Comment se remettre d'une relation de 7 ans



  • Salutation tout le monde.

    J'avais pas forcément envie d'étaler ma vie privé avec ce compte mais finalement je me dis que derrière ce pseudo il y a un être humain comme tout le monde.

    Alors voilà 7 ans avec une personne. La première annee que du bonheur, nickel. Et puis au bout d'un c'est la looooongue descente aux enfert. J'ai passer tout le reste du temps à espérer que ça finisse par aller mieux. J'ai fais des efforts. Des sacrifices. Elle aussi je le sais. Et aujourd ui encore je continue d'espérer.
    Je me sens nul, et bête de penser ça alors que de toute évidence c'est mort.

    Se retrouver célibataire à 30 piges c'est dur...déménager, retourner chez maman, être au chômage. Et l'idée de devoir tout recommencer à cet âge là me décourage d'avance....

    Bref comment à avancer quand tout d'un coup on a l'impression que tout s'effondre !?



  • @LeBoxon
    Ben ma foi, tu baisses vite les bras (30 ans et recommencer à 0)
    C'est quoi et surtout pourquoi cette longue descente?
    Apparemment des torts réciproques
    Tu crois pas que même si 7ans ne sont pas négligeables, il est préférable d'attendre 15 ou 20 ans avant de s'apercevoir d'une erreur de parcours
    En fait, c'est un nouveau départ et il faut le prendre comme tel, penser plus à une opportunité que t'offre la vie et se battre



  • @LeBoxon a dit dans Comment se remettre d'une relation de 7ans :

    Se retrouver célibataire à 30 piges c'est dur...déménager, retourner chez maman, être au chômage. Et l'idée de devoir tout recommencer à cet âge là me décourage d'avance....

    C'est jeune 30 ans. Tu as toute la vie devant toi !
    Comme dit diablotin, tu imagines quand ça arrive encore plus tard, après 20 ans de vie commune ?
    Bon, c'est pas parce qu'il y a pire que ça rend les choses plus faciles pour toi. C'est toujours douloureux de mettre fin à une relation à laquelle on croyait et dans laquelle on a tant investi.
    Mais d'après ce que tu dis il n'y a aucune chance de sauver cette relation, alors il vaut mieux arrêter pour pouvoir tourner la page et avancer.
    C'est normal que tu t'inquiètes mais ça va aller. C'est de plus en plus courant que certains soient obligés de retourner chez leurs parents pour une période de leur vie. Recharge un peu tes batteries et fonce vers de nouveaux projets.
    Le boulot ? Tu as des pistes ?



  • @LeBoxon oui c'est pas,facile d'avoir cette impression de tout devoir recommencer , on a un schéma de vie parfait dans notre tête mais en réalité c'est différent , je suis un peu comme toi aussi , niveau construction d'une relation je suis en bas de l'échelle , on aimerait que tout soit déjà en cours , mise en place , avec la petite routine sympa , mais on se retrouve à chercher sur des sites de rencontre , avec se sentiments d'impatience de trouver ....



  • @LeBoxon Il m'est arrivé un peu la même : 7 ans de relation (de 17 à 25 ans), retour chez mes parents 2 mois, au chômage etc.
    Alors c'est toujours plus facile à dire quand on n'est pas concerné, mais c'est vrai : le temps apaise les maux.

    Le retour au célibat, ce changement de vie, ce temps qui s'offre à toi, je pense qu'il faut le voir aussi comme une opportunité. De réaliser toutes ces choses qu'en couple tu ne pouvais pas accomplir. Soit parce que ta moitié n'aimait pas, soit parce que la vie à 2 était incompatible avec, soit parce qu'avant tu n'y pensais pas et cette nouvelle situation éveille de nouvelles envies.
    Et de réaliser ce qui en ton for intime te tient à cœur et ne nécessite que toi.

    Je pourrais te donner pleins d'exemple dans mon cas qui m'ont aidée, mais ça n'aurait rien d'intéressant. A toi de trouver ses petites ou grandes choses qui te t'épanouiront dans ton actuel célibat ^^ Par contre, une rupture c'est faire un deuil, donc faut aussi accepter ces phases plus ou moins longues selon l'individu et assez chiantes mais nécessaires (le déni, la colère, la négociation, la tristesse.et enfin l'acceptation).

    Tout plein de courage pour surmonter cette épreuve de la vie, pas évidente mais surmontable !



  • @LeBoxon Coucou, j'ai 35 ans et j'ai mon RDV de signature définitive de divorce le 18/09 après 15 ans de relation dont 7 de mariage.
    Alors la 1ere chose à se rappeler c'est que la fin d'une relation ce n'est pas facile. Il faut en faire le deuil. On a beau savoir qu'il y-avait des hauts et des bas, si on est resté aussi longtemps avec quelqu'un c'est qu'on aimait cette personne et si on a tout tenté pour que ça marche c'est qu'on souhaitait vraiment que faire sa vie avec cette personne.
    Alors oui c'est difficile parce que tant que tu n'auras pas fait ton deuil, tu n'iras pas vraiment de l'avant MAIS ça va venir. Prends le temps d'accepter la fin de cette relation puis recentre toi sur toi, tes aspirations, tes valeurs et relance toi dans la vie. Pas forcément pour trouver quelqu'un de suite mais pour prendre soin de toi et trouver un boulot, reprendre un appartement...
    Bon courage à toi, ce n'est pas facile mais c'est possible de se reconstruire.

    text alternatif



  • @LeBoxon C'est aussi a trente ans que je me suis séparée de mon mari après 7 ans de mariage et 14 ans de relation. A la différence de toi, j'avais deux enfants, je travaillais à mi-temps, l'autre mi-temps en congé parental. Autant te dire que ma situation n'était pas au beau fixe, ni sur le plan matériel, ni sur le plan psychologique, pas question pour moi de retourner chez mes parents, j'ai dû me débrouiller, je n'aurais d'ailleurs pas voulu qu'il en soit autrement.
    Non ce n'est pas facile une telle séparation après tant d'années, elle est vécue de façon différente en fonction de celui qui quitte et de celui qui est quitté. Mais au final, quand plus rien n'est possible dans un couple, la meilleure solution est de prendre des chemins différents.
    Oui, les débuts sont difficiles, une séparation est une sorte de deuil d'une vie qu'on laisse derrière soi.
    Mais 30 ans c'est jeune, et c'est être aussi être suffisamment mûr pour savoir ensuite ce qu'on veut et ne veut plus.
    Il vaut mieux que ça arrive maintenant, il te reste du temps pour refaire ta vie, et je ne doute pas que tu trouveras quand tu seras prêt la personne avec qui tu auras envie de continuer ton chemin.
    Pour les coups de blues, si tu ne peux pas trop sortir et si tu n'as pas d'amis, n'oublie pas PopCorn, tu trouveras toujours quelqu'un ici pour parler et te changer les idées 😉
    Courage, tout va bien se passer, après la tempête vient le beau temps, je t'assure que c'est vrai ^^.



  • Apparemment,ds ton couple,il n'y avait pas d'enfant?
    Pq lors d'une séparation,c'est vraiment ce qui pose l'essentiel des problèmes!
    Donc,si tu te retrouve célibataire,tu n'est plus en territoire inconnu concernant la vie à deux!
    Et ne te reproches pas ce que tu crois être un échec;c'est une fraction de vie,un passage qui t'as initié à plein de choses qui te serviront!
    Donnes-toi le temps de t'en remettre,respire,fais ce que tu aimes faire!
    Tu vas sans doute faire des rencontres,sans que ça ne devienne un couple.
    C'est ce que vivent tous les redevenus libres de ton âge!
    Le changement quel qu'il soit est un stress,mais ce n'est en aucun cas un malheur!
    Rien ne s'est effondré,tu as fermé une porte!
    La voie est libre.......Bonne route!



  • Déjà un grand merci à vous tous. Vos réponses me font tellement chaud au cœur vous imaginez même pas comment...
    Dans un sens 30 ans c'est jeune c'est vrai. J'ai pas d'enfant c'est une chance aussi je pense. D'un autre côté je me dis que trouver une bonne personne après et avoir le temps de tisser de lien pour envisager ce genre de projet me parrait à la limite de l'inconscience. (j'exagère volontairement mais vous voyez ce que je veux dire)
    Mais bon il n'y a pas que ça.
    Je tout d'abord avant d'annoncer ce que je vais dire. Je suis parfaitement conscient que il y a toujours pire, que j'ai de la chance, j'ai un toit la sa'te etc... Mais comprenez que c'est quand même dur... Très dur sur l'instant.
    Il faut savoir que j'ai quitter ma région et ma famille pour suivre madame. Jusque le pas de soucis. Mais malheureusement au même moment j'apprends que mon père est touché par une maladie. J'ai laissé ma mère seule avec ce fardeau et moi qui était loin d'elle. Je sais très bien qu'elle m'en veut absolument pas et qu'elle comprend.
    Mais la je me sens tellement mal de ne pas avoir été la pour ma mère durant ces années.
    À présent mon père n'est plus là... Et moi je vais me pinter comme une fleur chez ma mère et me faire ramasser à la petite cuillère...
    De plus je me sens mal sur le plan professionnel car au chômage actuellement et sans réel stabilité, je m'en veut d'avoir fais dépenser tant d'argent à mes parents pour au final ne rien rendre en retour quelque part.
    Voilà aussi ce qui contribue à cette sensation d'effondrement autour de moi.
    Je sais au fond que ça va passer (ou je m'autopersuade je sais pas trop) mais la tout de suite c'est dur et je suis perdu.

    Bref encore une fois je me sens mal de pleindre de ça quand on sait que certains ont mille fois pire. Que des gens souffrent, connaissent la guerre...
    Et encore une fois merci pour tout vos messages qui font beaucoup de bien à lire !



  • @LeBoxon on ne devrait jamais s'entendre dire "y'a pire ailleurs, faut pas se plaindre", je trouve.
    Chacun vit les choses différemment et surtout dans un contexte différent, c'est ce qui fait qu'on ne peut pas avoir le même seuil de tolérance quant à la souffrance.

    En bref, on a tous le droit d'avoir des moments au cours desquels ça va moins bien et on a tous le droit d'avoir besoin d'en parler, de s'en plaindre.

    Bon courage dans ta reconstruction ; le plus important me semble de prendre le temps de parler avec ton entourage, de poser les choses autour de toi pour te permettre de repartir du bon pied quand tu en auras les capacités physiques et psychiques (sachant que tu peux te faire accompagner pour travailler sur cette culpabilité qui semble si pesante).



  • @Chibi c'est vrai que j'ai pas honte d'aller voir un psy mais j'avais pas penser à l'idée d'y aller pour cette culpabilité.. Ele est de plus en plus présente en effet et j'ai peur que ça devienne vraiment un soucis..
    Merci pour l'éclairage 😊



  • Regarde aussi le coté positif
    Ta mère est maintenant seule, tu seras son bâton de vieillesse, c'est cela que d'une certaine façon tu vas rendre, c'est pas un beau cadeau que tu fais ?
    Je crois qu'il faut comme l'écrivait @Chibi te faire aider pour te reconstruire dans ta tête et arrêter de te culpabiliser,
    Tu étais au chômage, j'avais cru comprendre au départ, c'est le fait de cette séparation qui te mettait dans cette position donc à ce niveau rien de changer et au pire avec la volonté de t'en sortir, cela ne peut que s'améliorer
    Tu es jeune, ne baisse pas les bras car il y a bq de positif pour relancer et dans qques temps, tout cela ne sera qu'un souvenir
    Courage



  • Merci encore un message réconfortant. Vous avez raison, je le sais au fond de moi. J'ai juste du mal à l'intégrer la tout de suite.
    Ce qui fait mal aussi et bizarre à la fois c'est que c'est une rupture sans haine autant d'un côté que du l'autre. C'est la première fois que ça m'arrive et rend les choses tellement particulières.
    Les circonstances font qu'on est encore dans le même appart, et on continue de s'aider, se faire à manger l'un l'autre etc. Je pense que de toute façon dans ces conditions s' ignorer serait encore pire que tout.
    Encore merci vos messages font tellement de bien vous imaginez même pas...



  • Je partage ce truc que j'avais écrit pour une copine qui n'arrivait pas à surmonter une rupture il y a quelques temps. Attention pavé hein, mais on ne sait jamais, peut-être que ça pourra t'aider ou en aider d'autre.

    Le résumé général c'est que quand on vient de vivre une séparation, le vide qui reste est tellement grand qu'on a tendance instinctivement à rétropédaler, à ressasser le passé, alors que pour surmonter la peine il faut au contraire combler le vide et aller de l'avant.

    Ça se lit en lignes, mais les deux premières colonnes c'est en gros ce que mon amie me disait (c'est pour ça que ça commence par "je"), et les deux dernières ce sont mes conseils. Je précise que je ne suis pas psy, je peux me planter, ce sont des recommandations profanes.

    yo.jpg



  • Merci pour ce tableau... Il est plutôt bien foutu et je trouve ça vraiment pas mal du tout.
    Il y aurai un petit point qui me parrait contradictoire. Sur un point il est dit qu'il ne faut pas passer à son ex et aller de l'avant,sur un autre on dit qu'il faut penser aux mauvais moments plutôt qu'aux bons.
    Mais du coup si je pense aux mauvais je vais aussi penser à mon ex....
    Bo' je chipote hein. En tout vraiment très instructif. Dans un en sens c'est logique mais parfois c'est bien aussi et ça parle d'y voir plus clair sur certains points
    Encore merci !


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai