Les dérives du pouvoir



  • Le 26 avril, à deux heures du matin, à L’Île-Saint-Denis (93), un homme poursuivi par la police s’est jeté dans la Seine. Selon une vidéo tournée par un témoin, l’homme, une fois repêché, a fait l’objet d’insultes racistes et de violences policières. "UN BICOT COMME CA, CA NAGE PAS !" ou encore " HAHA ! TU AURAIS DU LUI ACCROCHER UN BOULET AU PIED !"
    Dans un message adressé à l’AFP, la préfecture de police a affirmé saisir l’IGPN afin de « déterminer l’identité des auteurs des propos entendus ».
    https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/un-bicot-comme-ca-ca-nage-pas



  • @Marie-Thérèse ici @djino , ce sera plus clair 😉



  • Ca, dès que les gens ont un peu de pouvoir il y a des abus. On ne peut pas empêcher la bêtise humaine,

    C'est inadmissible. J'espère que les auteurs seront durement punis.



  • police française



  • @Marie-Thérèse a dit dans Les dérives du pouvoir :

    Le 26 avril, à deux heures du matin, à L’Île-Saint-Denis (93), un homme poursuivi par la police s’est jeté dans la Seine. Selon une vidéo tournée par un témoin, l’homme, une fois repêché, a fait l’objet d’insultes racistes et de violences policières. "UN BICOT COMME CA, CA NAGE PAS !" ou encore " HAHA ! TU AURAIS DU LUI ACCROCHER UN BOULET AU PIED !"
    Dans un message adressé à l’AFP, la préfecture de police a affirmé saisir l’IGPN afin de « déterminer l’identité des auteurs des propos entendus ».
    https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/un-bicot-comme-ca-ca-nage-pas

    scandaleux ! comme dit @djino j'espère qu'ils seront sévèrement sanctionnés (cette fois...) !



  • @Marie-Thérèse : faut être abonné pour lire l'article :s

    Du coup je peux pas débattre parce que ton post ne donne que la fin de l'histoire.
    Qui est cet homme ? que faisait-il a 2H du mat' dans les rues en plein confinement? A-t'il provoqué les policiers ? Etc...
    C'est facile de cracher sur la police quand on a pas tous les détails de l'histoire. Puis c'est typiquement français ça. Un attentat terroriste : "Je suis la Police". Une amende plus tard : "Nique la Police".
    Bref. Difficile de se faire une idée sur l'affaire sans accéder à l'article et en n'ayant pas la totalité de l'histoire.



  • @Kallindra En fait il était dehors à 2 heures du matin comme d'autres le sont à 2 heures de l'après midi. Il n'y a pas de couvre feu. On s'en fiche de savoir pourquoi, il a le droit. Et c'est même plus raisonnable la nuit quand il y a peu de monde.
    Le truc c'est qu'il a une tête de "bicot" selon la police. Désolé mais là on touche à un vocabulaire qui rappelle les heures les plus sombres de l'histoire de France. C'est un vocabulaire de prédateur, pas de gardien de la paix. En ce qui me concerne, si une bande de prédateurs cherche à me faire la peau, sauf si je peux me défendre, je fuis comme je peux.



  • @Kallindra a dit dans Les dérives du pouvoir :

    @Marie-Thérèse : faut être abonné pour lire l'article :s

    Du coup je peux pas débattre parce que ton post ne donne que la fin de l'histoire.
    Qui est cet homme ? que faisait-il a 2H du mat' dans les rues en plein confinement? A-t'il provoqué les policiers ? Etc...
    C'est facile de cracher sur la police quand on a pas tous les détails de l'histoire. Puis c'est typiquement français ça. Un attentat terroriste : "Je suis la Police". Une amende plus tard : "Nique la Police".
    Bref. Difficile de se faire une idée sur l'affaire sans accéder à l'article et en n'ayant pas la totalité de l'histoire.

    J'ai trouvé cet article sinon :
    https://www.20minutes.fr/faits_divers/2768695-20200427-seine-saint-denis-passe-lors-intervention-policiere-ile-saint-denis-dimanche

    Il y aura une enquête, attendons de voir ce que cela donne. J'ai confiance en la justice.

    Concernant le titre du topic, c'est un poil exagéré non ? Les dérives du pouvoir, il s'agit apparemment plus d'un fait divers qu'autre chose. 🤔



  • @Trichemire le titre n'est pas pour cette histoire uniquement mais aussi pour toutes les autres, passées ou à venir. Rien ne sert aujourd'hui de faire comme si ces dérives n'existaient pas. C'est une réalité, et pour le monde d'après, c'est bien d'y mettre des mots. Nous devons préparer l'avenir, soyons équipés pour ne plus accepter ces dérives, aussi anodines peuvent-elles paraître. Elle touchent toujours à l'intimité des victimes par les traumatismes qu'elles provoquent.



  • Si le gars a commis des actes répréhensibles, il sera sanctionné, ça je fais confiance à la justice qui est là pour ça. Il n'en reste pas moins que l'emploi d'insultes comme "bicot" ou "nègre" par les forces de l'ordre, c'est scandaleux et ça devrait être sanctionné plus souvent que ça ne l'est. Ceux qui s'expriment de cette façon (une minorité) font beaucoup de tort à une majorité de gens très bien et qui font leur travail correctement alors c'est quand même dommage.



  • @Elsie a dit dans Les dérives du pouvoir :

    bicot

    Je connaissais même pas ce mot XD

    J'avoue que je ne ressens pas franchement de pitié pour ce genre de type : c'est un voleur/guetteur... Donc oui on a le droit de sortir de chez soit à 2H du mat mais comme je m'en doutais c'était pas pour son heure de footing nocturne...



  • @Elsie La voix de la sagesse ❤







  • @Marie-Thérèse Justement c'est là le sujet. Des faits divers y-en a dans tous les camps. Et donc ton sujet étant partial, je me permet de montrer d'autres genre d'abus de pouvoir (un automobiliste au volant de son véhicule est en position de force et possède un outil de mort dans les mains).



  • @Kallindra a dit dans Les dérives du pouvoir :

    Qui est cet homme ? que faisait-il a 2H du mat' dans les rues en plein confinement?

    D'après France2, la police aurait été appelé pour un cambriolage. L'homme en question était dans la rue et pour se soustraire au contrôle il a sauté dans la Seine

    Après rien ne dit que le cambriolage c'était lui. Rien ne dit qu'il avait fait quelque chose de répréhensible (présomption d'innocence), ca se trouve il a eu peur pour une raison X ou Y et a paniqué...

    L'important dans cette histoire c'est que la lumière soit faite. Et que les coupables soient punis
    Après qu'il ait ou non provoqué les policiers, ca n'exusera jamais ni les injures racistes, ni le reste si cela s'avère vrai (sur la vidéo, après que tout le monde soit rentré dans le fourgon, on entend des cris de douleurs du gars, des coups et des rires ...)



  • This post is deleted!


  • @Kallindra a dit dans Les dérives du pouvoir :

    @Marie-Thérèse Justement c'est là le sujet. Des faits divers y-en a dans tous les camps. Et donc ton sujet étant partial, je me permet de montrer d'autres genre d'abus de pouvoir (un automobiliste au volant de son véhicule est en position de force et possède un outil de mort dans les mains).

    Je ne comprends pas la logique de la démarche. Désolé 🤔Factuellement il n'y a pas plus de criminels en France qu'en Allemagne par exemple. Pourtant il y a beaucoup plus de dérives autoritaires de la part de la police. Je sais que l'histoire de l'Allemagne y est pour beaucoup. Dernièrement, par exemple, une dizaine de policiers ont été virés (virés, pas blâmés) car ils avaient posé en photo devant un mur où était peint un symbole politique local.
    Le terme bicot renvoie, en histoire de France, aux heures les plus sanglantes de la colonisation française. C'est un héritage défendu par l'extrême droite. Torture, assassinats ciblés, disparitions, arrestations arbitraires.. En France comme dans les colonies... Bref tout un arsenal barbare auquel la police française avait le droit. L'utilisation de ce vocabulaire très spécifique, dont même toi n'en avait pas connaissance, en dit long sur les idées nauséabondes qui ruissellent dans certains services de l'état et explique pour beaucoup les raisons des violences policières.



  • S'il y a sanction, ça sera une bonne nouvelle, mais ça restera l'exception.
    La plupart des violences policières restent impunies, et l'IGPN sert davantage de blanchisserie que de réel organe d'enquête.

    D'autant que sans journaliste pour récupérer ces vidéos et les diffuser massivement, il n'y aurait jamais eu de réaction de l'institution.
    Et le journaliste en question, Taha Bouhafs, est un habitué du harcèlement et des violences de la police à son égard.



  • @Madarjeen a dit dans Les dérives du pouvoir :

    La plupart des violences policières restent impunies, et l'IGPN sert davantage de blanchisserie que de réel organe d'enquête.

    Chez nous on appelle cela le Persilschein (l'attestation persil), car il lave plus blanc que blanc^^


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai