Le Bal des vampires (The Fearless Vampire Killers)



  • HOMMAGE A SHARON TATE - EPISODE 1

    f96c8455-55dc-4e28-b4b6-15bc284605d4-image.png

    Réalisateur: Roman Polanski
    UK - USA - 108 min - 1967
    VO:"The Fearless Vampire Killers"
    LE WIKI DU FILM

    Distribution:
    Jack MacGowran: le professeur Abronsius
    Roman Polanski: Alfred, l'assistant du professeur
    Sharon Tate : Sarah Shagal, la fille des aubergistes (rousse)
    Alfie Bass : Yoine Shagal, l'aubergiste
    Jessie Robins : Rebecca Shagal, la femme de l'aubergiste
    Terry Downes : Koukol, le bossu du comte
    Fiona Lewis : Magda, l'employée de l'auberge (blonde)
    Ferdy Mayne : le comte Von Krolock
    Iain Quarrier : Herbert von Krolock, le fils du comte

    leur mariage
    (6f37cdab-15d3-40b4-bc65-58db8f45501d-image.png

    Situation Historique:
    Après le succès du film de Tarentino qui parle de l'assassinat de Sharon Tate en aout 1969, j'ai trouvé judicieux, de poster ce sujet pour celles et ceux qui connaissent mal cette période. Cette comédie de et avec Polanski, est certainement l'embryon de leur liaison, tournée en 1967, il l'épousera en janvier 1968 à Londres pour ensuite partir à L.A. Cielo Drive dans le nid d'amour (construit par Michèle Morgan), où elle fût assassinée en 1969 par la secte "Manson", à 26 ans et enceinte!!! bande de tarés !!

    text alternatif

    Le début:
    Le professeur Abronsius et son fidèle assistant Alfred (Polanski) s'emploient depuis des années à devenir de parfaits chasseurs de vampires, bien que leurs entourages trouvent cela ridicule, Abronsius étant surnommé à son université « le cinglé ». Leur quête les mène au fin fond de la Transylvanie, dans une auberge miteuse nichée dans la campagne. Alfred y rencontrera Sarah (Sharon Tate),...

    text alternatif

    Un film qui s'inspire d'un peu tous les précédents, comme le chef d’œuvre de Murnau "Nosferatu" de 1925 , le comte Orlock devient ici von Krolock, ou avec son fils, le vampire gay, évocation furtive ds Nosferatu, quand le comte suce le doigt d'Hunter (Murnau était homosexuel), mais en 1925 l'homosexualité était soigneusement cachée.

    text alternatif

    Mon avis:
    On a une douce parodie dans laquelle on sourit, un humour très british et évidemment on a presque jamais peur, ça n'était pas le but.
    ça se laisse regarder d'autant plus qu'on voit le couple Polanski/Tate en action, ce qui grandira le plaisir de revoir le film de Tarantino ainsi replongés dans l'ambiance des années 60 et son époque du "Flowers power". Des décors volontairement Kitsch, c'était la mode et c'est un régal (on pense à Barbarella de 68 , cet étalon de la Kitchitude). Le château est vraiment superbe on se croirait à Disneyland, dans la maison hantée.

    text alternatif

    Mais surtout un film qui rend les vampires sympathiques, presque attachants. Et ça c'était nouveau, le genre jusque là étant cantonné à l'Horreur. C'est donc un film évènement dans la longue liste des films de vampires, qui par exemple inspira Mel Brooks qqs années plus tard pour son "Frankenstein Junior" ou plus tard son Dracula.

    danse.jpg

    Aussi nos pieds nickelés vont tenter de faire leur mission de tueurs de vampires, mais bon, Alfred aurait du s'appeler Gaston la gaffe, et son amour pour Sarah va certes le rendre un peu plus courageux, mais pas plus adroit,...

    Un film très moyen aujourd'hui, mais qui a tj la note très honorable de 7,2 dans l'IMDB

    Mais surtout je trouve judicieux de le découvrir avant le film de Tarantino que vous apprécierez alors bien plus. 💡

    la folie d'hollywood en 1965
    text alternatif

    L'hommage de Margot Robbie/ Tarentino à Sharon
    Sharon-Margot.jpg

    Last pictures ♥ RIP sweet angel ♥
    text alternatif

    ***************************

    Hommage Episode 2 >>

    .



