Ip Man (Yip Man)



  • ipman.jpg

    Année de production : 2008
    Durée : 1h 45min
    Genre : Biopic / Arts Martiaux / Historique
    De : Wilson Yip
    Avec : Donnie Yen, Simon Yam, Siu-Wong Fan

    Synopsis :

    Dans la Chine du sud des années 30, le grand maître Ip Man suscite l’admiration de tous. Il est la référence absolue des écoles de kung-fu de la ville de Foshan.

    Modeste et généreux, sifu Ip Man préfère toutefois se consacrer à une vie sereine et paisible. Il répond poliment aux duels et met tranquillement ses adversaires au tapis, sans effort mais toujours avec grand respect.

    Avec l’arrivée des Japonais et la terrible occupation marquée par les privations et les humiliations, Ip Man doit travailler pour survivre et nourrir sa famille. C’est alors une période de questionnement et de remise en cause, mais aussi l’occasion de mettre son art martial à l’œuvre pour protéger ses compatriotes et ses traditions.

    Bande annonce:
    (Même si je ne l'aime pas trop car trop orientée combats. Vous verrez dans l'avis plus bas qu'IP Man c'est bien plus que cela)

    Avis :

    Adaptation de la vie de "Ip man", l'un des plus grands maitres du kung-fu (dont l'élève le plus célèbre a été un certain Bruce Lee...), ce film assez exceptionnel peut se voir sous trois facettes : un film biographique, un film historique, et un film de kung-fu

    1/ Un film biographique :

    Car est un film librement inspiré de la vie de Yip Man, le dernier grand maître incontesté du Wing Chun. Il enseigna cet art martial exclusivement qu’aux chinois jusqu’à l’âge de 79 ans, il eut des centaines de disciples dont le légendaire Bruce Lee. Plusieurs de ses descendants on d'ailleurs participé à la création de ce film et même si certaines parties ont été bien "romancées" l'histoire a gardé quand même la plus grande partie de sa véracité :

    Ip Man était en effet un rentier, héritier d'une grande fortune qui, à côté de ses études, passait tout son temps à pratiquer le kung-fu. C'est ainsi qu'il est devenu le maître incontesté du Wing Chun, art martial du Sud de la Chine vieux de plus de trois siècles. Pendant l'occupation, sa maison et tous ses biens furent réquisitionnés, et il refusa d'enseigner son art à l'occupant japonais.

    De plus, l'acteur principal, qui est un excellent acteur au vu de sa superbe performance sur ce rôle, a aussi été choisi pour sa ressemblance physique avec le maitre.

    D'ailleurs, une des grandes forces de ce film, c’est Ip Man lui-même. Créer un vrai héros de cinéma, attachant et charismatique, n’est pas chose aisée. Donnie Yen signe une performance impeccable. Il combat avec nonchalance, avec la maîtrise impassible de celui qui n’a plus rien à prouver. Ip Man est fascinant parce que Donnie Yen lui donne toute sa puissance dans une clairvoyante économie de gestes et de paroles. Il façonne un héros qui reste longtemps dans l’esprit bien au delà de la projection.

    2/ Un film historique montrant la Chine des années 30.

    C'est la deuxième force de ce film. La reconstitution de l’époque est on ne peut plus soignée : quelques rues de Shanghai ont servi à recréer le Foshan des années 1930 et l’entreprise de coton, importante dans le récit, a été entièrement construite pour les besoins du tournage, à partir d’un vieil entrepôt. Les scènes de rue comme les intérieurs, des costumes aux véhicules en passant par les enseignes publicitaires ou le mobilier, tout est remarquablement restitué.

    En parlant d'histoire, l'occupation japonaise est vraiment montré sur un ton très réaliste, peu édulcorée. Le conflit sino-japonais est encore douloureux dans les mémoires. Tout comme dans le cinéma occidental, où l’Allemand est resté l’affreux de service pendant quelques décennies, le Japonais est encore bien mal loti dans la culture historique chinoise. C’est donc un violent réquisitoire contre l’occupation, qu’il est difficile de blâmer au regard de la réelle dureté des faits.

    Une histoire aussi bien amenée par les divers personnages. Car il y a aussi et surtout, une très belle galerie de personnages, qui renforce l’immersion culturelle et le réalisme de ce film. Le frère de Ip Man incarne l’image de cette Chine qui s’occidentalise en faisant fortune avec le commerce européen, le policier qui manque d'autorité et qui finalement collabore avec les japonais, les bandits du Nord qui reviennent semer la pagaille à plusieurs reprises et qui symbolisent l’anarchie de la Chine, embourbée dans les guerres civiles après la chute de l’Empire.

    C'est je crois ce qui m'a le plus ébloui lors de ce film : on a vraiment l'impression de plonger des la Chine des années 30

    3/ Un (excellent) film de Kung-Fu

    Et c'est donc aussi un film de kung-fu, et un excellent. C’est une réussite magistrale qui réunit tous les ingrédients classiques de ce genre cinématographique : des combats sous toutes les formes (épée, bâton, main nue, etc.), un brin d’humour (la scène de combat avec l'apparition du gamin d'IP Man est pliante), les "codes" du genre (style le héros qui ne commence vraiment à attaquer qu'après avoir retroussé ses manches. Quand il fait ça, on se dit : "Oh, là ca va c*** !* 😁 ) et de la tension mélodramatique.

    Les séquences de combat sont d'ailleurs très bien rythmées, assez impressionnantes. Elles ont un vrai régal, aussi bien pour les amateurs que pour les moins habitués dont je fait parti. C'est vraiment millimétré comme un ballet, vraiment impressionnant à voir.

    En résumé :

    Alors au final, quel verdict donner à ce film au trois facettes ? Quand je l'ai vu pour la première fois, au départ je n'étais pas chaud pour voir un film de kung-fu (je dois avouer que je n'aime pas trop ca), mais je dois avouer que j'ai été bluffé et depuis je n'ai que cesse de le recommander !

    Ce film est une merveille. C'est un petit bijou qui allie avec bonheur les ficelles habituelles des films de kung-fu, une reconstitution intelligente d’une période historique trouble, et la mise en valeur, certes forcée, d’un personnage qui méritait bien de revivre. C'est un must-see qu'il ne faut absolument pas louper.

    Une vraie réussite. Un chef d'oeuvre même. Il y a quelques années au moment ou une chaine l'a passée, il était arrivé dans le top 5 des meilleurs films de tous les temps sur Allociné

    Sachez aussi qu'il y a eu des suites. Je n'ai n'ai vu que deux : "IP Man 2 : Le retour du grand maitre" (qui peut être considérée comme la suite) et "IP Man : Une légende est née" (Les premières années du grand maitre) et si elles sont un poil aux dessous ce sont quand même de très bons films (le 1 est de toute façon indétrônable) qui permettent d'approfondir l'univers du personnage



  • @djino Eh bin, "chef d'oeuvre", "exceptionnel", "une merveille"... tu n'y vas pas de main morte ! Et là encore ça donne envie... Je suis hyper curieuse ! Merci !



  • @djino Un super film ! Les combats sont très impressionnants et le contexte historique me parle pas mal étant très intéressé par cette période.
    Il m'a rappelé mon film d'arts martiaux préféré, Fist of Legend avec Jet Li, qui se passe aussi durant l'occupation japonaise.



  • @KypDurron a dit dans Ip Man (Yip Man) :

    Fist of Legend

    C'est certain que ce titre a été détourné par l'industrie du porno.



  • @djino a dit dans Ip Man (Yip Man) :

    De plus, l'acteur principal, qui est un excellent acteur au vu de sa superbe performance sur ce rôle, a aussi été choisi pour sa ressemblance physique avec le maitre



  • La 3ème suite d'Ip Man, Ip Man 4 arrive au cinéma le 20 mai prochain.

    0c20a215-8f40-43bb-a081-fa7bcf13c5de-image.png



  • @Hornet Ah non par contre les suites puent la merde. C'est comme Rambo, il n'existe qu'un seul film.



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai