Dir En Grey



  • Bon, qui dit nouveau forum, dit que je vais encore venir embêter du monde avec mes goûts musicaux particuliers 😝 Dir en grey est de très très loin mon groupe préféré, celui que je porte dans mon coeur et que je place au-dessus de tout le reste depuis que je l'ai découvert en 2007.

    Pourtant la formation du groupe remonte à bien plus longtemps, en 1997 exactement. À l'époque, les membres de La:Sadie's, un groupe de visual kei (je reviendrai sur ce terme dans un futur topic) changent de nom et créent Dir en grey. La même année, ils sortent leur premier album, Missa.

    C'est par la suite que le groupe va vraiment prendre son envol et se faire un nom sur la scène japonaise, puisqu'en 1999, Yoshiki, l'icône du groupe X JAPAN, les prend sous son aile. Pour vous donner une idée, X JAPAN, sur lequel je ferai également probablement un topic, c'est en quelque chose les Rolling Stones du Japon, un groupe mythique fondé au début des années 80.
    Grâce à ce soutien, le groupe sort son premier gros succès, l'album Gauze.

    Dir en grey à la fin des années 90
    Look du groupe à la fin des années 90

    Ce succès permet au groupe de prendre son envol et va progressivement se tourner vers une voie plus personnelle. En effet, le quintet ne veut pas s'enfermer dans son image de groupe de visual kei de l'époque et va chercher, tout au long de sa carrière, à expérimenter de nombreux styles. L'album Gauze est un peu à part du reste de leur discographie, car il a des sonorités qui tendent vers le "pop".

    Le groupe prend son envol

    En 2000 sort leur troisième album, Macabre, qui ressemble encore relativement à Gauze mais en plus sombre, plus expérimental, et plus du tout pop. Grâce à la notoriété acquise jusque là, ils peuvent se permettre de jouer un style bien moins accessible, mais suivi par une armée de fans de plus en plus grandissante.

    Ils vont alors se tourner vers une style résolument plus punk. Le groupe se fait connaître grâce à ses clips trashs et l'énergie folle déployée par Kyô, le chanteur, en live. En 2002 sortent le mini-album Six Ugly ainsi que l'album Kisô qui se démarquent déjà fortement de leurs précédentes sorties.

    text alternatif
    époque Kisô

    Dir en grey enchaine en 2003 avec l'album Vulgar, puis en 2005 avec Withering to Death. Le groupe atteint alors une forme de maturité, les productions sont plus maitrisées et moins expérimentales.

    Ouverture à l'international

    Dir en grey ne se contente pas de perfectionner son style, les membres continuent de toujours vouloir s'essayer sur de nouvelles sonorités, tout en gardant une identité propre. En 2005, le groupe commence à se faire connaître à l'international, et cette année la ils jouent leur première date en France, à l'Olympia. Ils vont alors entamer une longue période de tournées à l'étranger qui va profondément marquer leur avenir. Ils jouent dans de nombreux festivals en Europe et aux Etats-Unis, par exemple au Wacken en Allemagne. À cette époque, ils se lient d'amitié avec certains grands groupes Occidentaux, notamment Korn ou encore les Deftones.

    En 2007 sort l'album The Marrow of the Bone et son accueil est très mitigé. Celui-ci ressemble fortement à un album de métal américain, et certains fans les accusent d'avoir vendu leur identité pour se vendre au public occidental. Le groupe change de nom et devient officiellement DIR EN GREY et non plus Dir en grey. Ils abandonnent totalement leur look visual kei, qui était de moins en moins mis en avant au fil des années.

    text alternatif
    Look en 2008

    Ils sont donc attendus au tournant pour leur nouvel album, Uroboros, attendu pour fin 2008, un an et demi après The Marrow of the Bone. Et le succès est au rendez-vous, une fois de plus le groupe réussit à surprendre tout le monde avec un savant mélange de leur style originel et des sonorités plus metal apportées par TMOAB. Ils y ajoutent également une dimension mystique, avec de nombreuses références à la religion bouddhiste notamment. Aujourd'hui encore, beaucoup de fans considèrent Uroboros comme leur production la plus aboutie.

    Il faut alors attendre presque trois ans pour voir sortir leur prochain album, Dum Spiro Spero, en 2011. Celui-ci se veut encore plus mystique, plus ésotérique, et plus homogène qu'Uroboros. Le groupe réalise de longues tournées de promotion dans lesquelles ils revisitent également d'anciens titres.

    Ce n'est qu'en décembre 2014 que sort Arche, qui est moins bien reçu par les fans que ses deux prédécesseurs. Il s'inscrit dans une période dans laquelle le groupe se montre moins dynamique. Chaque membre part monter un projet de son côté, que ce soit musical, vestimentaire ou autre. De 2014 à 2017, DIR EN GREY réalise des tournées dans lesquelles ils reprennent tous leurs anciens titres, sous forme d'hommage, et certains fans pensent que cela va marquer la fin de leur aventure après 20 ans d'existence.

    text alternatif
    Promo de Arche

    Mais en septembre 2018, le groupe revient avec un nouvel album, The Insulated World. Les projets personnels de chacun des membres se font ressentir puisqu'à nouveau, l'album semble moins inspiré et marquant que les précédents, même si quelques pistes valent l'écoute.

    Désormais les fans attendent de voir ce que donnera le futur de DIR EN GREY, un groupe qui a largement marqué son époque mais qui commence à s'essouffler légèrement après plus de 20 ans d'existence.

    Les membres

    Le membre emblématique et le plus charismatique du groupe est son chanteur Kyô.

    text alternatif

    Officiellement, leur leader est le guitariste Kaoru.

    text alternatif

    Le second guitariste est connu sous le nom de Die.

    text alternatif

    Le bassiste se nomme Toshiya.

    text alternatif

    Et enfin le batteur, et l'un de mes préférés avec Kyô, Shinya.

    text alternatif

    Par où commencer pour découvrir Dir en grey ?

    Leur album le plus accessible : Withering to Death (2005)
    text alternatif

    Leur album le plus réputé : Uroboros (2008)
    text alternatif

    Mon coup de coeur : Vulgar (2003)
    text alternatif

    Leur album le plus pop : Gauze (1999)
    text alternatif

    Leur album le plus punk : Kisô (2002)
    text alternatif

    Merci à ceux qui auront lu, désolé si ma biographie est un peu éparpillée 😅



  • Vous allez pouvoir faire des battles de pavés visual kei avec Sylareen (on fera des efforts pour que vous ne vous lisiez pas que mutuellement 😅)



  • Si déjà on est 2 à qui le sujet intéresse, ce sera déjà très bien pour moi 😋



  • Je les ai vu en concert récemment là, quand ils sont passés à Paris. C'était énorme ^^.

    Ayant une préférence pour les gens très très (très) androgyne, j'adore bien sûr Shinya :3

    En fait, j'ai commencé à aimer Dir en Grey assez tardivement. Fut un temps où, pauvre de moi, je n'appréciais pas le growl et autres cris... Mais ça a bien changé, dieux merci !
    Si je devais citer mes chansons préférées, je dirais sûrement...
    -Uroko
    -Embryon
    -The Final
    -Obscure (même si j'ai eu peur du clip pendant longtemps)...

    En fait je ne sais pas... J'aime celles là, mais plein d'autres aussi donc bon...

    Non mais surtout j'aime les cheveux fabuleux de Shinya.



  • @Sylareen Ah ça fait plaisir de rencontrer une fan de Shinya, nous sommes peu nombreux j'ai l'impression 😃 (j'ai même longtemps été persécuté par les autres fans du groupe pour ce fanatisme, enfin ça restait bon enfant hein 😂 )
    J'étais assez réfractaire aux growls et au métal en général, mais j'ai appris à l'apprécier grâce à Dir en grey qui mélange vraiment tout un tas de genres et d'inspirations, et qui sait aussi bien faire du son bien bourrin que les plus belles ballades que je connaisse...

    Si je devais faire un top vite fait de tête dans l'ordre de leur discographie :

    • Garden,
    • Yokan,
    • Akuro no Oka,
    • Ain't Afraid to Die,
    • Wake,
    • Macabre,
    • Zakuro,
    • Mushi,
    • Bottom of the Death Valley,
    • 24ko Cylinders,
    • Audience Killer Loop,
    • The IIID Empire,
    • Sajou no Uta,
    • Red(EM),
    • Obscure,
    • Merciless Cult,
    • Dead Tree,
    • The Final,
    • Namamekashiki ansoku, tamerai no hohoemi,
    • Grief,
    • Repetition of Hatred,
    • Hydra -666-,
    • Vinushka,
    • Reiketsu Nariseba,
    • Yokusou no DREAMBOX
    • Lotus,
    • Diabolos,
    • Ruten no Tou,
    • Tousei,
    • Behind a Vacant Image,
    • Kukoku no Kyouon,
    • Ranunculus.

    Désolé si ça fait un peu large pour un "top" 😂 Surtout que j'ai probablement dû en oublier 😏

    Perso je ne suis pas particulier un fan de leur clip, la plupart je les ai vu une fois mais c'est tout. Par contre j'adore leurs lives, je les écoute presque autant voire plus que les albums.

    Tu as eu de la chance de pouvoir les voir l'année dernière, n'étant plus en France je n'ai pas eu l'occasion d'y aller. Je les ai vu deux fois en 2011, j'ai fait les deux dates à Paris. J'espère que j'aurai la chance de les voir au Japon peut-être l'année prochaine, je croise les doigts 🙂
    Ils viennent d'annoncer une nouvelle tournée et un single pour la fin de cette année d'ailleurs.



  • Une nouvelle tournée au Japon ou aussi à l'international ?

    Oulah ouais, il est un peu long ton top ^^. Je ne les connais pas toutes. Même si j'aime beaucoup Dir en Grey, ce n'est pas non plus ce que je préfère, donc je n'ai pas tout écouté.

    Sinon, tu savais que sans Kamijo et son groupe Lareine, Dir en Grey n'aurait pas existé ? (ou en tout cas pas comme ça).
    Le nom Dir en Grey vient d'une chanson de Lareine, j'avais lu dans une interview que Shinya disait ça. Voici la chanson :

    Et vu que Lareine a été créé par Kamijo et Mayu, tous les deux roadie de Malice Mizer, on peut dire que Dir en Grey n'aurait pas existé sans Mana-sama !



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
Modérateurs : Chibi