  • Eh bin, moi qui hésite à créer un topic sur un autre film de Polanski, toi ça ne t'effraie pas non seulement de le faire mais en + d'enfoncer le clou en parlant davantage de la vie privée de l'auteur que du film en soi ! 😄
    (t'avoueras que Tarantino, Margot Robbie et la mort tragique de Sharon Tate n'ont pas un rapport de ouf avec le Bal des vampires, vu que ça s'est produit après)

    J'adore ce film ! D'abord parce que c'est un des premiers films de genre un peu horrifique que j'ai vu, et même si effectivement ça fait pas tellement peur, j'avais été très impressionnée enfant (le sbire difforme qui menace sans cesse les héros, il me faisait faire des cauchemars !).
    Ensuite parce que ya de l'aventure, des scènes drôles et palpitantes, et surtout l'image est magnifique.
    Je suis pleinement d'accord avec ce commentaire :

    @maxi a dit dans Le Bal des vampires (The Fearless Vampire Killers) :

    Le château est vraiment superbe on se croirait à Disneyland, dans la maison hantée.

    Je trouve tous les décors et l'ambiance magiques, comme tu le dis c'est vraiment la maison hantée Disney dans toute sa splendeur, avec les candélabres couverts de toiles d'araignée, l'architecture gothique, les rideaux en velours sombre et lourd, les couloirs obscurs, la neige dehors...

    Un film divertissant qu'il faut avoir vu !



  • Chronologiquement c'est la rencontre de Polanski et Tate, suivi dans la foulée de leur mariage, donc justement c'est idéal pour les situer tous les 2 , je ferai quand j'aurai le temps une fiche sur son dernier film "12+1" car Tarentino nous a fait découvrir cette immonde tragédie et c'est fondamental de s’imprégner des personnages du chef d'oeuvre de Tarentino.

    Quand tu lis ça, tu comprends le fantasme de Tarentino:

    "Le 9 août 1969, Charles « Tex » Watson, Patricia Krenwinkel et Susan Atkins, membres de la « Famille » de Charles Manson, pénètrent dans la maison du 10050 Cielo Drive. Le commando doit venger Charles Manson du producteur de musique Terry Melcher, qui a refusé de le signer mais ce dernier a récemment déménagé.

    Ils sectionnent les câbles de téléphone de la villa, occupée par Sharon Tate (Roman Polanski étant alors sur la préparation d'un tournage à Londres), enceinte de 8 mois, et ses amis : le coiffeur des stars Jay Sebring (en), le producteur Wojciech Frykowski (de) et sa fiancée Abigail Folger (de), héritière de la compagnie de café Folgers, alors que le gardien de la villa, William Garretson accueille dans son pavillon un ami, Steven Parent .

    Steve Parent s’apprête à quitter la propriété au volant de sa voiture quand Tex l'abat de quatre balles de revolver. Tous les autres occupants sont tués et poignardés, à l'exception du gardien qui n'entend rien car il écoute de la musique. Les corps de Frykowski et Folger gisent sur le gazon, défigurés.

    Tate et Sebring sont retrouvés dans le salon, reliés par une longue corde de nylon nouée autour de leur cou, et le visage recouvert d'un masque blanc. Le rapport de police mentionne que Tate a été poignardée seize fois par Atkins, et que « cinq des plaies étaient en elles-mêmes fatales ». Atkins écrit le mot « pig » avec une serviette imbibée du sang de Tate sur la porte d'entrée

    Lors de son procès, Susan Atkins révèle en particulier que Sharon Tate l'a implorée de la laisser en vie, elle et son enfant, ce à quoi elle a répondu : « Femme, je n'ai aucune pitié pour toi. » Elle reviendra sur ses aveux ensuite, puis les formulera à nouveau, à l'identique.

    Le meurtre de Sharon Tate a été qualifié de meurtre rituel"



  • Très belle idée de parler de ce film, suite au film "Once Upon a Time...In Hollywood" ! J'avais beaucoup aimé, c'est très différent de ce que l'on a pu voir du genre et j'aime beaucoup ton analyse 😀



  • Un de mes films préférés, par contre moi il m'avait vraiment fait peur, notamment quand le bossu saigne les chiens. J'adore le mélange horreur, humour et la séquence avec le fils est l'une de mes scènes favorites:



  • La bande son déchire



  • Vu avec une amie à 01h du mat. On c'étaient posés dans ma piaule d'étudiant et c'est le premier truc qui est apparu quand on a allumé la téloche. Et ce fut l'une de nos plus belles soirées nanars.



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai