My Beautiful Boy (Beautiful Boy)



  • Envie de parler d'un film sorti en DVD et en VOD, il y a peu, "My Beautiful Boy" ...

    text alternatif

    "My Beautiful boy" raconte l'histoire vraie de David Sheff et Nic Sheff . David Sheff est un journaliste et écrivain américain qui va tout faire pour comprendre et aider son fils Nic tombé dans la drogue . Le scénario est écrit sur la base des deux livres que père et fils ont écrit.

    Le film montre en effet l'impuissance des parents dans ces cas là et que même un amour sans borne est insuffisant face à la dépendance qui fait des ravages . Nic va alterner les phases sobres et les rechutes et il parait que ça fait partie du chemin qui mène à la guérison .

    Le film ressemble très peu à "Ben is back", on insiste ici sur les dégâts psychologiques et physiques qu'entraînent les drogues et tout l'engrenage qui va avec tout en parlant de l'impact sur la famille . La bande originale du film est excellente et un vrai coup de coeur avec entre autres, John Lennon, Sampha, David Bowie, Nirvana, Tim Buckley.

    Timothée Chalamet et Steve Carell sont magistraux dans leurs rôles . Timothée Chalamet joue avec une intensité rare et cela lui vaut de multiplier les projets intéressants . Il aimerait beaucoup tourner en français et avec François Ozon mais pour l'heure on l'attend déjà dans "Les Quatre filles du Docteur March" et "Dune" qui s'annoncent prometteurs. Quant à Steve Carell on ne manquera pas de le retrouver dans "Vice".



  • @Lulu-Cineaddict Super ça m'a donné envie !



  • Je me permets de poster mon avis sur le film que j'avais déjà posté sur un autre fofo au moment du visionnage :

    "Beautiful Boy. Nic est accro au crystal meth et l’on va suivre sa lutte et celle de ses proches contre son addiction : le désespoir de ses parents qui sont impuissants devant la détresse de leur fils, les désintox, les rechutes, les mensonges, les fuites en avant, le cercle vicieux dans lequel ils s’enfoncent tous au fil des années et l’espoir d’un jour meilleur qui s’amenuise à mesure que tous les efforts faits d’un côté comme de l’autre ne mènent à rien. Je trouve que les affres de l’addiction étaient plutôt bien retranscrits tout comme le désemparement des proches qui, bien qu’étant de bonne volonté, voulant aider, finissent petit à petit par lâcher prise eux aussi, pour ne pas totalement perdre le contrôle de leur propre vie.

    Et puis, le film montre aussi que l’on peut tout avoir : des proches aimants, des bonnes conditions de vie, être “gifted”, faire des études, ça n’empêche pas pour autant de se sentir vide, pas à sa place ou plus exactement comme le dit si bien Nic dans le film : “I know now I need to find a way to fill this…big…black hole in me”. Et comment combler un trou noir ? On ne peut pas alors on trouve juste un moyen ou un autre de fuir son existence.
    À cela, on ajoute une bonne bande son (Bowie, Nirvana, Sigur Ros…) et de jolis plans des côtes californiennes et ça donne un film plutôt pas mal."



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai