J'irai où tu iras



  • text alternatif

    Vali veut passer des auditions pour être choriste de Céline Dion mais ne peut pas compter sur son père qui à un empêchement pour cause de première chimio. Au lieu de cela, il délègue sa place à sa soeur Mina. De là va naître une expérience qui va les rapprocher et leur permettre de se libérer de tous les non-dits.

    Avec J'irai où tu iras, Géraldine Nakache retrouve sa comparse Leila Bekhti. On ne change pas une équipe qui gagne et qui a fait recette avec le film Tout ce qui brille. On les voit avec un plaisir retrouvé. La bonne surprise vient de Patrick Timsit qui est particulièrement émouvant dans un très beau rôle. On adore la musique du film de Camille qui vaut le détours et en particulier son titre Seeds. Le titre Babacar de France Gall donne lieu à de belles scènes. Céline Dion est ici prétexte à une toile de fond mignonne mais qui ne m'a pas plus intéressée que ça. L'importance est mise sur la préparation vocale. Les rapports familiaux priment dans l'histoire et c'est ce qui enrichi le film qui est bien réussi. Pascale Arbillot a aussi un rôle original en mère délaissée qui s'occupe de son Air BNB. Un chouette film.

    Bande-Annonce :



  • J'aime beaucoup ces 2 actrices ce devrait être un super film .



  • Au secours, depuis Tout ce qui brille je me suis promis de ne plus jamais regarder de film de ces deux-là.



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
Modérateurs : Chibi