Hellblade: Senua's Sacrifice



  • cc13ed29-e462-4385-9115-391976665602-image.png

    Hellblade: Senua's Sacrifice est un jeu vidéo d'action paru en 2017 sur PC et PS4, en 2018 sur One et en 2019 sur Switch.

    Le joueur incarne Senua, jeune guerrière qui se rend aux enfers nordiques afin de libérer l'âme de son défunt amant.

    Le jeu s'inspire fortement de nombreuses légendes celtes et traite également d'un sujet peu abordé dans les jeux vidéo en général : les troubles mentaux. Senua est ainsi en proie à des hallucinations auditives et visuelles pendant tout le jeu, ce qui ne manquera pas de perturber le joueur.
    Ninja Theory a par ailleurs travaillé en collaboration avec des professionnels et sujets afin de rendre le personnage réaliste.


    Ce 11 avril est un jour particulier puisque le jeu sort sur Switch (uniquement en démat) et est la première pierre matérialisant la nouvelle collaboration entre les deux géants du jeu vidéo que sont Nintendo et Microsoft (Ninja Theory appartenant à la société américaine).

    Spécialiste des comparatifs de performances entre les consoles, ContraNetwork a pu montrer que la version Switch tient très bien la route :



  • Je ne l'ai pas aimé sur PS4, au point de l'abandonner en cours de route. Pourquoi ?

    • son perso qui se déplace vraiment lentement, quand elle court c'est comme n'importe quel autre perso d'un autre jeu qui marche lentement.
    • la redondance dans l'avancée, toujours les mêmes phases qui s'enchaînent.
    • la partie combat dans laquelle il faut battre plusieurs mecs les uns après les autres dans un espèce de brouillard.

    Je lui donnerai peut-être une autre chance un jour mais pas très envie !



  • 🆙

    Hellblade est en promo sur Switch à 21 euros au lieu de 30 !



  • Dl en cours. C'est un vrai pari car je suis pas fou de ce genre de jeux habituellement.



  • La suite a été annoncée ! elle s'appelle Senua's Saga: Hellblade 2 et le trailer est incroyable.


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
Modérateurs : Chibi