Perdue dans mon orientation sexuelle



  • Salut tout le monde,

    J'ai besoin de l'aide de quelqu'un pour être un peu plus clair à propos de mon orientation sexuelle car je suis actuellement perdue.

    Je suis une fille et j'ai actuellement 17 ans. Je me suis très longtemps définie comme étant bisexuelle mais je doute que ce soit le bon mot pour me définir.

    Une chose est sûre, c'est que je suis très attirée par les filles. Je ressens un fort désir sexuel envers les filles qui me plaisent. J'ai déjà crushé sur beaucoup de filles et ressentie de l'amour pour des filles. J'ai très peu d'expériences avec les filles, à part un peu de flirts et quelques sextos (qui ne m'ont absolument pas déplue). Tous mes fantasmes sexuels sont orientés uniquement sur les femmes. Depuis l'enfance, il y a pleins de signes qui montrent que j'étais attirée par les filles même si mon premier crush s'est développé à l'âge de 13 ans. Bref, j'aime les filles quoi !

    Par contre, pour les garçons, je suis un peu plus confuse. Je suis sûre de ne ressentir absolument aucun désir sexuel pour eux. J'ai limite un peu de dégoût quand je m'imagine coucher avec un garçon, vraiment je ne veux absolument pas. Je ne trouve pas le corps des garçons attirants, contrairement au corps des filles. Pourtant, j'ai déjà ressenti des sentiments pour des garçons. J'ai déjà eu des crushs sur des garçons. Lorsque je vois un beau garçon dans la rue ou sur les réseaux sociaux, je suis attirée par sa beauté, par son charme. J'ai eu très peu d'expériences amoureuses avec les garçons à part quelques flirts. Mais tout ce qui concerne le sexe avec eux, je ne veux absolument pas imaginer !
    Je sais que mes premiers crushs garçons pendant l'enfance, je les choisissais pour faire comme toutes les filles mais après, je pense avoir développé des vrais crushs à partir du collège.

    J'en ai parlé avec mon meilleur ami gay, et il pense que je suis une lesbienne mais que je ne veux pas l'admettre à moi-même. Franchement, je sais pas quoi en penser...
    C'est assez marrant quand on parle de garçons ensemble, parce que lui, il va plutôt m'exprimer à quel point il trouve un garçon hot et il va parler de ses fantasmes avec les garçons alors que moi, je vais un peu plus parler du charme du garçon, des éléments de sa tenue vestimentaire ou juste des activités cools qui rend le garçon plus attirant à mes yeux (comme être dans un groupe de rock).
    Pourtant, quand je lui parle de filles, je lui parle des mêmes choses qui m'attirent chez les gars mais j'exprime aussi mes envies sexuelles envers les filles, en plus de ça.

    Vous allez me trouver stupide, mais j'ai longtemps pensé que c'était impossible d'être attirée sexuellement par les gars et que les autres filles (hétéros/bis/pan) étaient seulement attirées par le charme du garçon, comme moi. Avec mes amies filles proches, quand on parlait de garçons, on ne parlait que de la beauté mais pas de leur corps ou de choses en rapport avec le sexe.
    C'est seulement à partir de l'année dernière que j'ai découvert que les autres filles avaient des réels envies sexuels pour les gars. Vraiment, ça me surprenait quand des filles me disaient qu'elles avaient envie de coucher avec des garçons.
    Je pensais que l'envie sexuelle envers des garçons ressortait seulement quand on était amoureux et que c'était juste un moyen de créer de l'intimité avec un gars comme embrasser ou faire un câlin (même si je ne ressens absolument aucun désir quand je suis amoureuse).

    J'aimerais bien savoir votre avis à propos de mon orientation ? Pensez-vous, comme mon meilleur ami, que je suis une lesbienne refoulée?

    Surtout, est-ce que je devrais m'engager dans des relations amoureuses avec des gars en sachant que les asexuels sont très rares ? J'ai aussi peur de ressentir une sorte de frustration si je me mets en couple avec un gars mais que j'ai quand même une très grande envie de sexe mais pas avec lui.

    Merci pour votre attention 🙂



  • Je comprend ce besoin de définir à quelle "case" on appartient, mais l'orientation sexuelle n'est pas aussi rigide que ces "cases" le laissent paraitre.
    Définie toi comme tu le sens ^^. Mais ce qui est sûr c'est que tu n'es pas lesbienne "refoulée", puisque tu admets être attirée par les femmes.

    Tu as le droit d'être attirée par les femmes ET les hommes, tu as le droit d'être attirée différemment par les femmes et les hommes. Tu as le droit de te considérer comme bi même si tu n'es pas attirée sexuellement par les hommes. Les orientations sexuelles c'est aussi une question d'amour, pas seulement de sexe ^^.

    Et si tu te mets en couple avec quelqu'un, que ce soit une femme ou un homme, il faudra que cette personne respecte tes envies. Si tu as un copain mais que tu n'as pas envie de coucher avec lui, tu n'as pas à le faire.



  • @nanaPourquoi te prendre la tête. Tu sembles déjà savoir ce que tu veux/aime ou pas. Il suffit juste de t'écouter un peu. Puis pourquoi absolument vouloir se coller une étiquette. Après, tu peux aimer les femmes, les désirer sexuellement tandis que tu peux aimer un homme sans le désirer. C'est la même différence qu'il y a entre l'amour et l'amour platonique.

    Perso, je pense que tu sais parfaitement ce que tu veux, il faut juste que tu en prennes pleinement conscience.



  • Je rejoins mes VDD. Tu n'es pas obligée de te définir comme étant comme ci ou comme ça. Tu n'as rien d'une lesbienne refoulée. Tu peux très bien aimer davantage les femmes que les hommes et inversement.

    Je vais aller un petit peu plus loin en mentionnant l'idée de la fluidité sexuelle dans le sens où rien n'est jamais figé dans le marbre par rapport à notre sexualité. Si ça se trouve dans 10 ans, tu tiendras des propos différents parce que tu les ressentiras différemment et c'est pas grave en fait.

    En bref, la fluidité sexuelle, c'est l'idée selon laquelle l'orientation sexuelle d'une personne — lesbienne, gaie, bisexuelle, hétérosexuelle — peut changer avec le temps. (Source)



  • @Sylareen a dit dans Perdue dans mon orientation sexuelle :

    Je comprend ce besoin de définir à quelle "case" on appartient, mais l'orientation sexuelle n'est pas aussi rigide que ces "cases" le laissent paraitre.
    Définie toi comme tu le sens ^^. Mais ce qui est sûr c'est que tu n'es pas lesbienne "refoulée", puisque tu admets être attirée par les femmes.

    Tu as le droit d'être attirée par les femmes ET les hommes, tu as le droit d'être attirée différemment par les femmes et les hommes. Tu as le droit de te considérer comme bi même si tu n'es pas attirée sexuellement par les hommes. Les orientations sexuelles c'est aussi une question d'amour, pas seulement de sexe ^^.

    Et si tu te mets en couple avec quelqu'un, que ce soit une femme ou un homme, il faudra que cette personne respecte tes envies. Si tu as un copain mais que tu n'as pas envie de coucher avec lui, tu n'as pas à le faire.

    @Dryanaide a dit dans Perdue dans mon orientation sexuelle :

    @nanaPourquoi te prendre la tête. Tu sembles déjà savoir ce que tu veux/aime ou pas. Il suffit juste de t'écouter un peu. Puis pourquoi absolument vouloir se coller une étiquette. Après, tu peux aimer les femmes, les désirer sexuellement tandis que tu peux aimer un homme sans le désirer. C'est la même différence qu'il y a entre l'amour et l'amour platonique.

    Perso, je pense que tu sais parfaitement ce que tu veux, il faut juste que tu en prennes pleinement conscience.

    @LeaPierce a dit dans Perdue dans mon orientation sexuelle :

    Je rejoins mes VDD. Tu n'es pas obligée de te définir comme étant comme ci ou comme ça. Tu n'as rien d'une lesbienne refoulée. Tu peux très bien aimer davantage les femmes que les hommes et inversement.

    Je vais aller un petit peu plus loin en mentionnant l'idée de la fluidité sexuelle dans le sens où rien n'est jamais figé dans le marbre par rapport à notre sexualité. Si ça se trouve dans 10 ans, tu tiendras des propos différents parce que tu les ressentiras différemment et c'est pas grave en fait.

    En bref, la fluidité sexuelle, c'est l'idée selon laquelle l'orientation sexuelle d'une personne — lesbienne, gaie, bisexuelle, hétérosexuelle — peut changer avec le temps. (Source)

    Merci beaucoup pour vos réponses !

    Je pense que ce que voulait dire mon ami par lesbienne "refoulée", c'était plutôt que je me forçais à aimer les hommes, que c'était de l'"hétérosexualité" forcée pour rentrer un peu plus dans les normes.

    Oof, ça me rassure de savoir que aimer un homme sans le désirer soit totalement possible. Je me demandais si c'était normal ou si je me trompais quelque part. J'avais tellement peur de me mentir à moi-même depuis tout ce temps et que mon ami ait raison et que je me forçais a éprouver des sentiments amoureux ou de l'attirance physique (sans désir sexuel).

    On en a parlé avec notre ami de l'amour platonique car on connaît deux personnes en couple ensemble depuis plus de deux ans mais qui n'ont jamais fait l'amour car la fille avait peur de faire face à la situation et on connaît une autre personne (de notre âge) qui trouve ça absolument choquant les rapports sexuels à notre âge mais qui flirte avec des gars. Mon ami pense qu'ils confondent leur propre sentiment avec de l'amitié. Il pense que l'amour platonique et l'amitié, c'est exactement la même chose.
    Du coup, il pense que je confonds ce que je ressens pour les gars pour de l'amitié ou il pense que je les trouve juste beau mais que j'interprète ça comme étant de l'attirance car la société nous programme à être hétéro.
    J'avais peur qu'il ait raison du coup.

    En plus de ça, j'avais lu un document sur l'hétérosexualité forcée chez les lesbiennes. Beaucoup de filles ressentant exactement la même chose que moi pour les hommes et les femmes ont recommandé ce document car grâce à celui-ci, elles ont découvert qu'elles étaient lesbiennes. J'ai lu le document et je me suis retrouvée dans beaucoup de choses qu'il disait mais j'ai vraiment beaucoup de mal à dire que je suis lesbienne, ça me fait peur de se dire que tout ce que j'ai ressenti pour les garçons étaient faux alors qu'ils semblaient réels pour moi. (voilà le lien du document en question, si jamais ça vous intéresse : https://www.docdroid.net/N46Ea3o/copy-of-am-i-a-lesbian-masterdoc-pdf)

    Pour la fluidité sexuelle, c'est super intéressant mais je ne savais pas que c'était possible car j'avais vu que notre orientation sexuelle était définie par quelque chose dans notre cerveau (je ne me rappelle plus du tout des termes exactement) qui faisait en sorte qu'on soit un peu plus attiré par les hommes ou par les femmes (je n'aime pas trop ce fait et je sais pas trop si je dois y croire car ça viendrait à dire que la bisexualité ou la pansexualité est impossible).



  • @nana

    (je n'aime pas trop ce fait et je sais pas trop si je dois y croire car ça viendrait à dire que la bisexualité ou la pansexualité est impossible).

    Voilà. Je pense que certaines personnes tombent avant tout amoureuse de quelqu'un indépendamment de son sexe.



