Enfermée chez soi



  • Titre volontairement provocateur, je l'avoue, pour parler d'une réalité néanmoins assez dure : le quotidien des mères au foyer (et des pères aussi, bien que plus rares).
    Vous l'aurez deviné : je suis une esclave volontaire. Et je pose tout de suite un disclaimer (2 en fait) : oui, j'aime mes enfants, ce qui n'empêche pas que certains jours j'aimerai être n'importe où plutôt qu'à côté d'eux. Et deuxièmement avertissement, je suis actuellement assez à fleur de peau, je vous demande de ne pas m'en vouloir si d'un seul coup je me mets à ne plus repondre pendant plusieurs jours.

    Voilà, ça c'est posé. Maintenant attaquons dans le vif : l'aliénation par les tâches répétitives, souvent ingrates et rarement valorisées. Mes deux parasites ont 2 et 6 ans. Je passe littéralement mes journées à ranger, nettoyer, cuisiner, calmer, amuser, rassurer, répéter, encore et encore et encore (mon grand a énormément besoin d'attention, genre vraiment beaucoup). C'est épuisant nerveusement, je n'ai pas de temps pour moi, quand le petits dorment je dois me mettre au travail (je suis indé) et avec cette sal****** de virus de m**** l'été a sans pouvoir sortir les mômes a été long, très looooong, et épuisant nerveusement.

    J'imagine que je ne suis pas la seule, du coup je vous propose un concert de plaintes en mi-bémol majeur, histoire qu'on se défoule un peu et qui sait, qu'on se donne aussi quelques astuces.



  • @MorKhaan Courage.

    Une petite question si tu permets ? Es-tu mère célibataire/divorcée/séparée ou vis-tu avec quelqu'un ?
    Parce qu'en tant qu'entrepreneuse indépendante, tu restes, à mon sens une travailleuse. Tu es certes ton propre patron et tu bosses de chez toi, certes MAIS tu travailles. Tu n'es pas mère au foyer.
    Donc si tu as un compagnon, que fait-il ? T'aide-t'il ? parce que si tu me dis que non, que quand il rentre du boulot il pose ses pieds sous la table, mange et va mater la TV (ou autre activité de détente) tandis que toi tu t'es tapé : le ménage, les gosses et ton boulot et que tu continues avec le coucher des monstres, la vaisselle etc sans pouvoir te poser, je dirais que ce n'est pas normal.
    Si par contre tu es dans le cas célib & co, le seul conseil que je peux te donner c'est : essaie de te réserver du temps pour toi. Un/e ami/e qui babysitte une soirée ou un aprem ? Les enfants chez les grands parents 1 semaine ? Se détacher de ses bouts de choux ne fait de nous de mauvaises mères. Je le dis sans complexe, mon fils a passé 1 semaine en juillet chez mes parents, 1 semaine en aout chez la mère de son père et là il est retourné chez mes parents pour 1 semaine. Et je le dis : ca fait du bien ! Le silence, pas d'horaires, du temps pour soi etc... ca fait du bien.

    @MorKhaan a dit dans Enfermée chez soi :

    Je passe littéralement mes journées à ranger, nettoyer, cuisiner, calmer, amuser, rassurer, répéter, encore et encore et encore

    Peut-être devrais-tu lâcher un peu de truc ?
    Bon cuisiner ça pas le choix faut se nourrir et les nourrir mais nettoyer/ranger ? 2x/semaine, c'est suffisant. Amuser oui mais pas tout le temps, il faut qu'ils apprennent que y-a le temps pour enfant 1, le temps pour enfant 2 et le temps pour maman. J'avais vu un exercice très bien par rapport à la gestion du temps :
    Prends une horloge ou une montre (mais l'horloge c'est bien, c'est plus gros et pour le petit plus lisible et a 6 ans le grand est ou va entrer en CP et donc apprendre à lire l'heure ^^). C'est elle qui va devenir votre régulateur en étant ludique et en impliquant les enfants : " tu vois la grande aiguille qui est là, quand elle sera là je jouerais un peu avec ton frere/ta soeur" ou "tu vois quand la grande aiguille sera là, ça voudra dire que maman elle a finit son travail et elle sera disponible pour toi". Au début c'est pas facile, mais avoir ce soutien du temps, de l'horloge permet à l'enfant de se situer et de ne pas être dans la frustration, il sait que là il a sa maman, là il peu jouer etc... Et aussi bien leur mettre de quoi s'occuper. Et aussi il y-a une règle par exemple chez moi c'est : pas de jouet en dehors de sa chambre. C'est con mais ça veut dire que la maison c'est pas son terrain de jeu. Sa chambre c'est son terrain de jeu.

    Je sais pas si ce que je dis te seras utile en tout cas j'espère que ça va aller, n'hésite pas à te lâcher, on est là pour te soutenir.

    text alternatif



  • @Kallindra alors, pour mon mari, il est cheminot. Ce qui implique :
    1- des horaires de merde et pas les mêmes tous les jours
    2 - on ne connait ses horaires que du jour pour le lendemain. Lundi il peut faire 8h-16h et mardi 10h-18h ou même 5h-13h.
    3 - il bosse souvent le week-end.
    4 - il doit decoucher régulièrement
    Pour le reste du temps, notre maison est en travaux (avec notre budget on a pu acheter qu'une ruine) et du coup quand il est à la maison il passe presque tout son temps à avancer les travaux. (Pour l'instant la petite n'a même pas encore sa chambre).
    Il fait ce qu'il peut, même si des fois comme beaucoup d'hommes il est à côté de la plaque. Rajoute qu'il n'a pas le permis et qu'on habite en cambrousse u___u

    Pour le ménage il faut que j'en fasse un peu chaque jour sinon c'est invivable. Les petits jouent dans la maison (les chambres sont à l'étage) et la poussière des travaux envahis tout (notamment la poussière de plâtre 😕 )

    Me ménager du temps pour moi : j'ai 2h par jour. Le temps calme (sieste) où le grand accepte à peu près de rester dans sa chambre pendant que la petite reste dans son lit à barreaux (elle ne fait plus de sieste). J'ai à peine le temps de bosser (d'autant que le grand ne cessera de redescendre pour négocier de sortir plus tôt). C'est son truc : la négociation. De tout, tout le temps. Le coup de l'horloge ça ne fonctionne pas, il passe tout son temps à revenir vers moi pour demander/négocier. (Il est très très très collant).

    Mes parents habitent à 400km (et ont un certain âge), ma belle mère (3h de route) a une sclérose en plaque (et perd la boule à cause de son traitement) et mon beau-père (1h30 de route) est con comme pas permis (et me déteste au passage). Ma voisine a pas loin de 90 ans. Donc je n'ai pas de solution pour les faire garder 😕 le grand va chez la voisine de temps en temps mais ça n'excède jamais 15 minutes, il la fatigue trop la pauvre.

    Ma situation n'est pas évidente, et avec le covid c'est devenu de pire en pire.
    (Ah oui, compte aussi que je peux difficilement les laisser seuls tous les deux dans la pièce d'à côté parce que le grand passe littéralement son temps sur le dos de la petite, il ne la laisse jamais tranquille (pas méchant, mais il la colle constamment et elle le supporte de moins en moins, elle s'est mise à le taper pour qu'il la laisse tranquille).

    Pour les occuper ils ont assez de jouets pour ouvrir un magasin. Mais ils ne veulent pas jouer seule. J'ai beau essayer, le grand reviendra quand même me demander de jouer avec lui, la petite reviendra rapidement me mettre ses jouets dans les mains pour que je joue à sa place.

    Bref, dsl, je me plains beaucoup. Mais ça fait du bien.



  • J'ai vu qu'il y a des montres pour enfant,pas chères,et faites pour des petits;en acheter une pour le 6 ans,en lui demandant de rester 1 heure ds sa chambre,(pas négociable!)Le problème des "trous perdus" c'est qu'on n'a accès à rien,les enfants n'ont pas de copains ,faut vraiment être créatif!
    La SNCF a des programmes sociaux,il me semble des colonies de vacances bien gérées..
    Ou des gites de vacances,ou tu te reposerais,pendant que les enfant seraient pris en charge?
    Bon courage,et dis-toi que ça grandit vite!



  • @MorKhaan

    J'ai l'impression de lire ma vie en te lisant ! Et je comprends d'autant plus ton titre que je disais que je vivais dans une prison verte.

    Mon ex-mari avait acheté une vieille ferme pour la retaper, il voulait prouver à sa famille qu'il était capable de... vieille ferme au fond d'un bois à 400 kms de chez moi. Donc aucune famille pour aider, des travaux qui ont duré 10 ans et qui nous ont ruiné ( ça fait 8 ans que j'ai divorcé et je paye encore la maison !).

    Et nous avons eu trois enfants, trois garçons avec deux ans de différence entre chacun. Nous travaillions tous les deux et même si nous étions fonctionnaires, nous passions les week-end et vacances à retaper la maison, les enfants un peu livrés à eux-mêmes dans le jardin. Et avec ça mon mari qui aimait recevoir, il invitait des collègues de travail, et je devais ranger un minimum, préparer un repas, faire les courses, m'occuper des enfants et accessoirement aider dans les travaux. Je me souviens que je transportais des seaux de béton pour stabiliser le plancher qu'on était en train de poser enceinte de 7 mois et à 9 mois, 15 jours avant l'accouchement je vitrifiais plancher et étagères perchée sur un escabeau... Une année il avait invité ses amis de l'Aveyron pour le réveillon de Noël et heureusement qu'ils sont arrivés à 22 h, parce que je finissais de ramasser du ciment à 21h30.
    Sans compter qu'il fallait aussi entretenir le jardin.
    Et ensuite quand les enfants ont grandi, je rentrais d'une journée de travail, on avait les disputes pour les devoirs, il fallait préparer le repas en même temps, les bains, le repas, les machines à programmer ( sortir le linge du sèche linge, mettre le linge de la machine dans le sèche linge, recharger une machine, plier le linge...)... Je me posais il était 22h.

    Bref... A un moment, si on ne veut pas perdre la tête il faut effectivement se ménager des moments à soi et il faut trouver une solution. J'avais réussi à négocier que le papa reste à la maison le temps des siestes et j'allais marcher dans les bois pendant une heure. Pas toujours évident.
    L'été je prenais une demi-heure pour aller à la piscine nager tôt le matin à la fraîche , puis je rentrais et l'après midi j'y retournais avec les enfants.

    C'était mes solutions parce qu'on courait après l'argent et c'était des solutions pas trop chères. Mais est-ce que tu ne pourrais pas par exemple trouver une jeune fille, ou une personne qui pourrait te garder tes enfants une heure par ci, une heure par là, et tu fais quelque chose rien que pour toi pendant ce temps, une balade, voir une copine ou papoter au téléphone, une sieste , , tu te prends un bon bain une activité rien que pour toi...

    Quand les enfants grandissent, ils ont tendance à se calmer et à moins te solliciter ( bien que mon dernier qui a 19 ans est toujours en train de le faire), quand ils deviennent autonomes ça se calme mais il faut que tu tiennes jusque là .

    Je te souhaite beaucoup de courage !



  • Vos enfants grandiront.
    Soyez plus rationnelle dans votre travail ménager pour pouvoir vous allouer des moments de détente.


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai