Pour ma part j’ai passé un très bon moment devant cette série. Moi non plus je n’y connais rien aux échecs mis à part de vagues souvenirs de l’enfance et le souvenir persistant que ce jeu est bien complexe, à mes yeux du moins. Mais cela ne m’a pas empêchée d’être happée par cette série et complètement fascinée par les parties d’échecs ou les moments ou le personnage principal étudie les anciennes parties. J’ai bien aimé aussi sa façon de détonner avec les autres femmes de son époque. Et puis, les décors, les tenues, et la musique évidemment, ont ravi mes yeux et mes oreilles, moi qui suis souvent attirée par le rétro.

En revanche j’ai eu du mal moi aussi avec le personnage de Thomas Sangster. Ce n’est pas qu’il joue mal mais ce personnage ne lui va pas du tout. C’est malheureux mais notamment en terme d’âge et de look, on croirait voir un gamin qui se déguise pour jouer au cow-boy.
J’ai trouvé également qu’il y avait parfois des longueurs, et à d’autres moments des raccourcis mais j’imagine que c’est le format mini-série qui impose un peu ça. J’étais un poil déçue par la fin:

SpoilerJe m’attendais à ce qu’on lui mette bien plus de bâtons dans les roues en Russie, et je ne m’attendais pas à ce que son ultime adversaire s’incline de la sorte aussi sincèrement...

Je ne connaissais pas du tout Anya Taylor-Joy, j’ai trouvé sa prestation très bonne, mais surtout, surtout, j’ai adoré Marielle Heller, que j’ai trouvé sublime et vraiment excellente.