Le Tango de Satan (Sátántangó)


  • Banned

    Sátántangó
    text alternatif
    Réalisateur : Béla Tarr
    Année de sortie : 1994
    Scénario : Béla Tarr, László Krasznahorkai
    D'après l'œuvre originale de : Mihály Víg, László Krasznahorkai, Barna Mihók, Péter Dobai
    Durée du film (accrochez-vous) : 7h30
    Récompenses : 1994 : Prix Caligari à la Berlinale
    1994 : Prix Œcuménique à la Berlinale
    1994 : Prix de l'Âge d'or

    Synopsis du film : Dans un village hongrois, huit personnes ont prévu de se partager une forte somme d'argent, mais deux d'entre eux, Schmidt et Kráner, ont l'intention de prendre la fuite avec le magot, rejoints par Futaki, amant de la femme de Schmidt. On annonce alors le retour de deux anciens du village, Irimiás et Petrina. Les villageois se retrouvent dans la soirée au café pour les attendre.

    BA du film :

    Mon avis : Alors, j'ai regardé ce film grâce à une amie qui est une cinéphile avertie et qui aime énormément le cinéma étranger et le Cinéma expérimental également.
    Elle m'avait conseillée de le voir des mois à l'avance, j'avais uniquement vu un film de Béla Tarr "Le Cheval de Turin" dont j'avais énormément aimé l'ambiance, des images surprenantes, très artistiques et réaliste avec de nombreuses scènes de silences.

    Pour Sátántangó, l'histoire commence dans la ferme d'un village en Hongrie, toute l'histoire tourne autour d'une sorte d'intrigue au départ et qui est toujours liée à ce village et ses habitants.
    Le scénario n'a rien de vraiment surprenant, c'est un drame social avec une ambiance générale très hypnotique, pesante, lourde, poétique, sombre.

    C'est un film extrêmement immersif et particulier, l'image est en noir et blanc tout le long du film et j'aime généralement beaucoup les films plus modernes en noir et blanc. Il y'a aussi un bon nombre de plans-séquence, très longs pour la plupart, ce qui ne m'a pas gêné car tout le long j'étais captivée par cette ambiance et les acteurs jouent formidablement bien leurs rôles, beaucoup de réalisme ce qui peut limite devenir perturbant parfois. Mais c'est ce que j'adore dans ce genre de films, les films qui sont réalisés de telle sorte que j'en oublie que c'est un film. J'adore le cinéma narratif et on est en pleins dedans avec ce film.

    Les points négatifs : Se durée très longue forcément, mais c'est à double tranchant, on peut avoir du mal avec les longs plans-séquences, l'attente d'une chute, de la fin de l'intrigue générale.
    C'est certain que pour les personnes qui sont avant tout friandes d'actions effrénée à répétition, ils risquent clairement de s'emmerder.
    Mais moi pas car c'est un style que j'aime, les longueurs ne me dérangent pas tant que j'accroche à l'ambiance du film et que le scénario meut plait un minimum, ce qui était le cas.

    Les dialogues ; Ils ne sont pas extraordinaires, on ne retiendra aucune répliques cultes, mais comme pour le premier bémol de la durée, la qualité des dialogues n'est pas ce que recherchait le real.



  • @Gabrielle
    Faut pas être trop fatigué quand tu lances ce film 😁

    T'as réussi à le regarder d'une traite comme ça à la cool sans même faire un pissou? 😎


  • Banned

    @jool a dit dans Sátántangó (Le Tango de Satan) :

    T'as réussi à le regarder d'une traite comme ça

    Quand mon amie m'en avait parlé et qu'elle m'avait évoquée la durée, je lui avait dit que je me réserverais une journée pour le regarder 😛
    Et le pire c'est que oui, j'ai simplement fait deux petites pauses d'un quart d'heure, mais je ne pense pas que je le rêverais d'aussi tôt. Mais sinon j'ai vraiment été hypnotisée, c'est tellement à part, une expérience particulière dirons-nous ^^

    Regarde le maintenant Joolito, comme ça au petit dej avec les yeux globuleux, tu me diras ce que tu en as pensé.



  • @Gabrielle
    C'est parti je le lance, rendez-vous vers 10h, tu prépares le p'tit déj hein 🍪☕


  • Banned

    @jool En tout cas, j'vois que cette œuvre fait des émules et ça, ça c'est beau.
    (Pourtant ce film est vraiment grandiose non de diou 😞 )



  • @Gabrielle
    Meuh tôt ou tard je m'en rendrai compte moi-même 😛



  • Jamais essayé encore le cinéma de Bela Tarr parce qu'il est réputé assez particulier et expérimental. Si en plus tu l'ajoutes à l'auteur de l’œuvre originale : Laszlo Krasznahorkai alors ça devient encore plus complexe. Mais oui, ça fait partie des films que je veux voir dans un avenir plus ou moins proche.



  • @Gabrielle As-tu vu Les Harmonies de Werckmeister également ?



  • @Egon a dit dans Sátántangó (Le Tango de Satan) :

    Laszlo Krasznahorkai

    À qui le dis-tu.



  • @Hornet Boloss, mouah je sais l'écrire sans passer par google à cause de ma passion pour les auteurs obscurs d'Europe centrale. è_é


  • Banned

    @Egon a dit dans Sátántangó (Le Tango de Satan) :

    Jamais essayé encore le cinéma de Bela Tarr parce qu'il est réputé assez particulier et expérimental.

    Totalement, en tout cas je peux confirmer qu'il est fidèle à cette réputation, mais celui-ci fait vraiment parti des films à voir au moins une fois 🙂
    C'est vraiment particulier mais hyper bien réalisé tout le long, mais ça peut demander une certaine exigence de concentration, pas par rapport au scénar qui n'est pas difficile à suivre, mais les longueurs.
    Ca peut être assez soporifique pour certains j'imagine et moi-même je pensais que ça allait être le cas, mais c'était tout le contraire au final ^^


  • Banned

    @Moving Non j'ai seulement vu celui-là et "Le cheval de Turin". Mais du coup tu me fais penser que je le verais bien "Les Harmonies de Werckmeiste".
    Tu as aimé ?



  • @Gabrielle Je ne l'ai pas vu, ni les précédents que tu as cités mais quelqu'un m'en a parlé récemment et m'a fait écouter un peu la musique des Harmonies qui m'a beaucoup touchée. Je te demandais car j'étais curieuse d'avoir un deuxième avis : )
    Je verrai si ma médiathèque a ces films. Ce serait bien aussi que je découvre les romans de Laslo Kraznahorkai (dur dur à orthographier, en effet).



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai