Questionnement personnel et sur le social aujourd'hui



  • Bonjours à tous !
    Je crois bien que c'est la première fois de ma vie que je poste quelque chose sur un forum, en ce moment je me pose pleins de questions comme souvent et j'ai décidé de vider mon sac et pourquoi pas le partager. J'admet ma vision un peu pessimiste mais c'est comme ça que je vois les choses, et j'adorerais échanger ou débattre si ça intéresse quelques uns ! bonne lecture

    Bonjour, pourquoi ?
    Quelle est la raison de ce mot, je ne parle à personne et pourtant je m’adresse à quelque chose, quelqu’un d’immatériel. Pour autant ça me procure une sensation d’écoute fictive, ça doit être ainsi que l’on parle à sa conscience sans doute, pour ma part j’aime particulièrement l’écrire afin de ranger ses pensées qui tant me prenne la tête.
    Les émotions sont comme une épée à double tranchant, on est heureux d’en avoir quand notre cœur s’illumine, et deviennent aussi douloureuses qu’une lame acérée lors d’une déception. L’ascenseur émotionnel bat son plein et jamais ne cessent de fonctionner, monter, descendre, le juste milieu ici est inexistant. Juste, le mot est fort pour une représentation faible dans notre société actuelle.
    Sans aller jusqu’à dire que tout le monde est mauvais, la grande majorité n’agit pour les autres que dans une forme de complaisance mutuelle régie par des intérêts personnels profonds.
    Je me suis toujours questionné sur l’avenir, comment font-ils pour avoir aussi tôt la vision de leur avenir ? jusqu’au bout déjà ? Plus jeune je regardais souvent le passé, largement entaché par les multiples traitrises morales, certes indirectes mais vécues. Cela en addition aux incohérence que je trouve à la société en me demandant surtout si c’est bel et bien dans un monde comme celui-ci que je pouvais vivre.
    Aujourd’hui je regarde vers l’avenir, solitaire sera ma route si je souhaite acquérir le bonheur. Je dois apprendre/consolider ma perspective et devenir plus dépendants de mes propres désirs, cesser de m’inquiéter pour les autres qui, pour la plupart, n’en ont pas grand-chose à foutre de mes sentiments plus que de ceux des autres.
    Quand les gens se projettent j’ai l’impression qu’ils cochent les cases d’une checklist de la vie, mais où est passée la mienne ? ce serait incroyable pour moi de savoir de quoi mon avenir sera fait, mais il y a tellement de possibilités à explorer, exploiter, presser comme un citron et recueillir le dernier zeste.
    J’ai parfois eu quelques regrets que mes parents n’aient pas décidés d’avoir accès aux chaines de télévision, jusqu’à une certaine époque ça a amplifié la sensation de décalage grandissante. Malgré cela nous ne l’avons que peu utilisé. Aujourd’hui je les remercie ! Je ne comprends vraiment pas ce que la plupart trouvent à regarder les émissions et autres téléréalités, La vie d’autres personnes est-elle si importante que l’on se doit de gaspiller du temps de la nôtre ? Pour relayer des conneries ou des façons de penser toutes plus futiles, individualistes, matérialistes les unes que les autres. Un soir je me suis surpris à regarder une émission phare du genre.. pas très longtemps.
    Quel intérêt ? Vraiment ? Observer la vie des autres ne serait-ce pas une forme de voyeurisme toléré ? La vie devient une valeur d’achat, malheureusement elle n’attendra pas pour se consumer, il faut vivre sa vie avant tout pour être heureux ! Stop les faux semblants, les non-dits, les actes non assumés car considérés comme normaux tels que les petits mensonges qui ne font pas de mal mais pour autant ne représentent pas fidèlement la réalité.
    C’est cette notion que j’ai toujours eu du mal à accepter, comment peut-on mentir même pour une situation à faible incidence ? Ne vaut-t-il pas mieux être honnête en toute circonstance ? Je pense sincèrement que notre comportement influe sur notre fil directeur de pensée et inversement : Considérant qu’on peut mentir à un clochard qui demande une pièce en prétextant ne pas avoir d’argent, il devient envisageable alors de mentir à un ami pour une circonstance moyenne qui induit finalement la possibilité grandissante d’accomplir un acte de trahison plus grave avec toujours moins de culpabilité. Ce qui au départ était un mensonge de courtoisie peux après une période d’auto conviction se transformer en façon de penser au quotidien.
    C’est pourquoi je préconise, et ce n’est pas moi qui l’ai établit, que si au quotidien on agit de façon positive, cela va peu à peu se transformer en habitude puis en réflexe jusqu’à intégrer notre complexe moral/social. Et inversement.
    « L’argent ne fais pas le bonheur.. mais il y contribue. » J’ai horreur de cette phrase car elle représente totalement notre société capitaliste Aujourd’hui, si seulement l’argent n’existait pas ! Tout tourne autour de l’argent jusqu’à l’overdose, combien de personnes vont travailler toute leur vie, s’user, dépérir puis finalement se reposer dans un cercueil d’or serti de diamants. Malheureusement une société sans argent est plus qu’utopique, cela bouleverserait tout le système actuel..

    L’amour, l’attachement, c’est également compliqué quand on connaît la trop grande importance qu’on y accorde, surtout quand on ressent à 100%, qu’on ne se sent pas non plus compris par la personne en face.. Là où cette tâche semble une formalité pour beaucoup, être hypersensible est très contraignant : la perception des autres compte beaucoup, on ne veut pas décevoir la personne qu’on aime avant même que celle-ci ne le sache, et fatalement cette personne se désintéresse puisque la chose est acquise. Concrètement je n’ai ressenti le « feeling » qu’avec une, et je ne serais probablement jamais avec elle, au moins j’en suis à peu près conscient mais ça n’empêche pas l’amertume au contraire.
    J’ai toujours su apprécier les bonnes/belles choses, c’est vraiment intéressant et me permet d’avoir encore un peu fois en l’humanité quand je vois tout ce qu’on est capable d’accomplir ensemble, ou seuls mais pour le bien de tous, A ces personnes je dis merci.
    Dans un monde de têtes, un être de cœur n’a pas sa place, la plupart des psy que j’ai consultés ont parlés de douance, zèbre, etc. N’ayant pas passés de test et n’y accordant pas particulièrement d’importance car je ne me crois pas supérieur à un autre, je me reconnais tout de même dans certains traits tels que l’hypersensibilité et la capacité à ressentir les émotions des autres avec une certaine facilité. Dans les livres d’éminents psychologue et autres analystes du fonctionnement humain, beaucoup préconisent aux hypersensibles des solutions pour s’adapter à la société en.. devenant plus individualiste finalement, il est vrai que c’est attrayant d’avoir une bride émotive, la stabilité ne peut en être que plus grande mais j’ai une question : comment contrôler l’incontrôlable ? Une émotion se ressent, on ne peut pas la commander, c’est pourquoi il est assez difficile au quotidien de supporter cette pression constante, le bouton stop n’existe pas. Ne pas être trop émotif on va te trouver bizarre, dans un même temps ressentir les autres qui vous entourent, les subtils changements d’atmosphères qui sont limpides pourtant ! ne veulent-ils pas voir que telle personne souffre ou sont-ils simplement aveugles aux sentiments des autres ? Si je devais représenter mon existence, je dirais que je suis un être en constante évolution, m’adaptant à chaque instant, balloté par les flots incessants de la joie et de la tristesse, sans connaître longtemps la sérénité.

    Mon avenir je le sens qui m’appelle, les contraintes se défont unes à unes et d’ici peu je pourrais enfin goûter à la liberté du hasard, de l’impossible que je tiens malgré tout à accomplir. Chercher à être heureux.

    N'hésitez pas à me faire par de votre vision des choses !



  • @ADzif a dit dans Questionnement personnel et sur le social aujourd'hui :

    je ne parle à personne et pourtant je m’adresse à quelque chose, quelqu’un d’immatériel

    Non, non, nous sommes des vrais gens, certes derrière des écrans mais tout de même.

    Il y a énormément de gens qui ont du mal à se projeter facilement et qui galèrent quelques années avant de trouver des projets qui vont leur permettre d'évoluer et de créer leur petit bonheur à eux. Je dirais même qu'il n'est pas si courant que ça d'avoir un chemin tout tracé dès le départ et de le suivre jusqu'au bout parce que la vie est pleine d'aléas et d'événements inattendus qui vont forcément influencer notre parcours.



  • @ADzif Tu parles de zèbre etc. As-tu déjà échangé avec d'autres "précoces" "surdoués" sur forum spécialisé ?



  • @ADzif Pour la "checklist de la vie", beaucoup s'en voit imposer, sans réel choix, juste l'illusion du choix. Souvent on agit par mimétisme, par des modèles. Les gens qui t'entourent peuvent te donner l'illusion qu'ils savent où ils vont, et renforcer ton sentiment d'être perdu, mais n'oublie pas qu'ils naviguent peut être à vue, sans rien laisser transparaître.
    Après je me doute que ton hypersensibilité n'arrange rien à ce que tu ressens, de manière indirecte, je sais ce que c'est.

    Tu ne sais pas quoi faire de ton avenir ? Je suis en train de lire un bouquin qui évoque les "mantras" de la vie. Il faut, d'après l'auteur, analyser ce que l'on fait qui nous apporte du bonheur, du sens à l'existence, de les regrouper, de leur donner des noms, de factoriser le tout (ça prend du temps hein), afin d'en sortir deux, trois mots, qui caractérisent ton existence. Pour l'auteur, c'est liberté et autonomie par exemple, et lorsqu'il a des choix à faire, il se tourne vers ses mantras, et ça guide son existence. Je n'ai personnellement pas encore trouvé les mien, mais la technique est intéressante.



  • @ADzif Bienvenue !

    Je te trouve manichéen dans ton message.

    Le fait que les gens ont tôt une vision de l'avenir jusqu'au bout. Je ne trouve pas tu as quand même une part non négligeable d'individus qui ne savent pas trop où ils vont, et que ce soit sur différents plans, affectifs, professionnels.
    Puis il peut y avoir bien des surprises au cours d'une vie. On peut passer son temps à subir sa vie, aussi.

    Concernant la télévision, il n'y a pas que de la téléréalité. Il y a aussi des films, des reportages intéressants. J'aime regarder de temps en temps Arte.

    Concernant le mensonge, non il ne vaut pas mieux être honnête en toute circonstance. Tout dépend du contexte mais nous mentons par politesse par exemple. Pour des choses assez futiles. Je ne vois pas trop le lien entre le fait de mentir à un clochard pour s'en débarrasser, et le fait de trahir un ami. Il y a tout de même un fossé entre les deux situations.

    Quant au passage "Dans un monde de têtes, un être de cœur n'a pas sa place". Cela dépend de ce qu'on entend par cœur. S'il s'agit d'empathie si ça a toute sa place en fait. Les individus qui réussissent professionnellement sont justement des individus qui font preuve d'empathie car comprendre les émotions des autres constitue une bonne arme. S'il s'agit de compassion, et de ne pas parvenir à contrôler ses émotions, là c'est un handicap oui. Mais je pense que tout le monde a sa place.



  • @Egon Juste pour préciser au départ j'avais écris ça pour moi au départ, puis j'ai eu envie de le partager et ta réponse me fait plaisir ! J'oublie assez facilement qu'il y a beaucoup d'autres personnes avec un peu de sagesse, merci



  • @Ortie a dit dans Questionnement personnel et sur le social aujourd'hui :

    @ADzif Tu parles de zèbre etc. As-tu déjà échangé avec d'autres "précoces" "surdoués" sur forum spécialisé ?

    Hello ! Alors non pas vraiment je n'ai pas encore osé franchir le pas, ça me ferait presque un peu peur aha, mais j'ai découvert récemment que ma meilleure amie avait été diagnostiqué, et concrètement c'est l'une des très rare personne avec qui la communication était pure et sans interférence. ça ne valide rien mais ça aide à avoir des repères



  • @Godzapon Je vois ce que tu veux dire, c'est vrai que voir les autres autours tellement sûrs de leur chemin, en apparence en tout cas, ça m'a pas mal empêché d'avancer jusqu'à cette année. J'ai décidé d'être heureux et me tourner vers ce qui me plaît finalement : aider les autres. Tu pourrais me communiquer le titre du livre ? ça a l'air super intéressant ! Il ne faut jamais lâcher tant qu'on a pas trouvés.



  • @ADzif "Votre temps est infini", de F.Olicar. ce que je t'ai évoqué est un court passage du livre, mais je crois qu'il fait référence à d'autres ouvrages. Je regarderai à l'occasion.



  • @Trichemire
    Manichéen je ne connaissais pas le terme ! En relisant mon texte il est vrai que la vision dépeinte est assez simpliste voir réductrice par moments, elle dépeint ma vision de manière exacerbée, certes. C'est seulement que je trouve ça très injuste de mentir que ce soit pour une bonne ou une mauvaise raison, c'est déformer la réalité et quoi que j'y fasse c'est dans ma nature d'être intolérant à cela.

    Ouiiii bien sûr qu'il y a des programmes intéressant si tu creuses un peu, TOUTES les émissions ne sont pas télépoubelles et superficialité mais la grande majorité pour ma part ne sert qu'à meubler l'esprit, le temps. Je ne rentre clairement pas les films dans cette catégorie ! Je suis un peu cinéphile sur les bords aha. (Mention pour Arte je regarde leurs rediffusions).

    Ce que j'entends par coeur c'est que les personnes hypersensibles vont "penser" avec le coeur au sens émotif du terme tandis que la majorité va penser plus de manière logique et rationnelle en accord avec les valeurs socioculturelles actuelles (attention ça ne veut pas dire sans sentiments).

    Merci pour ta réponse ! c'était ce genre là que j'attendais eheh au plaisir.



  • @Godzapon Aaaaaah ! Je vais reprendre sa lecture alors ahaha il trône dans ma bibliothèque depuis quelques semaines. Si tu as d'autres livres du style à me conseiller je suis preneur !


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai