23 Novembre 1944 : Serment de Kouffra Honoré



  • En libérant Strasbourg le 23 Novembre 1944 à la tête de la 2ème Division Blindée Française , le Général Philippe Leclerc honore le serment qu'il avait tenu lors de la prise de l'oasis de Koufra en Mars 1941 .

    Remontons donc en 1941 lorsque la " colone" leclerc prête avec ses hommes un serment connu sous le nom de serment de Kouffra du nom de la bataille à l'issue de laquelle ces hommes de la France Libre ( aidés par des britanniques ) remportent une victoire tant importante que symbolique sur les troupes Italiennes en Libye . « Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg. »

    Les Français Libres tiendront ce serment en libérant Strasbourg le 23 novembre 1944 à la tête de la 2e division blindée.

    text alternatif

    Ces photos prises à l'occasion des 70ans de la libération de la capitale alsacienne évoquent deux hommes de la 2ème Division Blindée Française entièrement équipés à l'américaine excepté les lunettes des troupes motorisées ainsi que le bachi de fusilier marin . On notera aussi la Croix de Lorraine dessinée a la craie sur le casque américain Us M1 .

    text alternatif

    text alternatif

    text alternatif



  • @Koursk @pocahontas13 merci pour vos votes 🙂



  • Bon sens du timing.
    Tu me rappelle que je dois acheter le "Leclerc" de Jean-Christophe Notin.
    Son commandement de la 2e division blindée m'intéresse au plus haut point.



  • @Koursk Je connais un vétéran de cette division personnellement qui a participé à la libération de Strasbourg , je m'étais entretenu avec lui dans le cadre d'un reportage pour un webzine si ça t'intéresse je t'envoie ca 🙂



  • @Django-Retroman Envoie la sauce tonton.



  • @Koursk Allez c'est cadeau pour tout le monde :

    Histomag numéro 50 Novembre 2007 webzine 100 % gratuit du forum n°1 sur le sujet en France , Le Monde en Guerre , j'ai fait partie de leur équipe de rédaction pendant pas mal d'années :

    texte du lien

    Mon interview est en page 33 .

    J'avais 17 ans à l'époque .

    Bonne lecture ! Et merci encore !

    PS : C'est au format pdf



  • @Django-Retroman Hey ben c'est du beau travail ça mon p'tit lapin.
    T'avais déjà la fibre journalistique à 16 piges!
    J'imagine la tête de ce bon vieux Charles quand les gars du régiment lui ont donné comme surnom "Royal Nazi" suite à son appartenance au régiment piloté par Vichy.
    Et que dire du départ pour le débarquement accompagné par la musique de Glenn Miller.
    Gros regret pour monsieur Charles c'est qu'il n'est pas pu poursuivre l'aventure jusqu'au bout pour mettre la pression du côté de l'Obersalzberg.
    C'était agréable à lire.



  • @Koursk Un grand merci l'ami , ce Charles est un grand monsieur très humble qui n'a pas eu l'impression d'avoir fait " grand chose" comme beaucoup , très discret , nous lui avons fait une surprise à ses 90 ans en 2012 avec un ami nous sommes allés chez lui habillés de la même tenue qu'il avait lors de la libération de Paris et Strasbourg , avec toute sa famille qu'on avait mis dans la confidence , un grand moment 🙂 merci pour tout



  • @Django-Retroman Et tu as participé à ta manière pour faire en sorte qu'il ne tombe pas dans l'oubli.
    Respect.
    Le mec a vu Torch et Overlord.
    Héros.



  • Merci beaucoup 🙂



  • Le vétéran Charles Gaillard en personne , photo prise lors de son 90ème anniversaire quand on lui avait fait la surprise avec un ami , en présence de son petit fils et toute sa famille :

    text alternatif

    Photo prise en Alsace , Charles est au milieu :

    text alternatif



  • text alternatif



  • L'âge des héros



  • Merci pour cet hommage, l'occasion de rappeler que ce qu'on appelait l'Armée B c'était l'armée d'Afrique + quelques troupes coloniales.

    extrait d'Herodote.net:
    "Dès le lendemain de son arrivée à Fort-Lamy (aujourd'hui N'Djaména), il décide de s'emparer de l'oasis de Koufra, à 1700 kilomètres plus au nord, en Lybie, dans le Fezzan.

    Koufra, au milieu du désert, est un modeste fort tenu par une garnison italienne et protégé par une compagnie motorisée qui vadrouille en couverture dans la région, la Sahariana. C'est sans doute le poste le plus avancé, au sud, de l'alliance germano-italienne.

    Leclerc se lance dans le désert avec une centaine d'Européens et 250 méharistes et tirailleurs « sénégalais », essentiellement des Tchadiens et des Camerounais. La petite troupe est équipée de bric et de broc avec quelques dizaines de vieux véhicules, cinq petits avions, des armes et des uniformes à l'avenant."

    text alternatif



  • @Delnis Merci pour cet hommage 🙂



  • @Django-Retroman il faut le seriner, les gens se gargarisent avec la 2e DB, or sans les africains elle n'aurait pas existé, ni le débarquement de Provence


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai