La matraque ou le consensus façon Macron



  • La matraque et le consensus revisités par le gouvernement Macron

    Le gouvernement Macron élu par le peuple français face aux dangers Lepéniste, gouverne avec un gant de velours dans une main de fer,

    Une gestion toute néolibérale et finalement très proche de son prédécesseur Hollande ou l’on parlait de social-démocratie mais qui finalement ressemble comme 2 gouttes d’eau au diktat Macron.

    Imposé par le pacte budgétaire Européen , la France comme les autres membres est obligé de remettre ses comptes à jour et particulièrement de redresser les comptes publics , mais c’est la manière qui est sujette à caution.

    En effet en enlevant l’impôt sur les grandes fortunes , dans l’espoir que celles-ci investissent dans l’économie , alors que tout le monde financier sait les délocalisations et fermetures d’usines dues à la mondialisation, et en imposant par paliers toutes les classes sociales françaises , Macron s’est mis à dos un mécontentement général à cause des injustices flagrantes avec une levée de boucliers de toute la population, le mouvement des gilets jaunes ,venu de la base et de tous milieux sociaux a créé un fossé croissant entre le quidam de la rue et des technocrates du gouvernement, glaciaux et fermés au dérèglement sociaux , le gouvernement Macron tâtonne avance et recule au gré de la colère du peuple , sans trouver une solution au problème du déficit public.

    Vitrine et victime d’une Europe sans anti-dumping confrontée à une concurrence déloyale des pays d’Asie ou les acquis sociaux sont inexistants et la main d’œuvre corvéable à merci.

    Mon pronostic personnel, c’est que ce gouvernement néolibéral ne sera pas réélu, le problème est que la gauche ne présente rien de différent, faisant passer le socialisme en social démocratie pour lui donner une image plus douce, alors que dans le contenu, l’action est la même et que l’autre solution politique est l’extrême droite nationaliste anti-européenne qui veut fermer les frontières, donc mission impossible en France.



  • @erwin a dit dans La matraque ou le consensus façon Macron :

    Mon pronostic personnel, c’est que ce gouvernement néolibéral ne sera pas réélu, le problème est que la gauche ne présente rien de différent, faisant passer le socialisme en social démocratie pour lui donner une image plus douce, alors que dans le contenu, l’action est la même et que l’autre solution politique est l’extrême droite nationaliste anti-européenne qui veut fermer les frontières, donc mission impossible en France.

    Et ?
    Que va t'il se passer en 2022 car je reste moi sur l'idée d'un second tour avec les mêmes acteurs qu'n 2017 et le même résultat au final car hormis ces 2 là, il n'y a personne pour oser reprendre le flambeau surtout qu'il ne faut espérer après ce qui vient de se passer de trouver une économie forte



  • @diablotin Mélenchon ?



  • @erwin

    OH!!!!!!....... Non, pas ça
    Si c'est cela, comme Noah je quitte la France😥

    Limite, on pourrait penser que Jadot pourrait (tirer) son épingle du jeu et se glisser dans la bataille,
    je crois plus maintenant que ces 2 prochaines années au point de vue économique et surtout chômage placeront le futur adversaire à MLP pour le second tour et quoiqu'il puisse arriver, il sera élu car MLP fera toutes les conneries possibles dans l'entre 2 tour comme à l'habitude du clan Le Pen pour éviter le sacre, ils sont tellement bien dans l'opposition, aucune responsabilité et passer son temps à n'émettre que des critiques, elle est pas belle la vie et ça fait près de 40 ans que ça dure, on va changer une équipe qui gagne



  • Les vert sont hélas en train de montrer leur vrai jour politique,qui n'a de vert que l'espoir de la prochaine élection,en s'alliant avec une gauche inexistante!
    et comme le plus simple,c'est de viser un électorat revendicatif,ou est l'écologie?
    D'ailleurs les écolos sont passés des surnoms de khmers verts,,à Khverts........



  • @Kaa

    👍 👍 x 1000



  • @erwin La dernière fois que la gauche a tenté quelque chose, c'était avec Mitterrand. On a bien vite vu les limites du plan Mauroy. Le "socialisme" n'est pas une grande perte.

    Nous continuerons par défaut avec un gouvernement néolibéral, que ce soit avec Macron, ou avec quelqu'un d'autre.

    Si nous voulions véritablement changer les choses, alors il faudrait revoir le fonctionnement de notre modèle de société et notre rapport à la consommation ( comme le mentionne @Kaa ). Favoriser les circuits courts serait un début.



  • @Trichemire Bonjour , entièrement d'accord , bonne journée



  • Mon pronostique : Sarko revient en politique en 2022 et les Français, dans un mélange de peur de Le Pen, haine de Macron et nostalgie de pré-2009, vont l'élire.

    Blague à part. Je n'ai pas compris si le sujet est une revisite du quinquennat macronien ou, comme le dernier paragraphe pourrait suggérer, l'introduction pour une discussion sur 2022.

    Cela étant dit, je m'étonne de ceux, dans les médias ou sur les réseaux sociaux, qui pensent que 2022 sera une copie de 2017. Les événements de 2017 (et 2016) nous apprennent que nous sommes tous, plus ou moins, assez mauvais dans les paris politiques.



  • @Trichemire

    Pour Mitterrand, un septennat aurait largement suffit, des mesures devaient être prises, cela a été fait (j'ai voté pour lui en 81)

    Comme pour @Kaa , bien entendu il faut changer notre système de conso mais a t'on les moyens de donner vie aux circuits courts ( seulement déjà alimentaires) en restant dans l'acceptable financier pour les moins riches, ça n'en prend pas le chemin
    *Quant au secteur industriel, oui à condition de pouvoir payer une 4L made in France aux coûts d'une Audi Q8
    Je suis pourtant un éternel optimiste mais là, !!!



  • @Trichemire a dit dans La matraque ou le consensus façon Macron :

    @erwin La dernière fois que la gauche a tenté quelque chose, c'était avec Mitterrand. On a bien vite vu les limites du plan Mauroy. Le "socialisme" n'est pas une grande perte.

    Nous continuerons par défaut avec un gouvernement néolibéral, que ce soit avec Macron, ou avec quelqu'un d'autre.

    Si nous voulions véritablement changer les choses, alors il faudrait revoir le fonctionnement de notre modèle de société et notre rapport à la consommation ( comme le mentionne @Kaa ). Favoriser les circuits courts serait un début.

    Le château de cartes s'effondrera de lui-même. Mais à quel prix ?


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai