No Bra



  • images.jpg

    Auteur: Kawatsù Kenjiro
    Année de début: 2002
    Genre: Shonen
    Nombres de tomes: 5

    Histoire: Masato est un étudiant qui voit arriver une colocataire, Yuki, une jeune fille dynamique est joyeuse qui lui apprend qu'ils étaient amis d'enfance, mais Masato n'en garde aucun souvenirs. Rapidement Masato envisage de se rapprocher d'elle. C'est alors que la mère de Yuki l'informe que Yuki est en fait un garçon. Malgré cela, Masato reste attiré par Yuki qui a tous de "la fille" parfaite.

    Mon avis:

    Je ne suis pas une grande passionnée de mangas. J'ai découvert celui-ci par hasard il y a plusieurs années lors d'une vente de livres d'occasions.
    Le sujet traité est vraiment sympathique, la problématique d'acceptation de l'autre pour ce qu'il est, et également la question de savoir si on dois écouter ou non ses sentiments (et jusqu'ou.). La parution date et de ce fait le thème semble abordé d'une manière dépassée par rapport à aujourd'hui. Mais il reste actuelle de se poser la question, est-ce que la question de genre est un frein? Et jusqu'ou Masato va aller dans le respect ou non respect de l'autre?



  • @Nicdouille J'ai lu ce manga il y a quelques années aussi donc je n'en ai pas des souvenirs très précis. Il me semble que j'en avais un avis mitigé, des choses que j'ai aimé et d'autres moins.

    Comme tu le dis, le manga n'est pas récent. En plus c'est une oeuvre japonaise, le Japon est encore assez conservateur au niveau des questions de genre. Je pourrais parler très longtemps de la représentation de la transidentité dans les manga, mais concrètement voila ce que je peux en dire rapidement : il y a très peu de représentations de la transidentité dans les manga, encore moins de représentations positives (il y en a quand même, mais c'est rare). En général c'est utilisé à des fins de comédie (parce que c'est censé être "ridicule" la transidentité, je sais pas...?) et c'est confondu avec le travestissement et/ou l'homosexualité. En japonais il y a un mot un peu général qui désigne à la fois les homos, les trans et les travestis : okama. Du coup c'est compliqué de différencier tout ça quand c'est le même mot qui est utilisé...
    A part des oeuvres écrites par des auteurs lgbt ou alors des oeuvres un peu plus récentes, souvent les persos "trans" sont plutôt définis comme des "garçons qui s'habillent en fille" et le terme trans n'est pas utilisé. C'est rare qu'une oeuvre grand public ait vraiment un perso trans "bien traité (par là j'entend, pas confondu avec un garçon travesti quand c'est une fille trans, ou une fille travestie quand c'est un garçon trans).
    Donc ça me semble important de replacer ça dans son contexte : une société japonaise conservatrice, peu instruite sur les questions de genre, et en plus le manga a déjà quasi 20 ans.

    Mais, même si le terme "trans" n'est jamais utilisé dans le manga, Yuki est clairement une fille trans.
    Il faudrait que je relise ce manga pour me refaire un avis, là j'ai oublié trop de choses.

    Dans le même genre, je te conseille fortement Stop!! Hibari-kun, qui est plus vieux mais pas mal en terme de représentation de la transidentité. Par contre le terme "trans" n'est jamais utilisé, Hibari passe son temps à être mégenrée par son entourage et tout. Ouais c'est quand même le Japon des années 80... Mais Hibari est un super personnage, elle est badass, elle ne se laisse pas faire par les gens qui nient son identité. Dans ce manga aussi il y a une romance avec un garçon qui tombe amoureux d'elle mais se dit "non attend, c'est un mec, un MEC !! C'est pas normal !" et lutte entre ses sentiments contradictoires.
    text alternatif

    En terme de manga qui traite réellement de transidentité (c'est à dire là où c'est dit clairement que c'est de la transidentité), je recommande Claudine de Riyoko Ikeda. Alors c'est très vieux, c'était les années 70. Il y a des maladresses. Ca parle d'un homme trans (dont l'ancien nom est Claudine, donc voila rien que le choix du titre est maladroit). Alors je préviens tout de suite, c'est un drame ! Donc c'est pas forcément super positif... Mais ce manga est important car déjà ça parle d'un homme trans, c'est très rare, en général les gens ne savent même pas que les hommes trans existent, et même s'il est vieux et donc qu'il y a des trucs pas trop trop top avec notre vision actuelle, j'ai trouvé que ça parlait bien des questionnements du perso principal.
    Bon par contre c'est très romancé hein. C'est l'autrice de la Rose de Versailles (Lady Oscar) donc c'est un peu le même genre.
    text alternatif

    En manga plus grand public, qui ne traite pas de transidentité mais dans lequel il y a un perso trans bien traité, je pense par exemple à Paradiss Kiss de Ai Yazawa. Il y a le perso d'Isabella, une femme trans, qui n'est pas le perso principal mais qui a droit à son développement, à des flashbacks sur son enfance et tout, ce perso est bien développé. Bon je ne suis pas objective car je suis fan de l'ensemble de l'oeuvre d'Ai Yazawa, mais franchement Isabella est une des meilleures représentations de perso trans dans un manga dont le sujet n'est pas la transidentité que je connaisse.
    text alternatif

    Désolée j'ai un peu dévié du sujet de No Bra ^^.



  • @Sylareen Oui le sujet n'est pas forcément bien traité et comme tu dis, le Japon reste en globalité conservateur de ce que j'en sais.
    Après je ne vois pas Yuki comme un trans à proprement parlé, même si il préfère être genré comme une fille, il ne nie pas le fait d'être un garçon non plus, d'ailleurs il garde son nom de départ Yuki, même si c'est un prénom mixte si je me souviens pas, il ne fait pas de cassure franche avec ce qu'il est en globalité.
    A mon sens il se fait plus passer pour une fille parce qu'il doit s'identifier à un genre particulier pour être accepté, que parce qu'il nie son lui masculin. Il aime plus se qui est apparenté aux filles et se dit "après tous, pourquoi se mettre des barrières?"
    Après ça fais un moment que je l'ai lu aussi, il y a sans doute des dialogues qui vont dans le sens qu'il est trans.

    Merci pour tes idées de magas, même si j'avoue que les dessins ne me disent pas, je suis vraiment pas une grande fan de mangas et j'ai du mal à vraiment m'y plonger. J'en ai que deux ou trois titres différents (je vais faire un sujet sur les autres je pense), et c'est pas faute que l'on ai tenté de m'en faire lire.
    Je me disais bien que c'était la même autrice que Lady Oscar (vague souvenir dans mon enfance pour le coup).



  • @Nicdouille Ben franchement je ne m'en souviens plus assez...
    Mais à partir du moment où elle préfère être genrée comme une fille, pourquoi ne pas le faire ?
    (enfin c'est un autre débat >.<).



  • @Sylareen C'est un autre débat oui, mais je suis assez d'accords pour genrer la personne comme elle le désire



  • @Nicdouille Tiens ça + ton topic sur Otomen, ça me fait penser à un autre manga. Usotsuki Lily, je ne sais pas si tu connais.
    Pour le coup ce n'est pas une fille trans mais vraiment un garçon travesti (et là pour le coup c'est sûr et certain, pas comme Yuki). C'est une comédie et j'avais beaucoup aimé.

    text alternatif



  • @Sylareen ah je vais le retenir celui là, j'ai déjà lu un manga avec ce style de dessin, je vais voir ce que ça donne


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai