Pourquoi vouloir des n'enfants ?



  • Après tout, on parle bien de ces trucs baveux, hurlant à plein poumons pour capter l'attention à plusieurs km à la ronde, qui sont incapables de s'exprimer correctement et de se débrouiller par eux-mêmes.

    Et si vous n'êtes pas convaincus par cette description, je rappelle que c'est quand même le truc qui vous bouffe tout votre temps, votre énergie et votre fric. Vous n'avez plus que ce sujet de conversation à la bouche. C'est encore plus vampirisant que le travail ! Horreur !

    Petit photo illustratrice de la saloperie :

    text alternatif

    La question est donc légitime : pourquoi souhaiter subir le bousin pour le restant de ses jours quand on peut couler des jours heureux sans ? Pensez-vous qu'on devrait interdire l'accès des lieux publics aux enfants histoire d'avoir la paix (sisi même avec les écouteurs on les entend dans le train/bus/tram è_é) ? Le monde devrait-il cesser de pondre d'infâmes chiards pour préserver l'équilibre terrestre ? (Si vous répondez non, c'est trop tard, vous êtes passés du côté obscur, on ne peut plus rien pour vous).

    (Je tiens à signaler que le sujet reste néanmoins neutre, nous n'avons rien contre les fous qui persistent à vouloir devenir parents, atchoum.).



  • @Egon a dit dans Pourquoi vouloir des n'enfants ? :

    pourquoi souhaiter subir le bousin pour le restant de ses jours

    Tu sais que les bébés ne restent pas bébé toute leur vie ?



  • @Chibi Il a beau grandir, faut quand même le supporter tout le reste de son existence hein. En cela, la phase bébé reste encore la plus supportable.



  • @Egon Parce qu'on est programmés pour ?



  • @KypDurron T'es de droite catho toi maintenant ?



  • @Aiko Il me manque encore quelques cases à cocher dans mon bingo spécial bigots, mais je ne désespère pas !

    Mais plus sérieusement on veut faire des gosses parce que la nature fait en sorte qu'on en veuille. Les nanas se mangent des vagues d'hormones durant leur vingtaine, et les mecs ayant le cerveau situé dans l'entrejambe ça aide pour la conception. Si tu additionnes à ça toutes les influences issues de la société, (et le fait que c'est quand même super cool d'avoir des gosses), l'humanité n'est pas prête d'arrêter de faire du sex des gamins.



  • @KypDurron Mouais, je ne suis pas vraiment convaincue par l'argument du "c'est naturel de se reproduire, c'est le corps qui veut" parce que l'homme a dépassé le statut de simple animal, qui vit dans le but de se reproduire pour préserver l'espèce, depuis un bon moment quand même. J'ose, du moins, espérer que ce n'est pas la raison principale qui pousse à procréer. sleep.gif

    (Bon après perso, je m'en carre hein, le topic est fait sur le ton de l'humour. Je me disais juste qu'en titillant un peu, ça pousserait peut-être à développer un peu plus la question que simplement demander "pour ou contre ?").



  • @Egon Sauf que c'est faux de croire qu'on a dépasser notre condition d'animal 😛
    Sinon avec ma femme on en veut aussi mais c'est difficile d'expliquer pourquoi, on s'aime et on lui donnera de l'amour mais y'a pas de raison vraiment particulière à ça, mise a part les hormones



  • @Drakkaru a dit dans Pourquoi vouloir des n'enfants ? :

    @Egon Sauf que c'est faux de croire qu'on a dépasser notre condition d'animal

    J'ai pas dit qu'on avait plus rien à voir avec mais qu'on était à un stade d'évolution plus avancé, en atteste les sociétés et les cultures développées par l'homme au fil des siècles. Il n'y a rien de naturel ni d'animal là-dedans. Donc, oui le fait de rapporter la procréation seulement à des hormones me paraît un peu simpliste.



  • @Egon On a construit les Pyramides, marché sur la Lune, avancé de 8000 ans dans la civilisation humaine, mais ça ne nous empêche pas d'être esclaves de nos pulsions. Certaines choses ne changeront jamais.



  • @KypDurron a dit dans Pourquoi vouloir des n'enfants ? :

    @Egon On a construit les Pyramides, marché sur la Lune, avancé de 8000 ans dans la civilisation humaine, mais ça ne nous empêche pas d'être esclaves de nos pulsions. Certaines choses ne changeront jamais.

    Oui enfin je reste d'accord avec @Egon. On ne peut pas simplifier ça à ce point, je connais pas mal de personnes qui ne veulent catégoriquement pas de gosses et c'est pas parce qu'elles sont en ménopause ou un dérèglement hormonal. Je pense que vouloir des enfants ou non ça se construit pendant son enfance/adolescence comme beaucoup d'autres choses.



  • @Rukia Le fait d'en vouloir c'est hormonal, après on est capable de raisonner derrière a savoir si on en veut ou pas
    Ma femme et moi en voulons, pourtant en ce moment on ne fait rien par ce que ma situation n'est pas assez stable pour le moment



  • En vouloir, c'est une chose. On est heureux, on veut fonder une famille, on veut la joie de voir un enfant, fruit de l'amour, grandir... Je comprends très bien.
    Avoir pleine conscience de la responsabilité énorme que le fait d'avoir des enfants implique, c'en est vraiment une autre. Je n'ai pas d'enfant, mais je vois ceux des autres (souvent), eh bien laissez moi vous dire que la proportion de parents qui avaient bien compris ce à quoi ils s'engageaient en mettant un enfant au monde, ça va pas au-delà de 60%. Pour les autres, c'est pas que c'est la déconvenue, c'est surtout que c'est le gros voile devant la face, style "nan mais c'est pas grave si je m'en occupe pas bien, ça ira". 😰



  • @Rukia Tu prends le problème à l'envers. Moi aussi je connais des gens (un couple d'amis) qui ne veulent pas d'enfants, mais pour combien d'autres couples d'amis ayant déjà des gosses ou prévoyant d'en faire ?
    Je suis d'accord pour dire que la part de gens refusant d'avoir des enfants est en augmentation, mais elle reste, et restera toujours extrêmement minoritaire.



  • This post is deleted!


  • Pareil, je n'ai aucune envie d'avoir des enfants (et n'en aurai pas, c'est une certitude).
    Les arguments des parents que j'entends le plus (car je ne peux pas parler de mon cas) sont :

    • Pour pouvoir transmettre son patrimoine : par là entendez patrimoine immobilier, génétique et même le sacro-saint nom de famille
    • Car sinon la vie serait trop triste (je le vis très bien du coup je comprend pas cet argument)
    • L'accomplissement personnel (qui peut passer par tant d'autres choses, juste en enfantant c'est plutôt réducteur je trouve)
    • Pour les allocs. Non je déconne, on sais très bien que la balance financière d'un gosse est toujours négative
    • Et l'argument numéro 1 : car si on a pas d'enfants, qui va donc s'occuper de nous quand on sera vieux ?

Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
Modérateurs : Chibi