Notre vie en chanson



  • Et si vous deviez raconter votre vie en chanson?

    Dans l'ordre chronologique les chansons qui ont accompagné ou qui représente les moments clefs de votre vie.

    Enfance


    Adolescence


    Jeune adulte

    Adulte



    A vous 😊


  • Banned

    Haut comme trois pommes
    Musings est un joyeux garçon
    Qui n'aime pas l'école
    Et préfère jouer les polissons
    Il a fière allure
    Les ..............................
    Rêvant d'aventure
    Sur les bords de......
    Ses copains, c'est.........
    ........... et le monde
    La maison c'est.......
    Et ...... qui gronde
    C'est un coeur à prendre
    ............ le savent bien
    Un dur au coeur tendre
    ....................................
    .....................................
    C'est le petit monde de Musings
    Haut comme trois pommes
    Musings rêve de liberté
    Il ne craint personne
    Faut pas lui marcher sur les pieds
    Il n'est pas bien riche
    Dans son ses poches des trésors en vrac
    Oui mais Tom s'en fiche
    Il a plus d'un tour dans son sac
    Il est clown ou Robin des Bois
    Général ou pirate
    Avec lui les rêves sont rois
    Et partout la joie éclate
    Haut comme trois pommes
    Il est plus malin que.......
    Un sacré p'tit homme...
    C'est le petit monde de musings..

    Exercice assez difficile pour moi.... mais voilà ma petite participation Loutre..



  • En ce moment ce serait La balade de Jim d'Alain Souchon :



  • @Django-Retroman

    Moi j'écoute ça quand j'ai un chagrin d'amour



  • Sujet très original @loutre 🙂 J'adore.
    Voici quelque de mes "chansons repères" 😉

    La petite enfance.
    Je n'avais quelques années. 4 ans peut-être et c'est ce 45 tours, qui était sorti 1 an avant ma naissance, que j'écoutais et je réécoutais jusqu'à l'usure (je pense que mes parents ont du en avoir marre à un moment ou à un autre 🤣 ) et c'est je pense tout a fait dans le thème pour décrire cette partie de mon enfance (que j'ai passé en Allemagne, mais bon, plutôt qu'un titre allemand, j'ai préféré mettre cette chanson qui symbolise la joie et l'amour qui caractérisait le tout petit djino)

    L'enfance :
    On était arrivés en France, dans le Nord Pas de Calais. J'ai eu une enfance heureuse (dans la buée des lessiveuses 😁 ), et j'avais les terrils à défaut de montagne (d'en haut je voyais la campagne 😁)...

    Bref, vous l'aurez compris, la chanson d'quand j'tai un quinquin :

    Une région inoubliable, à l'image des ses habitants, et un titre Incontournable, à donner des frissons...

    Le début de l'adolescence :
    Un petit djino timide, plutot réveur, mais qui surtout vie sa vie autour de son petit groupe d'amis et de la musique. C'est là aussi que la musique, que j'aimais depusi tout petit devient un leitmotiv et je l'écoute tout le temps, entre la radio et les cassettes audio. Que ce soit du classique, du rock, de la variété. C'est là que je découvre des artistes et des groupes qui sont devenus mythiques aujourd'hui, comme Queen... En parlant des amis, cette chanson parait pour moi incontournable :

    La fin de l'adolescence
    Je ne vais pas mettre le mal-aimé de Claude Francois (ce n'est pas vraiment ma came), mais à l'époque j'avais commencé à me construire une carapace pour me protéger. Je n'étais jamais dans l'attaque, j'étais un garçon timide , plutôt renfermé qu'il était facile de blesser, j'étais souvent sur la touche et il m'arrivait de me faire "avoir" sur certaines choses, plus ou moins graves (cf. le sujet des mauvais souvenirs de la scolarité avec le prof d'anglais au collège). Bref, j'étais, à part pour mon tout petit groupe d'amis de copains du foot, assez refermé...

    Fin de l'adolescence, il y a une chanson qui m'a porté lors des moments de mou. J'ai toujours aimé les grandes voix mais Mariah Carey et ses 7 octaves ont toujours été pour moi le must ! (avec ex-aequo la voix si pure de Barbra Streisand).
    Bref, cette chanson était pour moi un échappatoire mental, une méthode coué pour me dire que je vais y arriver quand je commencais à croire que ca allait mal... Merci Mariah pour "Hero" 🙂

    (Qu'est ce que je l'aimais cette Mariah avant qu'elle prenne un tournant rap avec des tenues plus ou moins dénudées...)

    Fin des études/début du monde du travail
    J'étais devenu un petit con... Bon le terme est un peu trop fort, mais cette carapace qui se durcissait depuis des années, celle que le petit garçon pas sûr de lui se construisait depuis l'adolescence pour se protéger était devenu si grosse qu'elle m'avait dépassé et pris le dessus sur le petit garçon gentil et altruiste que j'étais. Elle m'avait changé, au point même de gommer la bienveillance que j'avais pour les autres et qui me caractérisait avant, et avait amené la confiance en soi à un niveau largement au dessus de ce qu'elle devait être...

    2 diplômes universitaires, Ecole de commerce, trilingue... tout le monde me disait que j'étais au top, et le pire c'est que je le croyais et que je voyais le monde a mes pieds. Costumes Hugo boss ou Armani, voiture de sport... Cette carapace m'avait en quelques sort coupé de l'essentiel et des relations humaines. Vous voyez la série Daria ? Pour le côté cassant vous prenez Daria en mec... En fin d'étude j'étais avec mes résultats au top de la promo, mais j'étais je pense invivable. A cette époque, j'écoutais toujours de tout, mais je me souviens d'une chanson que Noir Désir chantait à cette époque et qui correspond je pense à mon état mental de l'époque :

    Travail en Allemagne
    Cette période a été une des plus belles époques de ma vie 🙂 Quand je suis revenu en France j'en avais les larmes aux yeux tellement ca me pesait de partir. J'y ai rencontré des collègues et des gens formidables, repris un rythme de vie normal...

    Mais surtout ma personnalité a complètement changé. Suite à un évenement tragique (seulement 2 personnes sont au courant en France, peut etre que j'en parlerais un jour en format VIP ou en MP), cette carapace qui s'était construite depuis l'adolescence a un jour complètement explosé, d'une façon hyper violente (a un tel point que mon corps m'a laché d'un coup...). Je n'avais plus rien pour me protéger, plus cette confiance en soi qui s'était agglomérée autour de moi... Du coup toute l'émotivité du petit enfant que j'étais avant a été mise à nue, et est ressortie en version hyper-émotivité XXL

    Je pourrais vous mettre "le blues du business man" pour montrer ce changement mais ca serait trop facile...

    Non, je vais vous mettre ma vraie chanson "madeleine de Proust", elle avait déjà quelques années quand j'étais en Bavière, mais c'est elle qui me fait me remémorer à chaque fois ces souvenirs qui resteront gravés à jamais dans ma mémoire.

    "Liebst du mich" (Petra Frey) ❤

    (Et puis comme cela vous n'échapperez pas au moins à un titre allemand ^^)

    Et maintenant ?
    Plusieurs choses sont arrivées depuis, mais l'important est que j'ai réussi à trouver un équilibre entre le jeune adulte sûr de lui à la carapace imperméable aux reproches, et l'hyperémotif qui a suivi, hypersensible ey qui pouvait avoir les larmes qui coulaient parce qu'une séquence d'une film ou même une pub était un peu émotionnelle.... Bref, entre ces deux extrêmes j'ai réussi à trouver le milieu,

    Le moment le plus émotionnel a été la naissance de ma fille. Pendant des mois durant cette période j'avais une playlist énorme sur la paternité. De Grégoire (mon enfant), à Renaud (Morgan de toi), en passant par Pascal Obispo que j'adooooore (Millésime), il y avait facile plus de 50 chansons qui tournaient parfois en boucle...
    Mais bon, s'il ne doit en rester qu'une ...

    Je n'attendais rien de toi, qu'une raison d'être là
    Juste une trace avant de partir
    Mais de tes rires et de tes bras
    Tu m'inventes un avenir, te regarder pousser me fera grandir

    Après c'est difficile de choisir, parce que j'aurais bien une centaine facile de chansons à mettre, la musique a bercé ma vie depuis mon enfance. Il ne s'est pas passé un jour, ou même un moment sans musique quand je pouvais. Des cassettes audios aux baladeurs MP3, des 33 tours aux CD, de la radio au streaming... cela fait plus de 40 ans que la musique m'accompagne et chaque période de ma vie, même très courte, a forcément une chanson repère...

    Mais au final, s'il ne devait y avoir qu'une chanson, s'il ne devait y avoir qu'un titre qui devait raconter ma vie....

    ... je vais alors finir mon message comme @loutre avec du Julie Zenatti, avec cette chanson qui correspond totalement à mon état d'esprit. Celle du petit garçon que j'étais il y a une quarantaine d'années, celle de l'Homme que je suis devenu et qui a retrouvé ce qui lui était essentiel.

    Tout ce que l'on vit, c'est de l'amour, qu'on le donne ou qu'on le recoive, c'est mon leitmotiv. C'est la seule chose qui m'importe dans la vie. C'est l'Amour qui me fait vivre. Il me suffit, et j'y crois 🙂

    L'amour ça se vit et c'est tout
    A chacun de nos pas
    Jour après jour
    L'amour suffit
    Moi j'y crois

    A ne jamais oublier ♥

    :coeuraveclesdoigts: pour tout le monde 🙂


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai