Dune (1984)



  • text alternatif

    Trop impatiente de voir le Dune de Denis Villeneuve qui devrait faire l’événement et sortir le 23 décembre 2020, je me console en visionnant la version de Lynch de 1984. Et pour moi ça reste une claque malgré le temps qui a passé. En le visionnant on remarque un film qui marque une époque au bon sens du terme. L'histoire raconte le destin de Paul Atréides qui se bat pour être le digne héritier de son père en prenant conscience de ses dons.

    Je l'ai vu dans une belle version pour la VOD et je n'ai pas regretté sa qualité. C'est un plaisir de voir les effets spéciaux et de voir ce qu'il en ressort par rapport à l'époque qu'il a marqué. Le niveau est très haut et demeure spectaculaire malgré les années et c'est là qu'on se dit que l'on tient vraiment un chef d'oeuvre. On s'amuse avec les effets utilisés les boucliers que l'on croirait sortis d'un Tétris et c'est complètement génial. On est pris dans un vent de nostalgie.

    Je trouve qu'on a demandé beaucoup à Kyle Maclachlan en lui demandant d'être crédible en chevauchant un vers géant ! La scène où il renifle ses mains pour sentir l'épice est surréaliste mais tel est le ton du film après tout. Je n'ai pas tout compris, il faudra que je me fasse expliquer vraiment le lien entre le vers et l'épice.

    Sean Young, tout juste auréolée du succès de Blade Runner, fait une grande Chani et je trouve quand on voit son parcours qu'elle est vraiment sous-cotée aujourd'hui par rapport à ses capacités. Le détail amusant est de voir Alicia Witt enfant alors qu'aujourd'hui sa spécialité est de jouer dans les téléfilms de Noêl, genre que j'affectionne et qu'elle fait comme personne.

    On adore particulièrement Sting avec son air de sadique qui est juste parfait, le voir jouer est la cerise sur le gâteau et il accompagne très bien Kenneth McMillan, épatant en Barron Harkonnen.

    Oui, le film vaut, évidemment, le coup d’œil pour s'imprégner de son univers époustouflant et promettant une merveille avec les moyens de la technique actuelle dans la version 2020 avec un casting de folie pour Villeneuve.

    L'occasion est de revoir le regretté Max Von Sydow qui nous a quitté il y a peu.

    Bande-Annonce:



  • Un des grands films de SF de mon enfance. Je l'ai vu je devais etre ado, donc quelques années après sa sortie ciné. Moins épique que SW mais très complet et fourni. Et puis Sting quoi...

    @Lulu-Cineaddict a dit dans Dune (1984) :

    il faudra que je me fasse expliquer vraiment le lien entre le vers et l'épice.

    De mémoire, l'épice est un mélange d'eau et de déjections qui se forme en s'agglomérant comme une bulle. ce sont les vers en remuant le sable qui les font remonter à la surface.
    L'épice c'est du caca mouillé 😁



  • @djino Je suis écroulée de rire face à ton explication sur l’épice ! Je ne pensais, mais alors mais pas du tout à ça ! Tu fais ma journée ! Merci beaucoup ! 😹😹😹 Excellent ! Voir jouer Sting, c’est que du bonheur !



  • @Lulu-Cineaddict je viens de vérifier sur Wiki du coup...

    À l’origine, l’existence de l’Épice est le fruit de la cohabitation entre l’eau et les vers des sables sur une même planète. Les seconds ne pouvant vivre en présence de la première disposent d’une sorte d’arme biologique pour lutter contre elle : les truites des sables. Celles-ci vivent en abondance dans le désert d’Arrakis et sont irrésistiblement attirées par l’eau. Dès qu’une poche d’eau apparaît dans le désert, une énorme quantité de truites vient s’agglomérer autour pour former des poches hermétiques d’où l’eau ne peut s’échapper. Dans la poche se produit alors une réaction entre l’eau et les déjections des truites qui produirait le mélange. À terme, la poche devient composée uniquement de dioxyde de carbone et d’épice. La bulle monte alors lentement à la surface grâce au dioxyde de carbone contenu et aux vers de sables qui remuent en permanence le désert en provoquant la déstabilisation des masses d’Épice. Une fois à la surface, la poche explose en dispersant les truites et en répandant l’Épice qui retombe en neige et tapisse le sable environnant alimentant ainsi le plancton du sable. Ce mécanisme est indispensable dans l’écosystème de la planète.



  • @djino Merci, je me souviens de la scène avec les truites et l’eau, et là tu m’as bien expliqué. Super. Du coup j’ai envie de le revoir.



  • Dune sera dispo demain sur Netflix



  • Dune est diffusé sur Arte ce soir !



  • @Hornet Ça c’est une occasion en or 👍🏻



  • Pas vu, pourtant j'aime beaucoup Lynch ! J'avoue que les FX d'époque me rebutent un peu... Comme à peu près tous les films que je n'ai pas vu à leur sortie, et dont les effets spéciaux me défoncent la rétine (heureusement que j'ai vu l'Histoire Sans Fin enfant par exemple).
    Ça vaut le coup de se forcer quand même ? Je veux dire, les FX ont ils bien vieilli ?

    Sinon, j'ai vu qu''il y avait la diffusion du Dune de Jodorowsky après celui de Lynch le 9 aout sur Arte. Quelqu'un l'a vu ? Curieuse d'avoir des retours si oui ^^



  • @Tinker-Bell a dit dans Dune (1984) :

    la diffusion du Dune de Jodorowsky

    Arte a diffusé un film inexistant ?

    J'ai trouvé c'est un docu.



  • @Tinker-Bell Moi aussi j’avais une appréhension car il ne faut surtout pas regarder la bande-annonce sur allociné car ils ont mis une toute vieille version alors que maintenant ils ont fait une magnifique restauration des effets qui le mette au goût du jour. Ça vaut le coup d’œil.



  • @Hornet haha, j'ai pas spécifié film ! En fait, si j'ai bien cuivi, ça fait comme Lost in La Mancha de Terry Gilliam, ils ont sorti un documentaire mais c'était ibien à la base un projet de long-métrage (inachevé donc)

    @Lulu-Cineaddict ok, merci pour ces précisions, c'est en effet plus engageant ^^



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai