me prenais des sales réflexions de la part de mes parents parce que nous dormions dans la même chambre. Sérieux ? Ça faisait des années qu'on était potes et parce qu'on était pas du même sexe, fallait se taper des insinuations et des rappels à l'ordre ?!

    Et en fait, ça me surtout penser à ma lecture actuelle sur la pratique amoureuse et en particulier à ce passage dans l'intro :
    « Les comportements amoureux ne sont pas le résultat de sentiments amoureux qui leur préexisteraient. Comment l'amour naît-il et se développe-t-il ? Des partenaires se disent amoureux et le deviennent effectivement parce qu'un certain nombre de pratiques interpersonnelles qui les ont rapprochés sont interprétées comme des manifestations d'amour. « Il n'y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant », disait le poète Antonio Machado. Comprendre la dynamique de la pratique amoureuse implique d'en dégager le code, à partir des histoires que racontent les amoureux mais aussi ceux qui cessent de l'être.
    Le code pratique de l'amour, maîtrisé implicitement par chacun, traduit le sens relationnelle des actes entre deux personnes. Ainsi une femme offrait autrefois une faveur, c'est-à-dire un ruban, à l'homme qu'elle voulait s'attacher. Le code amoureux est présent dans tous les actes d'une relation que l'on qualifie d'amoureuse. Comme dans le monument de Séville, l'amour ne se comprend qu'en tenant compte de toutes les phases de l'histoire qui le constituent : naissance, stabilisation, désamour. Les amoureux évoquent le passé de leur relation et s'interrogent sur son avenir. Elle ne se réduit pas à l'amour naissant. »

    J'ai une vision totalement déconstruite sur la question alors je trouve proprement étonnant de "crusher". Par contre, je suis totalement incohérente parce que même si je sais qu'il n'y a rien de magique dans une relation (comme dans toute relation avec autrui, il est question de rapports de force, de pouvoir, de calcul et d'interdépendance), je suis extrêmement fleur bleue et je ne peux m'empêcher de rêvasser à un idéal qui n'existe que dans la fiction.



  • Mon amoureux de 3/4 ans à 9/10 ans (oui, je suis une fidèle) s'appelle Gilles, je voulais me marier avec lui mais j'étais embêtée qu'il aime le foot. J'ai voulu laisser pousser mes cheveux en primaire pour lui (et aussi un peu pour défier l'autorité maternelle).



  • @Chibi a dit dans Qui était votre premier crush ? :

    s'appelle Gilles

    C'était un enseignant ? 😧



  • @Hornet oui, pourquoi ?
    (Fidèle et précoce)


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
Modérateurs : Chibi