Nana



  • text alternatif

    NANA

    Nana est un manga d’Ai Yazawa, publié dans les années 2000 et totalisant 21 tomes. Nana est un monument du manga. Rien que ça oui.

    DE QUOI CA PARLE ?

    “Nana” en japonais, c’est le chiffre 7. Mais c’est aussi un prénom : celui de deux jeunes femmes de 20 ans que tout oppose.

    -D’un côté nous avons Nana Komatsu. Jeune femme assez immature au début, elle tombe amoureuse de tous les hommes qu’elle rencontre. Nana Komatsu, surnommée Hachi (8 en japonais, pour ne pas confondre avec l’autre Nana (7)) ou Hachiko (jeu de mot en rajoutant -ko à la fin de Hachi, car beaucoup de prénom féminin japonais se terminent en -ko, et avec Hachikō, le fameux chien de Shibuya, de part la personalité d'Hachi que l'autre Nana compare à un petit chien mignon mais agaçant), est d’un naturel joyeux et c’est souvent communicatif.
    A 20 ans, elle décide de partir pour Tokyo pour rejoindre son petit ami.
    text alternatif
    text alternatif

    -De l’autre côté nous avons Nana Ōsaki. Elle a le même âge que Nana Komatsu, mais une personnalité totalement opposée : rebelle, chanteuse dans un groupe punk, irrévérencieuse. Alors que Hachi a vécu dans une famille heureuse, Nana a été abandonnée par sa mère et élevée par sa grand-mère, aujourd’hui morte. Elle ne vit plus que pour la musique, et décide de partir à Tokyo pour devenir pro.
    text alternatif
    text alternatif

    Les deux Nana vont se rencontrer dans le train vers Tokyo et faire connaissance. Elle se perdront de vue ensuite, mais se retrouveront par hasard alors qu’elles recherchent toutes les deux un appartement et se retrouvent à visiter le même. Elles décident alors d’opter pour la colocation, et une amitié improbable et fusionnelle se noue entre elles.

    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif

    Comme je l’ai dit, le manga Nana parle de musique.
    Nana est chanteuse dans un groupe de punk : Black Stones (ou juste Blast). Au début du manga ce groupe était consitué de 4 membres : Nana au chant, Yasu à la batterie, Nobuo à la guitare, et Ren à la basse. Ren était le petit ami de Nana.
    text alternatif

    Un an avant la rencontre entre les deux Nana, Ren a changé de groupe. Il a intégrer Trapnest, le groupe rival de Blast, en tant que guitariste et ils sont partis à Tokyo pour devenir pro. Ils ont beaucoup de succès.
    text alternatif

    A Tokyo, Blast va donc chercher un nouveau bassiste. Ce sera Shin, un jeune homme cachant ses origines.
    text alternatif

    Dans le manga, on suit donc Blast dans leur quête de devenir pro. Mais également l’amitié entre les deux Nana, les histoires d’amour empreintes de drame de l’une et de l’autre et les épreuves qu’elles vont devoir affronter.
    Bien que le manga suive en partie l'histoire de Blast, Nana Komatsu a tout de même un rôle fondamental dans tout ça. C’est compliqué à expliquer sans spoiler. On voit souvent les événements à travers ses yeux, mais elle n'est pas seulement spectatrice, elle est aussi actrice et même moteur de tout ce qu'il se passe pour Blast, et bien sûr on suit également son histoire, son évolution. C'est un personnage très complexe qui évolue beaucoup. Le manga raconte en particulier la relation fusionnelle entre les deux Nana, qui va au delà de l'amitié, et qui est le principal moteur de l'histoire.

    Le manga change souvent de point de vue : parfois c’est une Nana qui est la narratrice, parfois l’autre. La narration est souvent au passé : on comprend alors que c’est une histoire qui est racontée et qu’elle ne se termine pas forcément bien…

    Nana est vraiment un excellent manga, un chef d'oeuvre. Les thèmes abordés sont assez sombres, l’histoires est souvent teintée de moments dramatiques, d’émotion, de situations assez dures ou tristes.

    LIRE NANA VAUT-IL LE COUP, ALORS QUE LE MANGA N'A PAS DE FIN ?

    Oui.
    A cause de problème de santé de l’autrice, il n’y a pas de suite au tome 21 alors que l’histoire n’est pas finie. Il existe quelques chapitres du tome 22 qui sont trouvables en scan car ils avaient été prépubliés dans un magazine. Bien qu'il n'y ait pas assez de chapitre pour sortir un tome 22, je vous conseille de lire ces quelques chapitres car ils apportent des éléments importants.
    L'absence de fin du manga est certes dommage, mais pas grave du tout ! Ce manga est très intéressant dans ses thèmes, et en 21 tomes ils ont le temps d'être développés !
    Le manga aborde des thèmes qui ne sont pas forcément beaucoup abordés dans les manga. Il aborde également des thèmes plus classiques, l'amour, l'amitié, des relations parfois toxiques, mais le fait de main de maître, de manière très réaliste et très prenante. C'est rare de voir une histoire aussi bien écrite, des personnages aussi bien écrits (et à fortiori des personnages féminins, même dans les shojo !). Rien que pour ça ça vaut le coup !
    Qui plus est, comme je l'ai dit plus haut, la narration est souvent au passé, et même quand elle est au présent elle est écrite comme si une des deux Nana se remémorait ces événements avec une nostalgie mêlée de tristesse et nous racontait l'histoire. Le ton employé et de nombreux éléments qui nous permettent de comprendre ce qu'il va se passer, et on a même quelques petits "flashforwards" qui nous montrent ce qu'il advient.
    (Il est évident qu'Ai Yazawa avait prévu la fin de son manga, ce n'est pas comme si elle avait écrit sans vraiment savoir où elle allait et décidé d'arrêter faute d'idées ^^).
    En plus, au final le manga s'est arrêté à un moment où on a assez d'éléments pour comprendre la suite. Si le manga s'était arrêté un ou deux tomes avant, là ça aurait été vraiment embêtant... Mais ce n'est pas le cas. C'est triste qu'il n'ait pas de fin, oui, mais on connait tout de même la fin car elle nous est racontée tout au long du manga et les événements du tome 21 permettent de la comprendre sans problème.

    MON AVIS

    Nana est un des meilleurs manga que j'ai lu de ma vie (et j'en ai quand même lu pas mal), je suis fan de toute l'oeuvre d'Ai Yazawa mais en particulier Nana. Je l'ai lu et relu et relu encore, j'ai toujours envie de le relire, c'est toujours aussi prenant, aussi boulversant, je découvre de nouveaux détails à chaque fois. Bref c'est du génie.
    Il y a parfois des situations très dures, très tristes, du gros drama. C'est magnifiquement bien écrit, chaque perso est réaliste, touchant, attachant, important. L'humour est excellent (si vous connaissez un peu Ai Yazawa, c'est le même type d'humour que dans ses autres oeuvres).
    J’ai pleuré plusieurs fois en lisant. Ca m’arrive souvent en regardant des trucs, mais pas en lisant parce que ce n’est pas pratique de lire tout en pleurant. Pourtant là si, c’est dire à quel point ça m’a émue.
    Le style d'Ai Yazawa est très beau, léger, son humour fait toujours mouche, mais elle est aussi très efficace dans les moments de tensions, les moments tristes et tragiques, et puis elle sait écrire une histoire !

    LES ADAPTATIONS

    Je vais citer ici les films et l’anime, mais Nana a également eu quelques jeux vidéos et même des albums de musique.

    J’ai vu le premier film. Perso je n’aime pas trop, parce que je n’aime pas trop la façon de jouer des acteurs japonais (en tout cas c’est comme ça dans les quelques adaptations de manga que j’ai vu), et en terme d'histoire je ne me souviens pas trop si c’était fidèle au manga ou pas. Franchement ce film ne m'a pas marqué... Et je n’ai pas vu le deuxième film.
    text alternatif

    Il existe également un anime, je pense qu'il est plutôt connu.
    text alternatif

    Je n'ai pas vu l'anime. Je ne sais donc pas ce qu’il vaut, ni s'il est fidèle au manga. Mais ce que je peux dire c’est qu’ils n’ont pas fait les choses à moitié : un anime qui parle de musique avait besoin de vraies musiques, et ils ont donc fait appel à deux chanteuses pour interpréter les chansons de Nana Osaki (chantées par Anna Tsuchiya) et de Reira (la chanteuse de Trapnest, et donc ses chansons sont chantées par Olivia Lufkin). J'approuve à 100% ces choix, étant assez fan d'Olivia et appréciant Anna Tsuchiya. Elles collent assez bien aux personnages.

    Anna Tsuchiya :
    text alternatif

    Olivia Lufkin :
    text alternatif

    Le 1er opening, chanté par Anna Tsuchiya :

    Le 2ème opening, chanté par Olivia :

    Le 3ème opening, par Anna Tsuchiya :

    Le 2ème ending (parce que je ne trouve pas le 1er sur youtube), par Olivia :

    Je n’ai pas vu l’anime, mais rien que pour les chansons d’Olivia et d’Anna Tsuchiya, ça doit valoir le coup !

    Connaissez-vous Nana ? Aimez-vous ? Pourquoi ? Des théories sur la fin ? Et les autres mangas d’Ai Yazawa ?



  • J'avais lu beaucoup de tomes mais n'étais pas allée jusqu'au bout et ton topic me donne envie de m'y remettre...
    Ca fait trop longtemps pour que je puisse en discuter malheureusement.

    Il faudrait que je vois si ma sœur les a toujours.

    Merci pour ton topic très complet !



  • @Chibi a dit dans Nana (manga) :

    J'avais lu beaucoup de tomes mais n'étais pas allée jusqu'au bout et ton topic me donne envie de m'y remettre...
    Ca fait trop longtemps pour que je puisse en discuter malheureusement.

    Il faudrait que je vois si ma sœur les a toujours.

    Merci pour ton topic très complet !

    Eh bien j'ai hâte d'avoir ton avis si jamais tu les relis ^^. (c'est possible qu'ils soient en bibliothèque, je les vois souvent dans les biblio où je vais, car c'est à la fois un classique et pas trop récent ni pas trop vieux).



  • J'ai toujours eu envie de suivre l'histoire de ces deux filles, sans jamais prendre le temps... Mais ton sujet me motive pas mal 😁



  • @canaille-sympa a dit dans Nana (manga) :

    J'ai toujours eu envie de suivre l'histoire de ces deux filles, sans jamais prendre le temps... Mais ton sujet me motive pas mal 😁

    Eh ben c'est sûr que 21 tomes, c'est quand même un investissement en temps... Mais franchement ça se lit très bien, c'est même difficile de décrocher ^^.



  • @Sylareen Peut-être que je vais même pousser le vice à commencer par l'anime (comme ça au moins je pourrais donner un nouvel avis 😁 )



  • @canaille-sympa a dit dans Nana (manga) :

    @Sylareen Peut-être que je vais même pousser le vice à commencer par l'anime (comme ça au moins je pourrais donner un nouvel avis 😁 )

    Ton avis m'intéressera ^^.
    D'ailleurs je me demande comment finit l'anime : est-ce que, comme le manga, ça se suffit abruptement, ou est-ce qu'ils ont inventé une fin ?
    J'aimerais bien regarder l'anime un de ces 4, mais les dessins ont l'air moins jolis que dans le manga, ça m'embête quand même, étant absolument fan du style d'Ai Yazawa.



  • Je ne connais que de nom, mais ça a l'air intéressant tel que tu le décrit. Je me le note, même si c'est pas mon style de prime abord.



  • @Sylareen a dit dans Nana (manga) :

    Le manga aborde des thèmes qui ne sont pas forcément beaucoup abordés dans les manga.

    J'ai pas perdu de temps, j'ai commencé l'anime et je suis agréablement surprise. C'est drôle parce qu'à la fois on retrouve beaucoup de mécanismes des animes/mangas (la fille mignonne un peu naïve, la grande mature et ténébreuse...) mais en même temps, ça n'a rien à voir !
    Je suis particulièrement surprise par les relations amoureuses/sexuelles qu'on les 2 Nana : on est loin des mangas classiques où "oh mon dieu, nos coude ce sont touchés, comme c'est romantique". C'est aussi l'une des premières fois où je vois des personnages en couple vivre sous le même toit sans être mariés. En tous cas, je n'ai jamais vu ça autre part (du moins sans que ce soit considéré comme un défaut du personnage).

    Bref, pour l'instant, j'ai hâte de voir la suite 😁



  • @canaille-sympa a dit dans Nana (manga) :

    @Sylareen a dit dans Nana (manga) :

    Le manga aborde des thèmes qui ne sont pas forcément beaucoup abordés dans les manga.

    J'ai pas perdu de temps, j'ai commencé l'anime et je suis agréablement surprise. C'est drôle parce qu'à la fois on retrouve beaucoup de mécanismes des animes/mangas (la fille mignonne un peu naïve, la grande mature et ténébreuse...) mais en même temps, ça n'a rien à voir !
    Je suis particulièrement surprise par les relations amoureuses/sexuelles qu'on les 2 Nana : on est loin des mangas classiques où "oh mon dieu, nos coude ce sont touchés, comme c'est romantique". C'est aussi l'une des premières fois où je vois des personnages en couple vivre sous le même toit sans être mariés. En tous cas, je n'ai jamais vu ça autre part (du moins sans que ce soit considéré comme un défaut du personnage).

    Bref, pour l'instant, j'ai hâte de voir la suite 😁

    Merci pour ton avis sur le début de l'anime ^^. C'est cool que tu aies commencé !



  • @Sylareen Il faut croire que tu vends particulièrement bien le manga 😁



  • Excellent titre d'une immense mangaka ❤

    Déjà, on sent tout l'amour de Yazawa pour la mouvance graphique punk, plutôt d'un point de vue stylistique. Elle semble relativement bien documentée sur cette mode initiée par les Sex Pistols et exploitée à fond par Vivienne Westwood, la meuf de leur manager (même si le chanteur, Johnny Rotten est pas trop d'accord avec ce second point).
    Les apparats des uns et des autres, contrasté par ceux d'autres persos comme avec le style plus preppy de Nana Komatsu (Hatchi) nous régalent les mirettes tout du long.
    En bref, on sent comme dans toute son œuvre que Yazawa a bossé dans le domaine de la mode.
    On a droit aussi a des personnages à la psychologie fouillée, au moins pour les protagonistes principaux. De Yazu à Shin en passant par Takumi ou Leila, le contraste entre chaque personnalité est saisissant et confère au titre énormément de crédibilité. Aussi on se prend sincèrement d'affection pour certains persos, et damned = on est accro..

    Sans équivoque, mon perso préféré est Nobuo parce que c'est un nounours beaucoup trop bavard et ensuite Nana (Osaki) because elle a trop la classe, un caractère de feu et elle est drôle 🤘 Et ses tenues sont sublimes 😍
    Hatchi en revanche me gonflait pas mal, surtout ses décisions...

    Et ma théorie sur la fin

    Fort dommage qu'il ne connaissent pas de fin donc 😞 Néanmoins, comme tu le dis @Sylareen le titre vaut le coup d'être lu !
    C'est aussi le seul joseki/shojo que des potes masculins ont lu et trouvé chouette ^^ (j'imagine donc que Paradize Kiss leur aurait plu aussi).



  • @Tinker-Bell a dit dans Nana :

    Excellent titre d'une immense mangaka ❤

    Déjà, on sent tout l'amour de Yazawa pour la mouvance graphique punk, plutôt d'un point de vue stylistique. Elle semble relativement bien documentée sur cette mode initiée par les Sex Pistols et exploitée à fond par Vivienne Westwood, la meuf de leur manager (même si le chanteur, Johnny Rotten est pas trop d'accord avec ce second point).
    Les apparats des uns et des autres, contrasté par ceux d'autres persos comme avec le style plus preppy de Nana Komatsu (Hatchi) nous régalent les mirettes tout du long.
    En bref, on sent comme dans toute son œuvre que Yazawa a bossé dans le domaine de la mode.
    On a droit aussi a des personnages à la psychologie fouillée, au moins pour les protagonistes principaux. De Yazu à Shin en passant par Takumi ou Leila, le contraste entre chaque personnalité est saisissant et confère au titre énormément de crédibilité. Aussi on se prend sincèrement d'affection pour certains persos, et damned = on est accro..

    Sans équivoque, mon perso préféré est Nobuo parce que c'est un nounours beaucoup trop bavard et ensuite Nana (Osaki) because elle a trop la classe, un caractère de feu et elle est drôle 🤘 Et ses tenues sont sublimes 😍
    Hatchi en revanche me gonflait pas mal, surtout ses décisions...

    Et ma théorie sur la fin

    Fort dommage qu'il ne connaissent pas de fin donc 😞 Néanmoins, comme tu le dis @Sylareen le titre vaut le coup d'être lu !
    C'est aussi le seul joseki/shojo que des potes masculins ont lu et trouvé chouette ^^ (j'imagine donc que Paradize Kiss leur aurait plu aussi).

    Merci pour ton avis !
    C'est cool de lire une autre critique construite, tu explores des points différents de ce dont j'ai parlé en haut du topic ^^.

    Pour mes persos préférés, je penche plutôt du côté de Nana Komatsu justement. J'adore Nobu aussi, et je vais aussi citer Shin. En particulier à cause de la relation entre Nana Komatsu et Shin.

    Pour ta théorie sur la fin :

    Et Paradise Kiss c'est excellent aussi ^^.



  • @Sylareen De rien, ta critique et le topic sont fort agréables à lire et rendent bien justice à ce manga AMHA 😉

    Pour rebondir sur quelques points :
    Le personnage de Ren

    Pour Hatchi


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai