Sliders : Les Mondes Parallèles (Sliders)



  • Sliders : Les Mondes Parallèles (Sliders) est une série télévisée de science-fiction américaine en 88 épisodes de 44 minutes, créée par Tracy Tormé et Robert K. Weiss

    En France, les quatre premières saisons de la série ont été diffusées du 16 avril 1996 au 28 mars 2000 sur M6. La cinquième et dernière saison a été diffusée plus tardivement, du 28 février au 25 avril 2004

    2664.jpg

    Synopsys :

    Quinn Mallory, un jeune étudiant véritable génie de la physique, invente dans son sous-sol un appareil capable de générer un vortex qui débouche sur des réalités parallèles, des mondes où l'histoire de la Terre a évolué de manière différente.

    Pour montrer que son invention fonctionne à son amie Wade Wells et à son sceptique professeur de physique, Maximilian Arturo, il active un vortex qu'il peut contrôler à l'aide d'un Minuteur (Timer, en VO), un appareil ressemblant à une télécommande, qui détermine le temps restant à passer dans le monde parallèle. Rembrandt Brown, un chanteur sur le retour, est emporté avec eux par accident.

    Malheureusement pour eux, ils atterrissent dans un monde froid et austère, qui a connu une ère glaciaire. Une tornade glacée s'abat sur eux, et Quinn ne respecte pas la règle du minuteur qui impose d'attendre la fin du décompte pour ouvrir un nouveau vortex et retourner sur leur Terre d'origine. Du coup, le vortex nouvellement créé ne les ramène pas dans leur monde, mais dans un autre monde parallèle.

    Sans espoir de choisir leur chemin chaque fois que le vortex s'ouvre, ils « glissent » ("To slide" en VO) d'univers en univers, avec l'espoir d'un jour retrouver leur monde initial

    Avis :

    C'était une bonne série à l'époque avec de belles idées. Assez novatrice dans le thème c'était l'occasion de changer complètement de cadre d'épisode en épisode, en fonction de l'univers dans lequel se retrouvaient les "sliders"

    C'était aussi l'occasion d'un court questionnement pour le spectateur qui se demandait "Et si effectivement cela s'était passé comme cela ?" ...

    Quelques exemples :

    • Hitler n'a jamais existé, la Russie envahi l'Europe, puis les USA et le monde entier est communiste !
    • L'astéroide qui a décimé les dinosaure n'a en fait que frôlé la terre et les Hommes, alors espèce minoritaire, doivent survivre dans un monde à la Jurrassic Park !
    • Les femmes, las des guerres, ont renversé les pouvoirs et le sexisme et le machisme ont changé de camp !
    • ...

    Bref je vous laisse imaginer les scénarios divers et variés que les scénaristes ont du inventer pour chaque épisode : Un monde hippie, un monde sans maladie, un monde carcéral, un monde resté à l'époque du western, un autre où le sport de haut niveau est constituié non pas de foot ou de baseball mais de compétitions de culture générale, ...

    Malheureusement c'est sur la constance de ces scénarios que la série pêchait. Malgré le fait qu'il y a eu de très bons épisodes ("Un monde parfait" par exemple, qui reprenait les thèses d'un economiste sur la régulation de la population mondiale), les scénaristes n'arrivaient pas à garder une qualité constante et certains épisodes étaient largement en dessous d'autres

    Heureusement, et malgré le fait que les épisodes étaient parfois inégaux, il y avait quand même de l'interet à chaque fois, car on se demandait où les "sliders" allaient tomber et ce qui allait arriver. Ca faisait du suspens renouvelé et cette pointe d'excitation de la découverte.

    Parce que les univers changeaient et qu'un épisode ne ressemblait pas pas son précédent ou à son suivant, on leur pardonnera donc une certaine redondance, puisque les épisodes suivaient toujours le même schéma : Ils arrivent dans un monde, ils se retrouvent avec un problème à gérer, ils le règlent le temps de leur glisse, hop ils s'en vont et ensuite on passe à l'épisode suivant.

    Au final, jusqu'à la saison 3 ca va, c'est regardable (les FX commencent à dater par contre)

    Par contre après c'est devenu WTF, surtout à partir du moment où ils ont décidé d'intégrer des méchants récurrents

    A partir de là c'est parti en sucette totale.

    Pourtant il y avait une super idée de base pour faire quelque chose de bien. Les acteurs n'étaient pas mauvais. Et on peut même signaler la présence de l'excellent John Rhys Davis (surtout connu actuellement pour avoir joué Gimli dans la trilogue du seigneur des anneaux, mais qui à l'époque avait déjà joué dans d'autres grandes superproductions comme Indiana Jones 3, ou le James Bond "Tuer n'est pas jouer")

    D'ailleurs son départ de la série (il n'était pas content de la qualité des scénarii) à contribué à la chute de celle ci. Et que dire de la saison 5 qui pourrait par rapport aux premières saisons être comparé à un spin-off tellement l'histoire était décalée (et en plus il ne restait qu'un seul acteur du casting de l'équipe initiale)

    Bref, c'était une série qui a été complètement inégale au final, mais qui a quand même été très sympathique dans ses deux premières saisons. Elle a viré à partir de la troisième au grand n'importe quoi. Dommage d'avoir gaché son super bon potentiel, parce qu'il y avait matière à faire une super série.



  • @djino Ca c'était une série bien allumée ! J'adorais ! Et puis Jerry quoi !!!! J'étais amoureuse de Jerry ^^
    Sinon c'est vraiment une série très intéressante qui a exploré pas mal de choses différentes.
    Cependant, je suis de ton avis, ils auraient dû savoir y mettre un terme. Le départ aussi de JRD a été un gros coup dur mais surtout ils auraient savoir se dire : la série va avoir du mal à se renouveler, faisons un beau final où les protagonistes rentrent dans leur monde et retrouvent leur vie.



  • @djino j'ai adoré cette série à ses débuts, j'ai décroché à la saison 3 .....



  • @djino Je pense qu'il y avait autre chose à faire avec la suite, mais la mort du professeur (car l'acteur voulait partir, être payé plus ou je ne sais quoi) à tout flingué. La suite est partie en sucette. Ceci dit, le professeur Arthuro a connu une belle mue en passant d'ami d'Indiana Jones à Gimli le nain. 😄



  • @djino a dit dans Sliders, les mondes parralèles (Sliders) :

    l'excellent John Rhys Davis qui avait déjà joué dans d'autres grandes superproductions comme Indiana Jones 3

    Et même le 1.

    Avec sa réplique culte "Bad dates"



  • Je me souviens de cette série j'aimais beaucoup a l'époque des bon souvenir ❤
    C'était quelque part, un peu frustrant car ,par moment et je me souviens d'un épisode en particulier,c'était le gars,le plus jeune du groupe,(le petit génie comme il l'appelait) ou,il croit rentrée chez lui (dans sa dimension) il ouvre le portail de sa maison, et juste par ce que le portail ne fait pas de bruit,quand il s'ouvre (comme a son habitude), il ce dit non c'est pas la bonne dimension. Pour un détail, il se rendra compte plus tard, quand fait ,il était bien chez lui ,mais que sa mère ou sa femme avais fait réparer le portail tout simplement ,et du fait de ce choix la,un peu précipité,il ne pourra je crois plus retourner dans sa dimension d'origine.



  • @dante69 Oui c'est une des séquences marquantes. La mère avait fair regraisser le portail qui faisait tout le temps du bruit

    Il y a aussi la scène finale du premier épisode. Les sliders croient être revenus chez eux. Tout concordait.

    A la fin Quinn Mallory est chez lui et dine avec sa famille, et là il voit son père rentrer du travail. Alors qu'il était censé être mort depuis 10 ans...



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai