La Cité de la peur (1994)



  • Année : 1994
    Genre : Comédie
    De : Alain Berbérian
    Avec Chantal Lauby, Alain Chabat, Dominique Farrugia, Gérard Darmon

    La_Cite_de_la_peur.jpg

    Synospys :

    De nos jours, à Cannes, pendant le Festival. Pas facile pour Odile Deray, petite attachée de presse de cinéma, de faire parler de son film "Red is Dead". Il faut avouer qu'il s'agit d'un film d'horreur de série Z, un petit budget aux acteurs improbables. Pourtant un jour, la chance sourit à Odile : un tueur commet des meurtres exactement de la même manière que dans "Red is Dead", l'occasion est trop belle : de vrais meurtres, comme dans son film, en plein Festival de Cannes ! Comme publicité, on ne peut pas rêver mieux... Odile fait donc immédiatement venir Simon Jeremi, l'acteur principal de "Red is Dead", un enfant de trente ans un peu simplet. Pour le protéger - et surtout pour la frime - elle engage aussi un garde du corps, Serge Karamazov, plus intéressé par les filles que par sa mission.

    Bande-annonce :

    Avis :

    🤣 🤣 🤣 🤣 🤣 🤣 🤣 🤣

    Avis un peu plus construit :

    Mythique... Citer toutes les répliques marrantes reviendrait à balancer tous les dialogues du film.

    A cela il faudrait rajouter tous les trucs en second ou arrière plan (Le speaker de l'aéroport, les panneaux style "univers sale"...)

    Sans compter les crédits ... Si vous avez regardé tout le générique de fin il y a un tas de des trucs à se poiler comme pas possible...

    Entre : "Batman ........ Bruce Wayne" dans le casting ou à la fin la liste des artistes coupés au montage : Sim, Tom Crouze...

    Ils y ont même glissé des jeux de mots, celui là je crois que c'est le moment le plus drôle du film tellement on ne s'y attend pas :

    23701940.jpg

    Ce film c'est un condensé de l'humour de les Nuls, un condensé d'humour tout court d'ailleurs. j'avais vu une vidéo d'un critique ciné qui avait comptabilisé le nombre de gags et on arrivait à un ratio "humour à la seconde" assez impressionnant

    Et puis ce mystère...

    "O"-"D"-"I"-"L"... Mais qu’est ce que ça veut bien pouvoir dire ...??? ^^



  • Je n'avais pas remarqué les détails des panneaux, ni la plupart des blagues du générique de fin... Bon sang je pensais avoir saigné le film alors que pas du tout. Je vais devoir y remédier !

    Sinon bien sûr que ce film est culte, il a du marquer 3-4 générations, et ses répliques sont totalement imprégnées dans la pop culture générale. D'ailleurs je crois que je ne connais personne qui ne l'ai pas vu.



  • @Godzapon a dit dans La cité de la peur :

    D'ailleurs je crois que je ne connais personne qui ne l'ai pas vu.

    Je te présente ma sœur @Rukia si tu veux. °_°



  • @Godzapon je te rassure ça a du le faire à plein de monde. Même des années après j'ai remarqué des détails que je n'avais jamais remarqué, tellement il y en a en fond...

    Edit : je viens de retrouver le reportage. le gars a compté les sur les 3 premières minutes du film tous les effets comiques. Il y en a 57, soit quasi un toutes les 3 secondes...



  • @Egon a dit dans La cité de la peur :

    Je te présente ma sœur @Rukia si tu veux. °_°

    Mince alors, mais qu'est ce que tu attends pour le lui montrer ? Le temps file là !

    Sérieusement, ça peut être une expérience intéressante. Ce film est culte, oui, mais le voir pour la première fois là, avec nos standards actuels ? Cool que t'ai ramené une cobaye 😄



  • @Godzapon Elle dit qu'on l'a maltraité dans son enfance au lieu de lui parfaire sa culture. Elle ment, faut pas l'écouter !



  • Voilà la vidéo : Une petite analyse de texte sur la Cité de la peur, et un constat sur l'évolution de la comédie francophone sur grand écran



  • Je vais sûrement vous casser l'ambiance mais je l'ai vu une fois, et ça m'a largement suffi. J'ai trouvé que l'humour était très lourd. Et pourtant, j'aime bien ce que font les Nuls, particulièrement Chabat (Burger Quiz ❤ )
    Mais honnêtement, La Cité de la peur, ce n'est vraiment pas un film que je verrai en boucle pour le plaisir.



  • Le retour de Lu a lu me libère, je peux confesser : j'ai vu le film une fois, et je suis allé me coucher avant la fin.

    C'était en rencontre avec un chat Internet (#cinequizz si vous me lisez un jour 😘 ), le film était culte pour tous sauf pour moi et je l'ai trouvé d'une immense lourdeur. J'ai abandonné après Chabat qui court en pétant, c'est pas mon humour.

    Je connais des répliques, le serial killer, tu bluffes Martoni etc. mais les voir en vidéos Youtube de mauvaise qualité c'est suffisant à me faire sourire, pas question de subir le film.



  • @Hornet a dit dans La cité de la peur :

    Le retour de Lu a lu me libère, je peux confesser : j'ai vu le film une fois, et je suis allé me coucher avant la fin.

    Ok, alors attend. Où est-ce que je l'ai mis déjà celui-la ?

    Il était par là, il me semble. Pas très loin duuu...



  • @Godzapon a dit dans La cité de la peur :

    Je n'avais pas remarqué les détails des panneaux, ni la plupart des blagues du générique de fin... Bon sang je pensais avoir saigné le film alors que pas du tout. Je vais devoir y remédier !

    Petit easter egg (qui n'en était pas un à l'époque, mais qui l'est devenu avec les années). Le dessinateur Gilles Roussel, aka "Boulet" se baladait sur la croisette le jour où a été tournée la scène de la course poursuite avec les "cons de mimes".

    Il apparait très fugacement en tant que figurant, et son pseudonyme professionnel remonte même à cette expèrience lors de laquelle il a été traité de "boulet".

    (à 17:00)



  • This post is deleted!


  • @Kurapika ca me l'avait fait aussi. la première fois que je l'ai vu c'était au ciné. Je ne sais pas si c'est le grand écran, si c'est à cause de la foultitude de gags sans interruption, mais j'avais été séduit sans plus

    Ce n'est qu'avec la VHS ensuite que ce film est devenu culte pour moi. C'est là qu'on voit les détails, les références, ...



  • @Kurapika a dit dans La cité de la peur :

    Vu qu'il y a des gens qui ont pas aimé ce film après un visionnage : je n'étais pas du tout réceptive à l'humour du film la 1ère fois. Et puis je l'ai revu quelques année plus tard. Et adoré ! Donc sait-on jamais, vous aurez peut-être la même impression en le revoyant ?

    C'est clairement le film dont l'humour se laisse décanter au fil des visionnages.

    Les premières fois, j'ai souvenir que les potes et moi-même, on se marrait surtout sur ce que j'appellerais les bons gros gags évidents ("Sarah Connor ?", "t'as un bout de pomme de terre là", "Juste un doigt").
    Et avec le temps, on s'est plutôt reportés sur ces répliques, pas forcement drôles à prime abord, mais indéniablement devenues cultes ("cons de mimes", "revoila la sous-préfète", "tu bluffes Martoni", "Rrrrick Hunter", etc...). Je ne les cite pas toutes, ce genre de film ayant le potentiel pour comporter plus de répliques cultes que de non-cultes.

    Après je pense que le succès du film repose aussi sur une forme de pression sociale, de contexte culturel et d'élan communautaire. A l'instar des sketchs des inconnus de l'époque, c'est le genre d'OVNI cinématographique qu'on se ressortaient en cours de récré, un peu à la façon d'un code. Ca joue beaucoup dans l'appropriation d'une oeuvre. Bien que gros fan du film, il n'est pas dit que j'y adhère autant si je le découvrais aujourd'hui, par exemple.



  • Je n'ai jamais vu le film en entier non plus.
    Les gags sont sympas mais le tout est indigeste comme ces youtubeurs qui peuvent pas se poser 2secondes.
    Oui après y-a des répliques cultes mais bon voilà.
    J'aime bien Chabat mais sur des sketches courts comme dans les nuls ou dans des films où les autres nuls ne sont pas (comme si en étant ensemble ils s'entrainaient dans les bas-fonds de l'humour).



  • Eh bien je n'aime pas :/. L'humour ne me fait pas rire.
    C'est pourtant un film culte mais voilà, j'aime pas. Je m'ennuie.



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai