Parvana, une enfance en Afghanistan (The Breadwinner)



  • text alternatif

    Nora Twomey - 94 min - Irlande, Canada, Luxembourg
    la fiche Wiki

    Résumé:
    Afghanistan sous l'oppression talibane, Parvana, petite fille d'une dizaine d'année à peine, aide son père handicapé à vendre au marché les productions familiales, unijambiste, l'ancien professeur ne peut plus faire grand chose, et Parvana fera tout son possible pour l'aider, une aventure réellement superbe.

    Alors voila une coproduction improbable, irlando-canado-luxembourgeoise, WTF ?

    En fait c'est l'irlandaise Nora Twomey qui adapte un roman de la canadienne Deborah Ellis, auteure d'une série de romans consacrée à la petite afghane Parvana. Militante engagée de la cause des femmes, Les droits de son roman seront intégralement reversés à "Woman for Woman in Afghanistan", une association qui apporte son soutien à l’éducation des jeunes filles afghanes dans les camps de réfugiés au Pakistan. Je pense que vu la gravité du sujet la mise en place s'imposait.

    Passons au film d'animation, franchement il est très joli et ressemble plus à de la BD animée qu'au dernier produit de Pixar. Mais l'ambiance est néanmoins très réussie avec ce charme oriental, ses dessins puérils et ses personnages aux traits très prononcés qui illustrent en fait le vécu de Parvana, comment elle les voit elle. Ainsi certains hommes sont littéralement gigantesques, ce qui doit être le ressenti d'une petite afghane.

    Mais l'essentiel est ailleurs, dans l'histoire terrible de cette famille opprimée par les talibans, le père ancien professeur, unijambiste, et la mère écrivain, 2 intellectuels martyrisés comme dans toute dictature, surtout religieuse qui prétendent résumer l'humanité à un seul et unique livre, quelle inhumanité !

    Et il lui faudra un sacré courage pour suivre ses sentiments d'amour filiale contre moultes dangers.

    text alternatif

    Mais comme c'est une enfant, elle va nous raconter une histoire dans l'histoire, en parallèle de sa vie, elle nous raconte ses fantastiques rêves enfantins de courage. C'est un peu son refuge, là où elle réalise dans sa tête ce qu'elle doit faire pour de vrai, tout y est évidemment symbolique et c'est vraiment très beau.

    Mais j'aimerai parler du fond car on entre violemment dans la sous condition des femmes soumises et maltraitées, cloitrées chez elles, sans aucun droit que d'obéir et de se taire ! Ce qui poussera l'astucieuse Parvana à couper ses cheveux pour ressembler à un garçon et ainsi retrouver la douce Liberté. Que les andouilles qui en occident cèdent à cette barbarie réalisent le but de leurs oppresseurs tous masculins ! Dieu n'a rien à voir là dedans, les religions étant des inventions masculines pour sacraliser leur domination,...

    Une bien belle histoire qui doit faire réfléchir aux risques des extrémistes de cette religion qui rêvent de la planifier pour la terre entière ! Une triste réalité magnifiquement illustrée par cette animation méconnue et à rapprocher évidement du culte "Persepolis" et du terrifiant "Timbuktu" , à voir absolument pour celles et ceux qui dorment encore sur les risques des théocraties.



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai