La mécanique de normale sup , Ena et tutti quanti


  • Banned

    Quand, s’enchevêtrent classes sociales, niveaux de vie, différence, pouvoir et servitude, les fossés s’élargissent inexorablement et provoquent l’injustice des différences, il n’existe pas d’égalité aux startings blocks de la vie, nous ne naissons pas tous égaux, d’où venons nous, sur quel critère sommes nous présents sur terre ? Nul ne le sait , tous s’affrontent dans un combat impitoyable de gladiateurs de la vie , obligés de performer que ce soit conceptuel aux études et ses réussites ou conflictuelles aux échecs , mais aussi naitre normal suivant les critères préétablis par un establishment qui vous formate sans vous laisser le choix ou l’opportunité , briller que ce soit dans sa forme basique ou paraître dans un manteau né de la poussière et qui terminera en poussière ,le choc des civilisations ,les contraintes ,les obligations, les interdictions , tous ses fondements basés sur quoi finalement ?
    Nous a-t-on demandés notre avis ? Nous a-t-on laissé le choix des engagements ? Car lorsque nous nous engageons nous sommes irrémédiablement contribuables, asservis de toute rhétorique, quelle soit linéaire, monocorde, multipiste, sommes nous libres ou contraints ?
    Nous sommes arrivés terrestres élus par une puissance inconnue pour réaliser, produire, construire, aimer, aider, écouter. Ouvrir les portes des perceptions, celles que nous ressentons, celles dont nous disposons, actionner des actions positives ou négative suivant la puissance déflagatrice de l’opposant, l’adversaire. La logique existe-t-elle ? Ou n’existe-t-elle jamais, seule une lumière éclaircissante nous guide tout au long de notre parcours terrien.
    Pourquoi aussi des différences de lignes de temps ? Celle de notre vie sur terre, pourquoi si courte pour certains et si longues pour d’autres ?
    Courte pour quelles raisons , tant de créations à réussir dans l’espace-temps ou tout simplement trop peu de créations , et donc une vie longue ou l’ennui devient très vite invivable et tout ceci pour quelles raisons ? Quel a été le déclencheur de ses 2 trajectoires ? Car aussi une vie plus longue que l’autre par hasard, par soin vital et corporel, prendre soin de la mécanique, notre mécanique, notre horloge biologique .Nous sommes comme une machine extraordinairement complexe et magnifique et nous ignorons tous qui a créé Adam et Eve ? Dieu existe-t-il ? Qui nous a créé ? Pourquoi sommes-nous dominants ou dominés ? Existe-t-il une perfection, pouvons nous être parfaits ? Pourquoi existent-il de la charité, de la bonté, de la compassion ou de l’amour, l’amour au pluriel, car existent plusieurs sortes d’amours, l’amour pour un objet, une idée, un principe, un idéal et aussi l’amour des siens différent de l’amour d’un ou d’une compagne de vie .Pourquoi aussi nos trajectoires de vie sont tellement différentes, les unes des autres ?
    Ou similaires aux autres ?
    La mécanique de normal sup apparaît alors très claire, si toutes les questions sont éclairées par des réponses.
    Est-il possible pour un humain de rester par conviction un dominant ou un dominé ? Est-il possible arrivé par arrivisme au sommet des directions de par ses choix, canaliser la colère, l’indignation ou au contraire, la sympathie ?
    Et aussi la sympathie car touchant des intérêts d’une catégorie existentielle et uniquement pour elle. Et donc s’attirant les foudres de l’injustice pour une autre catégorie, comment alors relier les 2 catégories ?
    Et lorsque la construction existentielle est déjà opérationnelle et que votre intégration est indispensable, que vous n’avez pas eu le choix, que celle-ci est organisée ou désorganisée, que faire ? Accepter ou refuser ?
    Toutes ces questions nous nous les posons, chaque jour de notre vie et tentons d’y apporter réponses et solutions.
    La mécanique de normale sup est discriminatoire, n’offre aucuns sursis, broie l’opposition, poussent l’acquiescement, l’agrément et non la conciliation.
    Pourquoi aussi le monde clérical définit un monde directionnel machiste, pourquoi la femme n’y est pas invitée, pourquoi, le prêtre donne sa vie a un supposé tout puissant ? Car qui le connait ce Dieu ? Existe-t-il, l’avez-vous déjà vu ? Aperçu ? Certes des signes existe ou ont existés, mais leurs provenances sont-elles divines, ou issues de l’imagination, peut-on revenir à nos origines, existe-t-il une mécanique indépendante pour remonter l’existence de la vie ? Pourquoi aussi le prêcheur doit-il vivre dans le célibat et pourquoi, existe-il un schisme dans plusieurs religions monothéistes ? Alors que l’Egypte antique avait plusieurs dieux, alors pourquoi crier au blasphème pour cela.
    En étudiant les mécaniques religieuses et particulièrement monothéistes, on remarque que même dans le choc des cultures, elles proviennent souvent d’une même racine, islamique ou catholique, dans l’arbre généalogique, dans la pyramide on trouve de la similitude.
    Pourquoi aussi des schismes en religion ? Et pourquoi aussi des mécanismes indépendants dogmatiques ? Pourquoi ne sommes-nous pas éternels ?
    Et l’éternité existe-elle ? Et pour qui ? Notre existence terrestre limitée n’est-elle finalement qu’une période d’essai pour l’éternité ? Un peu somme toute similaire à un emploi, un travail terrestre ou bien sommes nous condamnés à vivre plusieurs vies pour enfin découvrir le graal ?
    Et existe-t-il un purgatoire ?
    Un purgatoire , ou est défini 2 catégories , l’enfer et le paradis, deux mécanismes , celui du bien et celui du mal, en sorte ,un tribunal ou vous êtes catalogués suivant vos actions terrestres passées et envoyés dans l’une ou l’autre case de l’oubli ou de la vie éternelle .Et dans ce paradis de l’éternité , vous avez enfin le choix , soit dépouillé de votre enveloppe corporelle , il vous reste l’âme et le visage et vous retrouvés d’autres vies passées mais également des proches ou autre choix , vous recevez un nouvel essai terrestre dans une autre époque et une autre situation et ces 2 variantes également pour l’enfer, à la différence , c’est que l’enfer vous envoie soit dans les ténèbres et l’oubli ou vous replonge dans une nouvelle existence et un autre monde apocalyptique.
    Et la moralité dans l’existence terrestre, la moralité est en définition une règle qui définit une civilisation moraliste de base, mais quelle moralité et quelles sont ses limites ? Qu’est-ce-qui est moral ou pas ? Qui peut prétendre juger le moral de l’immoral ?
    La pitié, pourquoi existe-t-il une ou des différences entre l’humain et l’animal, pourquoi faire un choix au départ avec un ou des êtres humains ? Mais aussi un animal, pourquoi adorer, parfois vénérer puis amplifier pour ensuite abandonner un animal, ou un humain ?
    Avons-nous le droit de décider du bien et du mal que nos actes entrainent vers autrui ? Car un acte a toujours une conséquence quelle soit positive ou négative et la négation de ceux-ci entraîne, une forme d’injustice mal comprise par l’existentiel et les êtres qui y adhèrent.
    La mécanique de normal sup réapparaît inexorablement à tout moment de la verticalité de notre ligne du temps et est impitoyable, rompant les coalitions et la mosaïque des liens reliés mais au contraire l’opposant, créant, l’incompréhension au paroxysme.
    Donc éternité, moralité, purgatoire, pitié, toutes ses synergies adhérentes de nos dogmes, construisent la délation, la désapprobation et de quel droit, la pensée peut-elle disloquer toute cette alchimie si fragile ?


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai