Auto-critique d'une vie et philosophie de vie



  • Autocritique des choix pour son existence et philosophie personnelle
    Errare humanum est persévérare diabolicum !
    To be or not to be that’s the question ?

    Qui peut prétendre à ne jamais se tromper ? Qui choisit de naître de plein droit ?
    Qui choisit de vivre dans une situation, un environnement, qui choisit son nom, son prénom lui-même ? Personne !
    Et la vie, sait-on en naissant son destin ? On naît sans choisir, ni sa famille, ni son environnement, ni l’époque de sa ligne de temps, car à écouter les hindous les Hindous, la réincarnation existe, et permet à tout être pur de se réincarner et à la différence des croyances catholiques, de choisir sans purgatoire, les lieux, le temps et la destination dans sa ligne de temps personnelle. Suivant notre civilisation occidentale, nous naissons et déjà le pris dans le formatage de notre vie.
    L’ascension à réussir, ses études, sa vie familiale, sa vie professionnelle, ses aspirations et hobbys,
    Mais tout par de bons choix ; réussir son choix de compagne de vie, réussir son intégration, toutes ses situations aussi bien professionnelle, qu’affective, familiale etc.…..
    Après vous vieillissez et le temps passe, la vie est courte pour faire tous ses souhaits, ses objectifs.
    Et vous passionné de tout, vous vous dites, je n’ai pas su terminer ou conclure cela, ni faire cela, aurais-je encore le temps ou assez de temps pour tout réaliser ? Ais-je fais de mauvais choix ?
    Toutes ses questions, vous vous les posés avec des sentiments souvent de culpabilités et particulièrement pour les personnes qui vous sont chères et que vous aimez que ce soit par amour par graduation, soit filiale, travail, son compagnon de vie, faire face à l’imprévu, à l’inconnu, au prévisible, est-ce que cela à le même charme ? Avoir une vie linéaire et bailler aux corneilles d’ennui , ou une vie cabossée , un stress permanent et une angoisse constante ou passionnante .Et in fine dans une société ou l’extérieur de la personne compte plus que son intérieur , son mantra personnel, mais aussi à l’indifférence due par des personnes , car trop limitées intellectuellement ,à l’égoïsme aussi , chacun pour soi , et l’autre on s’en fout , le choc des générations et aussi des milieux , tout cela crée la déflagration de l’existence .
    Résultat de cette vie personnelle, 4 enfants, 2 qui ont brillamment réussis leurs études et donc un métier épanouissant, donc une réussite oui mais,
    Plus vus depuis 1997. Suite à un divorce pour adultère avec un enfant pas du même sang que le vôtre.
    2 autres enfants universitaires en voie de réussir oui mais avec un nouveau divorce pour adultère caractérisé et ce pendant le mariage, la moralité existe-t-elle encore ou est-ce dans l’air du temps de tromper son conjoint même dans les liens du mariage et même si celui-ci n’est pas encore rompu de fait.
    La trahison aussi par un élément plus proche encore, sa propre mère, un mauvais choix de carrière, privé plutôt que l’état oui mais et si l’état tombe en faillite ? Dette abyssale 12 milliards de déficit et intérêts ?
    Le chantage du divorce avec les enfants, placés en boucliers et des contrats de séparation non respectés par un des 2 acteurs du divorce.
    Cela fait beaucoup pour une existence, il reste la suite à venir qui ne sera pas reprise dans ce premier livre, mais qui devrait être cette fois nettement plus réussie mais grâce à la maturité et un bon encadrement affectif.
    Crise des vocations, morales laïques, philosophie de vie revisitées 2020

    En 2020, ou en sommes-nous avec toutes ces diverses philosophies de la vie ?
    La crise des vocations ou à la base on parle de vocations religieuses oui mais pas seulement , la crise des vocations c’est aussi , celles du désintérêt croissant pour tout ce qui représente le pouvoir et cela à tous niveaux , qu’il soit politique , patronal , et même moral , religieux , philosophique ,un ordre établi, la pensée actuelle veut son indépendence , une soif d’entreprendre par elle-même que ce soit son chemin de vie ou professionnelle ou tout autre choix.
    Nous sommes tous formatés par la vie, les études, le travail, la vie privée, la vie sociale, les parcours de vie, la gestion du temps, tout est formaté, et puis la conception de ce formatage est différent d’une génération à une autre,
    2 générations avant nous, la femme restait à la maison, l’homme partait au travail, un salaire suffisait, la femme devait demander l’autorisation à son mari pour ouvrir un compte en banque, la femme dépendait de son mari pour tout,
    Pourtant dans les années 30 , un mouvement appelé « Les suffragettes » se créait en Angleterre pour dénoncer les conditions de la femme , dans les années 68 , plusieurs mouvements de contestation débutèrent , Woodstock , mais aussi en France avec Daniel Cohn Bendit , dans les années 50 , c’était Boris Vian , et le groupe The Who’s avec My Generation qui dans les années 60 , arpentait l’angleterre avec d’autres mouvements tels les Mods , les Teddy boys.
    Le monde a bien changé, l’émancipation de la femme, ce qui n’est que justice,
    Les 2 personnes d’un ménage travaillent , ont leur indépendance chacune, la femme a les mêmes droits que l’homme , reste encore une injustice , celle du salaire, à travail égal , il n’y a pas de salaire égal , l’homme continue à toucher un salaire supérieur à celui d’une femme .Le harcèlement aussi bien au travail que dans la vie privée émerge de plus en plus en filigramme d’une société qui a perdu toutes ses valeurs morales , dans les années aussi bien 50 que 60 , le non dit , la pudeur faisaient loi , mais avec l’avènement des médias , tout cela est devenu obsolète, Et puis on ne l’avait pas vu venir , l’obscurantisme , la mixité ,
    Et particulièrement via l’immigration a apporté un clash frontal de civilisation , entre notre civilisation et nos valeurs et celles de l’orient , le refus d’intégration mais au contraire la volonté d’imposer une culture qui n’est pas la nôtre à nos enfants , car c’est là que se produisent le plus les chocs frontaux , lors de mariages mixtes ou surtout nos filles sont soumises une nouvelle fois à la conversion à une religion mais en plus à un recul de leur place socialement , ou l’homme est tout puissant et la femme au second rang , nous fait revenir à l’âge des ténèbres de l’obscurantisme aussi bien culturel que social.
    Abaisser l’âge de la majorité de 21 à 18 ans, a certes donné plus d’indépendance à la jeunesse et aux nouvelles générations issues après le baby boom des années 60, mais a surtout lâché des adolescents à peine sorti de l’insouciance pour les projeter dans une société inconnue pour la majorité d’entres-eux, et l’effet boomerang des dégâts collatéraux avec la ou les générations antérieurs et le come-back irrémédiable au foyer familial représenté par un film culte français « Tanguy ».
    Qu’est-ce qu’une philosophie de vie en 2020, réussir ses études, réussir sa vie professionnelles, réussir sa vie sociale, réussir à créer une progéniture qui gardera mémoire de nous, et qui peut déterminer cette réussite ?
    Qui peut se vanter de donner une morale aux autres ?
    Qui peut se donner le droit de juger autrui et de se placer au-dessus ? Cette personne est-elle parfaite pour dicter la conduite aux autres ?
    Le port du voile et ou du niqab ostensiblement en rue et en occident est un mouvement fort, de l’abaissement du statu de la femme, il devrait être interdit dans nos contrées aux valeurs d’émancipation justement de la femme,
    Car une femme occidentale visitant l’orient doit se couvrir et chez nous on vient l’imposer au nom de quoi ? De l’obscurantisme , les évènements depuis quelques années avec le djihadisme et l’endoctrinement sournois de notre jeunesse et cela par des sectes religieuses extrêmement dangereuses sont un danger pour notre société , les principaux foyers de cet endoctrinement sont multiples et parmi ceux-ci , les prisons foyers criants de l’endoctrinement aveugle, de plus la natalité augmente à Bruxelles et autres grandes villes du pays , et cette natalité amenée par une trop rapide nationalisation de l’immigration couplée au regroupement familial pourrait transformer totalement par étapes dans un futur proche notre vie sociale et donc nous Parents avec cette crainte pour notre descendance.
    Et finalement , nous sommes tous normalement formatés pour avoir des enfants , veiller à leur éducation et sur eux jusqu’à leur majorité, rabaissée à 18 ans et puis après , ils sont libres de faire ce qu’ils veulent , à 18 ans , à de rares exceptions , ils ne sont pas près , déjà qu’à la trentaine , ils restent encore ados , alors ensuite , vous assistez soit à du bonheur ou au malheur , vous voyez au fur et à mesure de leur épanouissement , les mêmes erreurs , que nous précédemment avons faites et vous êtes impuissants , vous êtes condamnés à observer et au silence et puis lorsqu’il y a des pots cassés , cela revient automatiquement comme un boomerang vers vous , et là strictement interdit d’émettre le moindre commentaire , écouter , et rarement donner son avis, alors imaginez un rôle de beau-père , c’est encore plus captivant dans son expérience , car personnellement la première fois que j’y suis confronté , mais j’assume avec flegme et humour et surtout gentillesse, parfois c’est prévisible , d’autres fois , vous ne voyez pas le coup venir , comme notre génération avec nos propres parents , autre chose avant de conclure , à mon époque , l’adultère était reconnu , ce qui n’est plus le cas , maintenant l’aspect moraliste a disparu , comme je le disais précédemment , vous faites des enfants avant de vous marier , vous quittez votre emploi avant d’en avoir trouvé un autre , vous divorcez très rapidement alors qu’avant , vous deviez passer 3 fois devant le tribunal avant d’être enfin officiellement divorcé . Il n’y a plus aucunes limites à l’absurdité, finalement qu’est-ce que c’est d’être marié ? Un vulgaire morceau de papier que l’on jette à la poubelle en une minute , et puisque plus d’adultère , plus de limites , on couche avec une autre personne , bien qu’encore marié , et tant qu’à faire la bigamie au programme , 2 femmes en même temps , l’officielle et la maîtresse , tout cela avec le sourire et décontracté , tant qu’à faire , finalement nous vivons dans une société ou le tabou , l’interdit et leur frontière sont violemment dépassés et ce sans aucunes limites , et en amont et aussi aval , les dégâts occasionnés aux enfants nés de ces unions , car le pas est franchi , il n’y a plus de limites , et bien personnellement je m’insurge contre cette liquéfaction progressive de toutes morales , je prône pour la fidélité dans un couple (base de mon couple) , la confiance , l’échange entre nous de nos pensées , l’écoute entre nous , se parler , se confier ( je parle de mon couple) et surtout éviter de juger tant que faire se peut autrui , car nul n’est parfait , suivant un dicton qui aime châtie bien , en parlant évidemment d’autrui et non de son couple ? Et puis aussi in fine, le choix quasi systématique de l’endroit de résidence de ou des enfants lors d’une séparation de parents, chez leur mère, même en étant malade bipolaire et de plus adultérin, mon cas 2 fois, 1 fois pour adultérin, une autre fois adultérin + bipolaire (maladie très difficile à supporter) , voilà en 2020, cette longue réflexion sur la morale d’aujourdui.
    . Et nous dans tout cela , à l’aube de notre vieillesse (63 ans) , entouré de sa compagne et séparé des siens , nous nous faisons la réflexion de notre vie , elle est si courte , si précieuse .
    Cette jeunesse si vite passée aux études , profitant avec parcimonie de celle-ci car occupé à programmer notre avenir grâce aux diplômes et puis la carrière , les enfants , les choix de vie et un Père trop vite disparu emporté par la maladie à la soixantaine .
    Et ici à la soixantaine débutée , calfeutré dans notre agréable maison , nous nous remémorons tout le film de cette vie , non terminée et que nous espérons la plus longue près de l’amour de notre vie .



  • 63 ans de vie résumés en une page. Je ne sais si je serais capable de faire aussi concis.

    Toutefois je m'autorise deux réflexions: lorsque vous dites qu'il ne faut juger personne, il ne faut pas alors juger la personne qui trompe son conjoint. Cela fait partie de ses choix de vie.

    Et une deuxième réflexion : si une personne trompe son conjoint, peut-être que le conjoint n'a pas communiqué ou n'a pas été assez présent pour elle.

    Je dis toujours que dans un couple, on est deux et quelle que soit la situation, les deux personnes ont des responsabilités dans la faillite d'un couple.

    Et sinon, je vous souhaite une bonne continuation avec votre compagne actuelle et beaucoup de bonheur et de sérénité


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai