Se faire plaquer après le décès de sa mère...



  • Bonjour à tous, voilà je ne savais pas si je devais poster dans famille ou amour mais je me lance...
    J'ai 24 ans. Je suis en couple depuis 7 ans, tout allait pour le mieux du moins je le penser.. on a pris un appart cela fait 9 mois, on a pris un chien, bref le déroulement "normal". Quand je suis partie de chez mes parents on a diagnostiqué à ma mère un cancer du poumon stade 4.. j'ai vécu de long mois difficile à faire des aller retours entre l'hôpital et chez moi. Je n'ai jamais pu m'appuyer sur mon copain, pour moi il n'a pas était présent. Ma mère est décédé le 20 Mars 2020 et nous lui avons dit au revoir le 25 Mars. Mais voilà.. ce 24 avril 2020 (anniversaire de mon père) mon copain m'annonce qu'il ne sait plus si il m'aime encore, qu'il a besoin de distance pour voir si je lui manque ou pas.. j'ai préféré dire stop à la relation et ne pas faire de break car moi je l'aime plus que tout et je sais qu'au fond de moi ce break ne servirait à rien car je le sens qu'il ne changera pas d'avis. Il me dit que sa vie de célibataire lui manque et qu'il n'a pas profiter assez de sa jeunesse.. il avait 16 ans et moi 17 ans quand on s'est mis ensemble mais il me paraissait tellement différent des autres.. je comprend qu'il ai besoin de profiter, moi même je me suis déjà poser la question si j'avais pas gâcher ma jeunesse mais les sentiments que j'ai pour lui on toujours balayer ces doutes. Si vous avez des histoires similaires ou des conseils à me donner pour surmonter maintenant deux deuils mais différent je suis preneuse...
    (Ne faites pas attention aux faites d'orthographe)



  • This post is deleted!


  • @DM9 Sincères Condoléances.

    Je n'ai qu'un seul conseil : Ne pas hésiter à aller voir un psychologue et ne pas hésiter à en voir plusieurs jusqu'à trouver l'interlocuteur qui te corresponde. Cette personne neutre qui ne te connait pas pourra t'aider pour la période de deuil de ta maman. De plus elle pourra t'aider à voir plus clair dans ta relation.

    Quand j'ai perdu mon fils, j'ai été voir un psy, ça m'a vraiment aidé. Même si à côté de ça, mon ex et moi nous sommes éloignés parce que les épreuves que nous avons vécu cette année là nous ont fait nous construire différemment et l'amour n'était pour rien dans ces changements car nous ressentions encore beaucoup d'amour l'un pour l'autre, nous n'étions juste plus les mêmes personnes.



  • @DM9 Toutes mes condoléances.

    Je serais de l'avis de @Kallindra, dans ce genre de situation, voir une psychologue clinicienne est une indéniable aide, pour permettre d'y voir plus clair et avancer.

    L'année dernière, j'ai vécu une situation similaire avec deux pertes en peu de temps : Licenciement + quatre jours plus tard séparation dans des conditions pas évidentes (découvert par hasard que ma compagne entretenait depuis quelques mois une relation à côté... explications et séparation... )

    Même si mes amis pouvaient me donner du réconfort, seule la psy a fait avancer les choses. Je sais qu'au début "psy" peut paraître un gros mot, mais c'est comme un docteur. Elle m'a permis de mettre des mots sur les sentiments que j'éprouvais, de voir plus clair pour dégager la vision de la route et aller de l'avant

    Bon après on a tous notre propre degré de résilience. J'ai eu de la chance de n'avoir eu besoin que d'une séance pour fermer le livre et aller de l'avant, car la résilience est l'un de mes deux traits de caractère principaux (En y repensant après qu'elle me l'ai dit, c'est vrai que dans le passé j'avais toujours réussi à me relever très rapidement d'épreuves difficiles). Mais cela ne m'a pas empêché après de la voir deux autres fois dans les mois qui sont suivi, une fois pour le suivi qu'on s'était dit et contrôler que tout allait bien, et l'autre parce que j'en ressentais le besoin pour rester sur la bonne route, pour avoir des conseils sur ce que je faisais et ressentais, car si les amis peuvent donner du réconfort, rien ne vaut une professionnelle pour y voir plus clair et te guider vers le chemin qui te correspond

    Bref, dit toi que la roue tourne. Le passé est passé. C'est sur que tu dois te dire que tu as perdu plusieurs années de ta vie avec quelqu'un qui n'a pas voulu continuer avec toi. Mais il ne faut pas se dire que c'est des années perdues, ce sont des expériences. Et si tu l'as fait comme cela, tu l'as fait en fonction de tes convictions, de tes choix. Tu n'as donc rien à regretter

    Et il ne faut non plus pas se dire que tu as gaché ces années de ta vie. Non, tu les a vécues. Et rien ne sert non plus de penser à ce que tu aurais fait si tu avais fait d'autres choix. Les futurs alternatifs ne servent à rien car on ne sait pas ce qu'il se serait passé si tu avais choisi de faire autre chose, ca aurait pu être aussi bien positif que négatif

    Quoiqu'il en soit la roue tourne toujours. Je le vois dans mon cas personnel, plusieurs mois après je suis de nouveau en couple avec quelqu'un qui me correspond totallement (la relation passée m'a fait prendre conscience de certaines choses et surtout la psy m'a bien fait comprendre qu'au vu de mon profil certains "critères" pour moi devaient ne jamais être négociable dans mes choix) et j'ai également un nouveau travail

    On a le droit de se dire qu'on s'est trompé dans la vie. Je ne pense pas qu'il existe une personne qui n'ai jamais eu ce sentiment. Mais "tromper" est relatif, c'est une perception des choses, un sentiment sur les choix que l'on a pris. Alors que quand on a pris un choix il ne fait jamais le regretter puisque l'on sait pourquoi on a choisi cela à l'époque, on avait forcément de bonnes raisons

    Parfois on a le sentiment que tout s'écroule. On a eu des écueils simultanés, ce n'est pas évident. Mais même quand tout est sombre, tout peut redevenir lumineux du jour au lendemain. La seule constante dans la vie, c'est justement que rien n'est constant et que même si une fleur se fâne, elle peut revivre et resplendir du jour au lendemain

    Bon courage à toi



  • @DM9 Je ne sais pas si tu es toujours présente sur le forum ou même où tu en es actuellement, donc je ne préfère pas m'étaler "pour rien"

    Donc si tu as toujours besoin de conseils ou de soutien, n'hésites pas à faire signe.



  • ah je découvre l'histoire 😞 c'est ça les histoires d'amour humanoiide 👽 c'est quelque chose de super bien mais d'un coté ça peut faire beaucoup souffrir , des fois ons e dit c'est bien de rester seul mais d'un autre coté c'est triste , c'est compliqué , je pense que tout à une part de risque .
    en tout cas il aurait du etre là pour sa mère , c'est quelque chose qui doit faire beaucoup souffrir 😞



  • Le temps et en parler EN VRAI, peut-être à ton toubib qui gardera privés vos échanges
    A part ça, t'adresser à des inconnus virtuels, je ne comprendrais jamais ça.



  • @Astrid je pense que tout le monde a compris que tu étais contre les discussions sur Internet, mais si les membres ressentent le besoin de s'exprimer ici (et peut-être qu'ils le font également de vive voix), c'est plus sympa quand ils peuvent le faire sans se sentir jugé.



  • @Chibi Aucun jugement, seulement conseils pour échanger face à face, ça donne résultat
    En virtuel, on reste concentré sur soi, ça n'aide pas la personne en souffrance
    Le virtuel n'aide en rien les souffrances, ceux qui y répondent parlent de leur vécu, pas de la personne qui parle sa souffrance. On est chacun différent.
    J'ai connu une personne (virtuellement) qui comptait sur aide virtuelle, ça s'est très mal terminé et les concepteurs du site ont été jugés coupables/responsables, non assistance etc
    Autant amener les gens vers des pros ! non ?



  • @Chibi Es-tu personnel de santé ? avec inscription etc.
    Non, sinon tu comprendrais ma démarche.



  • @Astrid l'équipe annonce régulièrement préférer des professionnels et de lire les réponses des membres comme des conseils bienveillants.



  • @Chibi Je peux l'écrire aussi ?



  • @Astrid tu es libre d'écrire ce que tu souhaites dans les limites de la charte.
    Je ne comprends simplement pas ta démarche de répéter par-ci, par-là que tu n'aimes pas les conversations virtuelles après ton inscription sur un forum.

    Peut-être n'y a t'il aucun jugement dans tes écrits, mais la forme peut laisser paraître comme tel à certains membres, même si dans le fond je peux partager certains de tes avis.



  • @Chibi Je vais essayer de faire simple, la forme peut te paraître AUSSI dans le sens que tu souhaites.
    Jamais internet ne remplacera un professionnel ou sauvera un être en véritable détresse
    Sans internet les bobos seraient guéris de suite, logiquement, on a tous un cerveau ou un cervelet.
    Sans foras les gens n'accuseraient personne anonymement de leur mal être, ils se prendraient en charge, se barreraient, demanderaient aides auprès des FDO ou CCAS et assoc en tous genres.
    Voilà ma pensée, ça fait suite à ma réponse sur les blaireaux ^^
    ^^, ce sigle veut dire HUMOUR, je crois que pas tous le savent ici.
    Je vis à mi temps plus ou moins avec un praticien hospitalier psychiatre, quand il vous lit... il rugit parfois, c'est ma très grande faute, je lui ai fait connaître popcorn. Je rugis moins fort que lui, je préfère m'exprimer.
    J'étais ORTIE avant 😉



  • Alors pour mon cas personnel , je trouve que les discussions virtuelles m'ont beaucoup aidé et pas que moi je pense , Après c'est l'essence même d'un forum de dialoguer par écrit , mais en tout cas ( je parle encore pour moi ) je trouve que c'est une bonne aide les dialogues sur le net , des fois c'est une bonne chose , des fois non , c'est une sorte de complément , comme les psychiatres , des fois ça peut être bien , des fois ils te remplissent de médoc point final et prennent leur argent , souvent tu vois les gens qui prennent des médoc grossir , apparemment c'est un effet secondaire des anti dépresseurs et bam les gens dépriment à cause de leur apparence , tu vois si on doit imager le truc contre un problème , c'est mieux d'avoir plusieurs armes contre son ennemi au lieu de les opposer , tu crois que les Avengers auraient vaincu Ultron tout seul !



  • Parler sur internet, anonymement ou non, ne fait de mal à personne, et fais même du bien à certains, car il n'est pas toujours évident de se livrer à des gens qu'on connait ou à des inconnus en face à face (médecins ou psy par exemple).

    Si ça peut aider la personne de décharger d'un poids en posant par écrit son expérience et de la partager anonymement, je ne vois pas où est le mal.
    Tant qu'il y a de le bienveillance et du respect, je ne vois pas où est le mal.

    L'un ne prive pas l'autre. On peut très bien faire les deux.



  • @Astrid Ce que tu dis personnellement je trouve ça complètement bidon... J'ai plusieurs fois (et bien des membres pourront le confirmer) étaler des pans entier de ma vie parce que j'avais besoin d'extérioriser... et j'en parlais aussi à mes amis IRL. Simplement ici, les gens apportent un avis plus objectif que la plupart de mes amis qui eux du coup ne le sont pas ou peu du fait du lien affectif.
    Et ici, j'ai eu des avis et des points de vue constructifs, qui m'ont permis de voir une situation donné d'un angle différent, apportant bien souvent des éléments de réflexions que je n'avais pas...



  • La conversation sur ce topic a complètement occulté le sujet initial qu'il faudrait presque le renommer ^^"

    Bon sinon, de mon côté, je pense qu'Internet, c'est comme tout. Il y a du mauvais et il y a du bon.
    Mais pour ce qui est de ce confier sur un forum et ici en particulier, je ne vois pas où est le mal. Comme @Martin et @pau0131 , je pense que ça apporte des bénéfices de se confier et c'est clairement plus facile de le faire anonymement, à visage caché. Et il me semble que jusque là, la communauté se montre bienveillante avec chacun des membres et n'hésite pas à recommander de voir un professionnel selon les cas.
    Par ailleurs, je me suis fais des amis via des forums il y a des années et avec qui j'ai toujours contact en dehors et on essaye toujours de se voir quand on en à l'occasion (même si c'est pas souvent). tout ça pour dire que c'est possible parce qu'on s'intéresse aux autres, et qu'on est souvent soi-même (ou en partie).

    Docn on peut se demander vu le point de vue que tu as sur les conversations virtuelles, pourquoi es-tu ici @Astrid ? (c'est une simple question, pas une critique ou quoi)



  • @Martin 7 à 1 (1 c'est moi) j'en pleure ......... de rire


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai