Save
Saving
  • micki08 micki08

    @wawa007 quelle histoire passionnante, comme quoi le malin a roulé sa bosse à différents endroits du globe, la bête immonde n'est jamais loin 😅

    posted in Sorties - Voyages read more
  • micki08 micki08

    @wawa007 Ooh jolie jolie, il y a une farandole de choses, de couleurs, de paysages, et de petites gourmandises ^^ j'espère que tu t'y es plu ^^

    posted in Sorties - Voyages read more
  • micki08 micki08

    @wawa007 une bonne plongée sous-marine au parfum vinicole 😂

    posted in Insolite read more
  • micki08 micki08

    @Lapin Bien fait pour lui.
    Il ne peut s'en prendre qu'à lui-même, ces choix et sa politique du quoi qu'il en coûte semée ont généré le mécontentement d'une partie des français et à juste titre.

    posted in France read more
  • micki08 micki08

    Ça ne m'étonne pas.
    Et c'est même une constante qui serait plus que judicieuse pour l'ensemble de l'hexagone, à mon humble avis.

    posted in France read more
  • micki08 micki08

    Alors que je sortai d'une journée ensoleillée satisfaisante après avoir enfin effectué une tâche qui serait moindre dans l'importance, mais agréable pour la réjouissance personnelle que l'on pourrait en tirer (j'ai fais réparer mon téléphone), voilà que cette belle sensation de flottement enthousiasmé s'étiole à l'annonce d'un cor que je me serais bien gardé d'entendre.
    J'entends que ce mercredi 12 juillet, le sénat aurait adopté l'article du projet de loi pour le plein-emploi voulant une vérification plus "directive" et "qualitative" des allocataires du RSA, des euphémismes pour occulter le mot diktat autoritaire.
    Majorité de droite sénatoriale oblige, les digues sont en train de sauter une par une, et l'exosquelette du productivisme intégral se met en branle, quand bien même ces acteurs seraient estropiés, manchots et en incapacités physiques, il faut dire que pour le bien-être du peuple dont l'exécutif est conduit par un marchand de sable énarque criant de boniments n'ayant d'égales que sa maîtrise du cassage social, le devoir de présidence oblige ! tout comme sa réélection aux présidentielles de 2022 l'obligeait, selon ces dires, nous ne pouvons pas réfuter aujourd'hui que nous n'étions pas prévenus.
    Le sbire gueulard, en état de ministre du travail, Olivier Dussopt, joue son admirable rôle de limier du système, en portant ce projet à sa concrétisation, convoquant une équité responsable traduite par une parité des services avec 15h d'activités hebdomadaires, sous peine d'une sanction incendiaire qui ferait pâlir les décisions de justice, quid du rôle du PNF concernant les innombrables détournements de fonds publics et emplois fictifs indûment menés, poursuivis, parachevés par ces nobles ministres et élus qui taillent une bavette à coup de cravates et chaussures cirées jusqu'aux chevilles ? Il semble que les priorités ne rentrent pas dans un cadre d'équilibre, après tout, des esprits dangereux touchent 500€ par mois en commettant l'acte monstrueux d'être dans la sphère de la précarité sociale, ce paupérisme inadmissible qu'il faut éradiquer, sinon vous comprenez, la machine économique dont la planche à billet en est la rente centrale de distribution connaîtrait un basculement majeur pour les innocents nourrissons du fiscalisme, c'est évident...
    Le règne des ordures se poursuivant, la compagnie de la chapelle de droite n'a pas attendue son tour pour féliciter l'initiative et remettre la couronne d'appréciation pour engagement tenu à la Macronie, chacun-e s'enfilant des perles, se caressant dans le sens du poil, franche camaraderie dans les couloirs du palais Bourbon, pour terminer la semaine à s'esclaffer dans leur petit château à l'écart des roturiers, des canuts et sans-dents, piètres individus chers à l'explication d'une gouvernance républicaine au rabais, méritant injonction, à défaut d'une peine plus lourde à porter pour un état se disant de droit.
    Voilà où nous en sommes aujourd'hui ! Et ne vous avisez surtout pas, surtout pas de contredire la vérité que ces fiers patriciens de hauts rangs vous adressent avec piété, vous risqueriez de vous prendre les néo sabre-peuples collés à vos miches, en attendant la mise en place du contrôle de surveillance à distance via nos micros de smartphones pour disent-ils, "proteger les garants de la paix nationale et lutter contre le terrorisme".
    Un casus belli sans équivoque solutionné par appuie de l'appareil juridico-politique en toute liberté, sans trembler du menton, et avec une fierté à en faire dégoûter la CIA, il faut le voir pour le croire.
    L'eau dans la casserole n'est manifestement pas encore chaude.

    Mickael.

    posted in France read more
  • micki08 micki08

    @ayamé Effectivement, et pour corroborer les propos que tu indiques, il est à noter également une marinade de l'individualisme ambiant, des personnes dévoyées qui empêche tout effort collectif massif, chose que le gouvernement a appris soigneusement à exploiter.
    Les individus, mise à part quelques dissidents réalistes, ne se parlent plus, ne se comprennent plus, n'apprécient plus ces moments complaisants de solidarité et de sincérité dont jouissait l'humanité pré-modernité, c'est flagrant rien qu'en observant ces moments de gêne et d'embarras sanglé dans un métro bombé semblant étroit et frustrant, les nez penchés sur leur précieux téléphone à se nourrir d'événements aléatoires rasoirs et artificiels...
    Qui d'ailleurs est une des raisons de la montée de l'absentéisme dans les votes électoraux aux présidentielles, législatives ou municipaux, c'est tragique, mais le tragique est le ciment substantiel de notre réalité commune tristement factuel.
    Le sarkozisme et le hollandisme sont les accoucheurs du macronisme, qui appliquent non moins les enseignements de l'aile droite en mutation vers un modèle plus autoritaire et répressif que son aile gauche quasi inexistante, semblant n'être qu'une formule donnant du grain à moudre à ceux/celles voulant se détacher du socialisme afin d'embrasser au mieux cette idéalisme libérale économique, Macron n'en est que le débiteur finalement, d'où sa méconnaissance indubitable des réalités concrètes et des questions sociales, car ces derniers ne servant pas son agenda, l'acmé du dysfonctionnement vérifiable du pays.
    Il ne poursuit que le dessein de ceux qui l'ont précédés, et au risque de passer pour un superstitieux conspirateur compétent, par son impulsion, tout les éléments s'emboîtent les uns sur les autres, la crise des GJ ! l'incorporation de la Covid, la mal connaissance des priorités sécuritaires de son ancien gouvernement avec la crédulité et débilité inhérentes du duo choc Buzin-Phillippe, les manigances cogérées durant plusieurs années post-Macronie par les représentants délégués de la commission européenne de Bruxelle sous la férule des États-unis en faisant le lit de ces derniers, et obstruant toute légitimité de souveraineté à la Russie, oubliant la dépendance énergétique et gazière de sa provenance, le botte en touche irresponsable sur la question du sabotage de North Stream (2), volontairement occulté, et j'en passe et des meilleurs, la machine s'emballe.
    Comble de l'ignominie politique et avilissante impuissance de ce gouvernement remplie d'énarques et sénateurs indigents, les œuvres qu'ils accomplissent seront les symboles précurseurs d'une nouvelle révolution nationale, chère aux fils du Pétainisme, sur les dents, et par procuration, qui ne tarderont pas à reconduire des décrets qui furent les plus vilains, méchants, infâmes à l'égard des minorités visibles, qui encore une fois, sont complètement détachées du statu quo, complètement vierges sur les questions cruciales qui s'imposent et s'imposeront à la nation tout entière, voir au-delà.
    La peste pathologique revient.

    posted in France read more
  • micki08 micki08

    @ayamé Il est certain qu'avec des politiciens jouant sur la polémique et la récupération à chaque événement suscitant du remous et de l'excitation fantasmée, ça ne fera qu'aller de mal en pire.
    Ceux qui se constituent figure de l'égalitarisme et de la justice sont les mêmes qui représentent le contraste de ce qu'ils prétendent incarner.
    Une farandole de formules pondues pour manipuler et contrôler tant bien que mal les levées de boucliers, avec à l'appui les facilitateurs tels que la presse quotidienne, les médias, les experts interventionnistes de plateaux démagogues qui s'arrachent le rôle de médiation mais contribuant en réalité à la désinformation et la propagande que l'état leur exhorte d'accomplir avec les fleurs et les mérites qui vont avec.
    Ce n'est pas demain qu'une véritable jacquerie se mettra en branle, et les garde-fous sont là pour y veiller à coup de matraques et de flash-balls, légalistes qu'ils sont.

    posted in France read more
  • micki08 micki08

    @Ouma Merci pour l'intérêt porté 👍🏽

    posted in France read more
  • micki08 micki08

    Salut à toutes et à tous qui liront ce post,
    Il y a belle lurette que je n'étais pas venu par içi, alors il est un peu présomptueux de ma part de refaire surface en réagissant de la manière qui va suivre, attendu que l'on ne m'attendais certainement pas, et que pour beaucoup je pense, mon existence relève de l'indifférence et c'est bien normal, mais je tiens à écrire mon ressenti personnel sur un sujet d'actualité qui ne vous aura sans doute pas échappé, à savoir en diptyque, la mort du jeune garçon nommé Nael (ou Nahel, navré si j'écorche son prénom), tuer par un policier pour cause d'un refus d'obtempérer, ce qui engendrera des réactions disproportionnées, des soubresauts violents et les multiples caillassages que nous avons pu voir, ciblant des endroits variés de l'espace public, comme les bibliothèques, les mairies ou encore commerces en tout genre qui furent vandalisés et détruits, mais la liste n'est nullement exhaustive.
    Si je ne souhaite pas m'appesantir longtemps sur ce qui a déjà manifestement été traité içi et là, c'est que je ne souhaite pas faire montre d'un récital itératif et redondant où d'autres quidams ont beaucoup mieux traités le sujet, avec profondeur, justesse, clarté et exemple à l'appui.
    Là où je souhaite réagir, car ma sensibilité et ma frayeur maladive s'en sentent menacées, ce sont les réactions en rapport avec les dégâts qui furent causés par les émeutiers, des réactions en réaction des réactions (ce qui est assez exaspérant de l'écrire ainsi, mais c'est le cas), sachez une chose avant tout, et je souhaite que cela soit dit, je ne cherche pas à me plaindre ! Je ne cherche pas à remuer les cœurs ou à me rendre petit ou orphelin pour récolter des sentiments affectés ! comprendra qui pourra, je parle avec mes tripes, sans équivoque, sans jeu de mots, ou geignardise insupportable, j'ai compris (un peu tard) de toute façon que la réalité de nôtre époque rime avec apathie systémique ambiante, je ne m'éterniserais pas là dessus.
    Je ne savais pas où l'écrire ou le dire, dans la vie quotidienne, personne ne m'écoute, car primo je n'ai plus d'amis dans la vie, plutôt des "connaissances" avec qui échanger par intermittence, et deuzio, j'en ai assez de me parler à moi-même, alors je laisse ce message sans y attendre forcément une réponse.
    Tout d'abord, les soubresauts auxquels nous avons assistés selon moi sont des parodies de manifestations, qui reflètent en partie la déliquescence visible qui existe dans notre société aujourd'hui éminemment disparate.
    Les actes qui furent commis ne sont en rien justifiable, objectivement, ce sont des réactions sciemment voulues au motif de la mort d'un jeune garçon qui ne méritait sans doute pas de mourir, c'est certain, mais dont le sort ne mérite assurément pas une telle représentation aussi incompréhensible qu'impardonnable, alors déjà que l'ensemble des chaînes corporatives mediatico-politiques instrumentalisent les foules afin de voir ces individus comme des parias irrécupérables et en carences éducatives, il est certain qu'avec un tel essor destructeur comme nous en avons pu voir la démonstration, le travail minutieux d'insertion et d'intégration par les administrations publics, l'éducation nationale, les collectivités locales, associations de solidarité ou assistances sociales est bien entaché, et vient jeter les graines du doute dans l'opinion, et pour cause...
    Vous l'aurez compris, à mes yeux, rien, mais absolument RIEN ne justifie les attaques la hussarde contre les institutions républicaines, les administrations, les écoles ou établissements publics et biens communs, d'autant qu'il n'y a stricto sensu aucune revendication symbolique ou un mouvement de coordination réfléchie pouvant identifier un message social ou politique, non, la destruction, le chaos, et le plaisir de foutre le bordel partout, mais pourquoi s'étonner alors des réactions tendanciellement insultantes et méprisantes à l'égard des individus issues de l'immigration, comme moi ? C'est d'ailleurs cela que je souhaiterais versifier, car les incartades observées sont à l'aune de l'impulsivité grandissante et de la réactivité immonde que j'ai pu lire ailleurs, et dont je tairais les propos tant elles me sont insupportables, et qui me ruinent le moral, me sentant forcément ciblé puisqu'elles révèlent non seulement la nature (il faut bien le dire) raciste des tenants de cette réactivité impitoyable cassante, mais aussi d'un profond détachement inhérent à quiconque aurait le malheur de se payer la trombine des individus abrutis qui se sont adonnés à un tel barnum, et c'est cela que je dénonce.
    À cause d'une horde de crétin complètement hors champ de la réalité, réalité bridée par l'utilisation excessive des réseaux sociaux, qui les plongent dans un méli-mélo conceptuel bancal confondant le réel et le virtuel, ils se pensent intouchables en déclenchant des feux dont tous le monde se serait bien passé, et notamment les autres personnes issues de l'immigration qui n'ont rien demandé, qui ne veulent pas être exposé à la gemonie répressive, invectivés partout où ils auront le foutu malheur de poser les pieds.
    Je le dis, car malgré mon coté timoré et pleutre, je n'ai pas à rendre compte de l'absurdité comportementale de mes contemporain(e)s de ce type qui m'exaspèrent au plus haut point au motif que je sois également un "français de papier", étant donné que la naissance et le droit du sang sont des critères immuables et irrévocables au regard de ce que j'ai pu lire, notamment sur Twitter, et qui me terrifient.

    M'enfin bon, comme je l'ai dis, je ne me plains pas, cela dit, je dénonce le comportement des trouble-fêtes irrévérencieux qui sont littéralement en train de pourrir la vie des personnes humbles et respectueuses qui ne cherchent vraiment, véritablement, qu'à vivre en bonne logique avec leur environnement, alors les tapages de gosses qui devraient être chez eux plutôt que casser et emmerder autrui, ça commence à me bassiner, et malgré la neutralisation manifeste de l'escalade, la mèche fût allumée, donnant L'aval à ceux/celles qui ont appris(e) à éxécrer les types qui se coltinent ma trombine ou à l'apparence basané.
    Déjà que le monde ne me suffisait plus à le comprendre, voilà que je vais sans doute devoir à mon corps défendant supporter les regards patibulaires hostiles à mon encontre, déjà que je suis peu invisible, 1m90 pour 105kg, j'ai quand même les foies, c'est le cas de le dire.

    L'état avec à sa tête le lampiste americanophile s'en fiche royalement de la chienlit qui existe et de l'horreur qui avance progressivement, puisque sa fabrique ignoble de politique du quoiqu'il en coûte lui intime de continuer son programme de destruction des œuvres et biens de la nation, quitte à ce que les gueux se foutent sur la gueule !
    Mais je vous le dis, je ne ferais aucunement parti de cette mascarade et cette crapulerie que concocte ce gouvernement véreux et son potentat ainsi que ces petits copains, je ne cherche que la paix ! Pas la guerre, la paix ! (Et eventuellement une avancée sociale commune) C'est tout. J'ai dis ce que j'avais à dire, et ça m'allège un peu la conscience.

    Merci d'avance de m'avoir lu.
    À bientôt.

    Mickael.

    posted in France read more