  • Je ne pourrais que dire comme mes VDD, il n'y a pas besoin de se définir précisément.
    J'ai longtemps eu cette remise en question mais ça ne sert à rien. Et les gens te mettront de toute façon d'eux même dans des cases qui te correspondent même pas forcement.

    La bisexualite ou pansexualite existe. Je pense d'ailleurs me définir comme ça.
    Je suis attiré par une personnalité, un intellecte, plutôt qu'un pénis ou une chatte....
    J'ai eu des énormes coup de cœur pour les 2 sexes. Et ce n'était clairement pas pour le sexe justement.
    Je trouve les gens beaux pour leur charme plutôt que pour leur muscles saillants ou leur boobs.

    Tu n'as pas non plus besoin de te définir dans la sens ou aujourd'hui tu es plus attiré par les femmes mais qui sait dans 10 ans ? Tu vas avoir un énorme coup de foudre pour un mec. (Ca fait meuf homophobe qui dit "t'as pas troive le bon" 😂😂 mais c'est pas ça que je dis).

    J'ai 2 personnes dans mon entourage qui sont asexuelles, une est en couple depuis plusieurs années. Ils ont quasi pas de relation sexuel du coup, et pour autant leur relation n'est pas amical.
    Tu peux avoir une relation "platonique" dans un couple. Sans dire que c'est amical. Chaque relation est différente, donc les conclusion de ton ami sont un peu radical je trouve 😅



  • @nana
    Peut-être que ton ami à du mal à imaginer qu'une relation platonique soit autre chose que l'amitié car il n'a jamais vécu ça, parce que ça ne rentre pas dans sa conception de l'amour. Pourtant il devrait être bien placé pour savoir que l'amour c'est parfois différent que la conception qu'en a la société ^^. Mais bon, on est tous influencé d'une manière ou d'une autre, "programmé" comme tu dis, et ce n'est pas forcément facile de se départir de ça.



  • @Pau0131 Oooh mais je pense être attirée par les gars aussi ! Rien que très récemment, j'avais eu un gros crush sur un gars avec qui j'ai une relation assez ambiguë. J'étais très attirée par sa manière d'être qui était vraiment très proche de la mienne (ça fait un peu narcissique, dis comme ça mdrr), on s'est beaucoup rapproché mais j'ai eu un blocage car il parlait beaucoup du fait qu'il soit horny sur les réseaux sociaux et ça m'a dégoutée d'imaginer quoi que ce soit de sexuel avec lui pourtant il me plaisait vraiment beaucoup, romantiquement parlant. Je n'étais pas la bonne personne pour lui.

    En tout cas, vous avez raison, je n'ai pas besoin de me définir précisément... J'avais juste peur d'avoir un problème mais ça me rassure de savoir que ce je ressens c'est normal.
    Les sentiments que tu décris, je ressens exactement la même chose quand j'ai un coup de coeur sauf qu'avec les filles, j'ai le désir sexuel en plus (et je suis pas mal attirée par leur corps aussi...)

    Cela me rassure d'entendre des expériences de relation "platonique", si je devrais être un gars avec un jour, j'espère bien avoir une relation comme celles-ci.



  • @Sylareen a dit dans Perdue dans mon orientation sexuelle :

    Peut-être que ton ami à du mal à imaginer qu'une relation platonique soit autre chose que l'amitié car il n'a jamais vécu ça, parce que ça ne rentre pas dans sa conception de l'amour. Pourtant il devrait être bien placé pour savoir que l'amour c'est parfois différent que la conception qu'en a la société ^^. Mais bon, on est tous influencé d'une manière ou d'une autre, "programmé" comme tu dis, et ce n'est pas forcément facile de se départir de ça.

    Je pense que ce soit fort possible que ce soit ça vu tout ce qu'il me dit et c'est vrai qu'il devrait être bien placé pour savoir que l'amour est parfois différent que la conception de la société :')



  • @nana je pense que tu parle de ça:

    Il explique qu'en fait, c'est la combinaison de différent facteurs et donc suivant les "dosages" ton orientation peut-être telle ou telle. Ceci dit, les études n'en sont qu'à leurs balbutiements donc pas très fiables. Personnellement, je ne ressens pas le besoin de savoir si je suis comme ça ou comme ci, je ne sens pas le besoin d'entrer dans une case. Je me contente de vivre et de prendre les choses comme elles viennent. Parfois le bonheur ne tient pas à grand chose.



  • @nana Au vu de ton âge, tu n'as en plus peut-être que très peu de désir envers les hommes car tu ne te sens peut-être pas prête non plus.

    Ca peut-être aussi simple que ça.
    L'avenir te le diras 🙂
    Mais prends les choses comment Rennes viennent sans te poser trop de questions, ça fait souvent passer à côté de belles choses



  • @nana Je n'interviens plus dans les sujets mais celui-ci est particulièrement important car il concerne la liberté d'une personne d'être elle-même.

    Effectivement ton âge peut te faire poser beaucoup de question sur ton orientation.

    Je rejoins les autres sur l'inutilité des étiquettes, tu es toi, un être unique qui est comme il est.
    Et que tu n'as aucune obligation d'orientation.

    Tes difficultés sont très illustrées par la vidéo de Drynaide.
    Très bonne vidéo sur laquelle je n'ai pas mis d'avis car il y a quelque chose qui me dérange un peu mais qui je pense a bien été ressenti par Drynaide.
    Un côté un peu trop binaire qui donnerait 4 types d'individus avec une absence de zone et présence des deux côtés de l'apparence sexuée extérieure.
    Dryanaide a bien senti ton questionnement sur un choix binaire qui te semblerait imposé et duquel tu voudrais te débarrasser.
    Un vue binaire loin de la réalité puisque basée sur l'étude de souris alors que nous ne sommes pas pareil https://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-les-pheromones-l-odeur-de-l-attirance-_147.html
    Dryanaide a bien raison de prendre les choses comme elles viennent car nous ne sommes pas des souris 😉
    Avec la difficulté de te sentir obligée de faire un choix entre l'établi ancien et les évolutions actuelles alors que tu es peut-être tout simplement inclassable.

    Il y a un côté sensible et sensuel chez la femme qui est présent chez peu d'hommes.
    Tu est donc attirée par ce côté, des deux côtés 😉
    Par contre l'équipement n'est pas pareil...
    L'équipement masculin ne réveille pas ta libido...
    Est-ce par peur ?
    Parce que tu fais partie de ces êtres, souvent asexués, qui ne sont pas attirés par la reproduction ?
    Cela fait trop de questions.

    Te demander si tu peux vivre avec un homme asexué est une question de trop aussi car comment fera-tu pour tes envies de femme...

    Tant que ta libido ne se réveillera pas avec un homme, ce n'est pas la peine d'y penser, même si tu essayais cela ne donnerais rien d'intéressant.
    Rien ne dit que ta libido s'éveillera un jour avec un homme et est-ce si important que cela arrive ?

    Tu peux être attirée par des hommes parce que tu te sens bien avec eux et partager plein de choses sans qu'il y ait obligatoirement un côté sexuel.
    Le plus important n'est pas l'amour, qu'il soit platonique ou pas, ni l'amitié, mais le partage.
    Cela peut être des activités ensembles voir même une coloc, etc.
    Sauf que ta libido ne s'éveille qu'avec les femmes...

    Peut-être te faudra-t-il affronter des problèmes qui ne sont pas rencontrés par les hétéros.
    Il faut toujours se battre pour sa liberté et même des fois pour sa liberté de penser 😉
    Le plus important est de se sentir soi-même sans se laisser imposer des choix donnés par les autres.
    Tu n'as pas envie d'être classée, étiquetée, tu as raison.
    Tu veux pouvoir aimer qui tu veux, tu as raison.
    Et si un jour tu as envie de changer ou de rester telle quelle, tu en as le droit 😉



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai