Le Voleur de Bagdad (The Thief of Bagdad, 1924)



  • THE THIEF OF BAGDAD

    The Thief of Bagdad.jpg

    Wiki File
    1924 - 140 min - Raoul Walsh - USA

    Résumé:
    Un sympathique voleur tombe amoureux la fille du Calife et devra la conquérir.

    Alors attention les yeux on a là un film écrit, produit et joué par Douglas Fairbanks, c'est déjà en soi une prouesse, la durée est aussi remarquable en 1924, 2h20, cherchez y'en a pas beaucoup. C'est Raoul Walsh, le réalisateur aux 140 films de 1913 à 1964, 52 ans de carrière qui réalise ce véritable blockbuster des studios United Artists, la société créée par DW Griffith, C Chaplin, D Fairbanks & Mary Pickford. Par quoi commencer ?

    Décors et costumes:
    Alors évidemment on voit bien que ce sont des décors, mais ils sont très beaux et surtout très nombreux, on pense à "Intolérance" de Griffith dans la même veine, et ce coté artificiel donne une délicieuse ambiance de contes des "mille et une nuit" dont l'histoire est évidemment inspirée même s'il s'agit d'un scénario original de Fairbanks. Les costumes sont justes fabuleux, la princesse évidemment mais Fairbanks fait fort avec ce short moulant son corps d'athlète qui a du affoler bon nombre de spectatrices ou même de spectateurs ! quel coquin ce Douggy ! 😂 les uniformes des différents soldats sont aussi très réussis et leurs armes sont impressionnantes.

    Effets spéciaux:
    Là c'est un festival pour l'époque, invisibilité, tapis volant, corde magique, monstres, armée magique, cheval ailé, etc... un travail énorme pour faire tout ça et forcément beaucoup d'innovation, Méliès est surclassé 😲

    Bref un film visuellement très spectaculaire et innovant.

    Douglas Fairbanks:
    Il affirma que c'était son film préféré, bon forcément il y a tant investi, sa prestation est multiple, surtout sportive, le bougre est un athlète qui court, saute, grimpe, se bat, ... et ça aussi c'est vraiment nouveau , après l'interprétation dramatique est moins subtile mais bon c'est un film d'aventures et les scènes sentimentales sont très secondaires, encore que dans la 2e partie quand il est malheureux il crève l'écran, bref un homme orchestre qui porta ce film à bout de bras. Et en voyant ce film on comprend immédiatement pourquoi Dujardin lui rend hommage dans "The Artist". Qui veut le découvrir sera bien inspiré en regardant ce film.

    Les Femmes:
    On a un concours de beauté, alors bien sur la Princesse est magnifiquement habillée, mais aussi ses servantes et surtout la traitresse asiatique qui lança la carrière de Anna May Wong

    text alternatif
    text alternatif

    Voilà un petit résumé de ce film qui a été refait 5 fois ! et qui a été restauré, réorchestré, qui existe sous tous les supports, même en Bluray et qui est dans le domaine public, libre de droit, il va avoir 100 ans , Respect !!

    Il est disponible dans YT alors comment se priver de le voir ?
    en VO

    en VF

    ⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai