Le Trône de fer (A Song of Ice and Fire, série littéraire)



  • Saga littéraire de fantasy de George R. R. Martin d'expression anglaise initiée en 1996 avec A Game of Thrones, le premier tome. Elle raconte une guerre intestine rongeant le Royaume des Sept Couronnes alors que des éléments surnaturels surgissent d'un peu partout dans le monde. Elle doit une grande partie de sa reconnaissance actuelle à la série TV Game of Thrones qui l'adapte librement.
    De mon point de vue, c'est un chef d'œuvre de la fantasy qui, déjà, révolutionne le genre par sa structure, sa violence et le refus de suivre de nombreux poncifes mais aussi rend plaisant à suivre un immense univers dôté de très nombreux personnages qui, tous, peuvent avoir leur importance. Je pourrai écrire des lignes et des lignes sur pourquoi c'est trop bien mais... pas ce soir.
    A Dance with Dragons, le cinquième tome et dernier en date est paru aux USA en... 2011. Depuis, les fans subissent une attente inéxorables pour la sortie des deux prochains de prévus. En attendant, Martin publie des nouvelles et autres récits spin-off.
    Qu'en avez-vous pensés ?



  • Je n'ai jamais lu ces romans (mais bien entendu, en bonne flemmasse, j'ai vu toute la série Game of Thrones).

    Deux questions me taraudent :

    @Art_Tweek a dit dans A Song of Ice and Fire (Le Trône de Fer) :

    c'est un chef d'œuvre de la fantasy qui, déjà, révolutionne le genre par sa structure

    1)Qu'est-ce que tu veux dire par "la structure révolutionne le genre" ? Quelle est la structure de ces romans ? (ça ne me dérange pas d'être spoilée pour ces romans perso, mais tu peux mettre la balise spoiler pour les autres membres si besoin)

    2)J'ai bien compris que la série adaptait librement les romans, mais sachant que la série a eu une conclusion (plus ou moins appréciée, mais c'est quand même une conclusion), je me demande où en sont les romans dans l'histoire ? Peut-être que l'enjeu principal de l'intrigue des romans n'est pas du tout le même que celui de la série ?



  • Je n'ai pas aimé la série abandonnée à la fin de la saison 1 et je n'ai pas aimé les romans abandonnés à la fin du tome 1.
    La structure 1chapitre/1personnage ça m'a tellement gonflé... J'avais l'impression de pas avancer...
    Bref GoT c'est pas pour moi...
    Le seul truc GoT que j'avais kiffé c'était le jeu de plateau mais comme j'avais les Stark j'ai perdu XD



  • @Shanna (réponse en retaaaaard)
    En gros, les livres de fantasy "traditionnels" étaient en généram ce que Robert McKee appellerait une "intrigue majeure", ce qui implique récit linéaire, fin fermée, obstacles externes pour la plupart, héros positifs, enjeux importants... Là où ASOIAF (de son petit nom) a ouvert le genre à plus d'"expérimentations". Le plus flagrant étant la multiplication des points de vues (là où la plupart des récits de fantasy ne suivent qu'un personnage unique qui vit toute les aventures et est souvent l'élu de la prophétie locale). Mais on peut noter aussi le fameux gimmick des morts surprennantes. Dans les livres de Martin, il y a un très grand nombre de personnages, et tous peuvent avoir leur importance ou au contraire mourir prématurément. Et puis, bien sur, il y a l'absence de manichéisme.



  • @Shanna Ah oui et si les cinq premières séries adaptent plus ou moins fidèlement les cinq premiers tomes sans pouvoir restituer fidèlement le dispositif narratif, à partir de la saison 6 c'est limite de l'improvisation. On sait que la fin de la saga (si elle existe un jour) sera très différente de la conclusion de la série.



  • @Art_Tweek Merci pour tes réponses, tu m'as bien éclairée ! (j'aurai toujours la flemme de lire ces romans, mais au moins j'ai compris ce que je voulais comprendre 😋)



  • @Art_Tweek

    Si ! elle existe un jour... Le SI est on ne peut plus important car Martin a des qualités d'écriture certaines, mais des qualités d'organisation de son œuvre moins optimales, pour le dire avec mansuétude :).
    Après, est-ce dommage ? J'ai beaucoup aimé feu et sang, les 2 volumes. Cela l'aère-t-il, l'aide-t-il pour got... peut-être a-t-il beaucoup d'envies contradictoires dorénavant sur sa propre création. D'une part parce qu'il peut avoir envie d'explorer plein de facettes de son monde, historiques, géographiques, culturelles, mystiques, voire plus, tout en sachant que le temps lui est compté (comme à tous et toutes mais... vu son âge...). Peut-être aussi que le développement de son monde par des dizaines de millions de lecteurs, joueurs, fans... l'intéresse mais le relègue un peu dans le ciel du démiurge, éloigné, perdant le contrôle ?

    Sinon, pour celles et ceux qui ont lu et vu, qu'avez-vous pensé des différences avec la série ?


    Sur la structure très scénaristique des livres (la saison une est d'ailleurs un copié/collé du livre, y compris des découpages de scènes et des dialogues), il est vrai que Martin est possiblement assez novateur. Bien que j'avais le souvenir de quelque chose d'approchant chez Weiss et Hickmann dans certains livres de leurs quatre trilogies des lancedragon et chez Zelazny dans les princes d'Ambre, non ?
    Martin, qui se réclame des Rois Maudits de Druon (Cocorico !), passe en revanche à une maturité de représentation peu commune dans la Fantasy (si ce n'est peut-être chez Moorcock), de part l'utilisation réaliste de la violence, du sexe et surtout, effectivement, un éloignement assez important du manichéisme.



  • @leo Je sais pas si on peut vraiment comparer Lancedragon et GoT.
    L'un est de l'epic fantasy et l'autre de la dark. De plus les personnages dans Lancedragon sont rarement seuls mais plutôt en 2 groupes. De plus dans Lancedragon, le point de départ des romans est la construction du groupe, on les rencontre tous ensemble et on prend le temps de s'y attacher avant les séparations de groupe. Dans GoT on est direct balancé dans le 1 chapitre = 1 personnage ce qui pour moi a été indigeste.
    Aussi la prose de Weiss et Hickmann et l'écriture de la campagne de test de Lancedragon. D'ailleurs, l'éditon spéciale de Bragelonne mettait les notes d'écriture des autrices en marge et pour les rôlistes comme moi, j'ai trouvé ça hyper bien ^^
    Les bases sont donc totalement différentes.



  • @Kallindra

    Ah je ne parlais que de la structure ! Sur le découpage en plusieurs groupes à différents endroits, différentes actions justement. Mais ils restent longtemps en petit groupes non ? C'était le point sur lequel j'interrogeais Art_Tweek par rapport à ce qu'il disait sur la structure de got.

    Tu classes GoT dans la Dark Fantasy ?



  • @leo Je crois qu'on a donné un nom à ce sous-genre (plotting fantasy je crois)



  • @leo Et moi j'ai parlé des pâquerettes ?µ
    Apprends à lire !

    GOT est construit par 1 chapitre = 1 personnage et ce n'est pas le cas de Lancedragon. Je pas te dire autre chose....

    Sinon oui je classe Got en Dark fantasy parce que c'est son genre...
    C'est du med fan mais l'univers et les péripéties sont toujours très sombres et durs. Pour moi c'est de la dark.
    Après j'ai pas aimé parce que j'ai pas accroché à la structure des romans justement.



  • @Kallindra

    Excellente contagion de l'animosité 😉 C'en est drôle.

    Je te demandais si les groupes, justement ne restaient pas isolés assez longtemps... Et dans GoT aussi tu as des groupes de personnages...

    Mais bon, ok, je comprends ! Bashing bashing...



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai