Faut-il légaliser l’euthanasie en France ?



  • L'euthanasie active se définit par l'administration délibérée de substances létales dans l'intention de provoquer la mort, à la demande du malade qui désire mourir, ou sans son consentement, sur décision d'un proche ou du corps médical.

    Quel est votre avis sur ce sujet ?
    Pensez-vous que cette pratique devrait être autorisée en France, étant déjà reconnue notamment aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg et en Colombie, ainsi que dans certains états américains ? Si oui, dans quelles conditions ?



  • Je suis absolument pour à 2000%. A partir du moment où la personne malade est capable de s'exprimer et réclame qu'on la laisse partir, mais de quel droit on vient lui dire : "Non, tu vas continuer de souffrir !"

    Cela semble peut-être paradoxal à certains, mais c'est refuser l'euthanasie à quelqu'un qui ne supporte plus l'acharnement thérapeutique qu'on lui fait subir qui est un acte inhumain.

    Tous les gens qui ont vu partir des proches de longues maladies, à finir dans des états déplorables, incapables de reconnaître leurs proches ou en plein délire à cause de la morphine, savent très bien que permettre aux malades de partir en douceur quand ils l'ont décidés serait bien plus digne que de s'acharner à prolonger leurs souffrances comme on le fait à l'heure actuelle.



  • @Wolfen a dit dans Faut-il légaliser l’euthanasie en France ? :

    l'acharnement thérapeutique

    Ça aussi c'est interdit en France, cela dit.

    Pour répondre rapidement, j'y suis favorable mais ne suis pas étonnée que ça mette autant de temps en France. La législation doit être très précise afin d'éviter la dérive. On doit pouvoir s'inspirer des pays voisins qui la pratiquent depuis longtemps.

    Il y a aussi beaucoup de chemin à faire, je crois, par rapport au corps médical. Jusqu'alors les médecins, très souvent, sont des sauveurs et j'en ai croisé beaucoup qui avaient de grandes difficultés avec la fin de vie. La décision, l'accord, d'une euthanasie et plus encore le geste ne sont pas anodins et demandent une responsabilité immense.



  • @Chibi Ils le font pourtant très souvent. Quand on multiplie les chimios pendant des mois alors que la personne ne peut plus guérir, ou qu'on bourre la personne de morphine pour la faire durer sur la fin, je ne vois pas comment appeler cela autrement.



  • Peut-être que certaines administrations ne voudraient pas voir plein de gens se suicider signifiant leur échec d'avoir rendu la vie si insupportable !

    Mais je ne comprends pas pourquoi, quelque part, on interdit aux gens de ne plus vouloir vivre, que ce soit sain physiquement ou souffrant d'une maladie ?

    On dirait dans la tête de certains, vivre serait une obligation ?

    🤔



  • @Wolfen je n'ai pas croisé ça jusqu'alors, cependant les patients et proches peuvent avoir des recours, par d'autres médecins, l'ARS, l'ordre des médecins ou encore les associations de patients, par exemple.

    Parfois la chimio est un traitement palliatif, et non curatif, me semble t'il. Et la morphine, sauf erreur, serait plutôt un accélérateur qu'un retardateur de mort avec des doses importantes (et ça ne doit pas être le cas lorsqu'elle est bien administrée).

    Au-delà de tout ça, j'entends bien la souffrance que l'on peut avoir lorsqu'on accompagne un proche en fin de vie, d'autant plus si celui-ci est inconfortable, et l'importance des droits des malades.



  • @Chibi Moi je l'ai vécu avec mes parents et ma grand-mère entre les deux. Ben non, tu n'as pas de recours si facile, tout dépend la situation.

    Quand la personne est maintenue en vie par une machine, il peut y avoir des possibilités pour exiger qu'on la débranche, encore faut-il que le malade ait exprimé qu'il ne veut pas qu'on le maintienne de façon artificielle. Mais même dans ce cas, rien n'est simple et les médecins peuvent refuser de le faire, en tout cas à l'époque où je l'ai vécu.
    Mais quand la personne n'est pas maintenue par un respirateur artificiel, il n'y a quasiment aucun moyen de le faire, même si la personne malade le réclame.

    Concernant la morphine, non, c'est surtout un cache-douleur, ils montent les doses quand tu es en fin de vie mais ce n'est pas vraiment pour accélérer le départ, c'est pour éviter que la personne ait trop mal. Le problème c'est que du coup la personne déraille dans ses derniers moments vu que c'est de la drogue. Ma grand-mère qui n'avait jamais dit une grossièreté de sa vie insultait tout le monde son dernier jour, et je peux te dire que c'était du fleuri...

    Enfin bref, ayant vu 3 personnes finir comme ça, j'ai toujours eu comme résolution que pour ce qui me concerne, le jour où on m'annonce une phase terminale, je n'irais même pas à l'hôpital, je tiendrais le temps que ça tiendras et quand je pourrais plus, je me ferais sauter le caisson d'une façon ou d'une autre. Je me suis juré de ne pas claquer à l'hosto, je pense qu'en fin de compte, c'est ce qu'il y a de pire...



  • @Wolfen la morphine administré aux personnes dit en fin de vie, à pour but de les soulagées en termes de douleur et de les détendres ce qui fais qu'ils se laissent partir.
    Ma compagne l'a déjà fait régulièrement, et cela ne provoque pas de démence bien au contraire car dans de nombreux cas la démence est provoqué par une douleur sous jacente mais difficilement identifiable et la morphine à donc pour effet de calmé, au pire il s'agit d'un dosage mal calculé par rapport au besoin ou cela n'était pas du à une douleur.
    Elle a malheureusement aussi assister à un décès ou elle et sa collègue n'ont pas eu les moyens d'administrer la morphine, la personne est malheureusement décédé très crispé et la rigidité cadaverique à malheureusement maintenu cet état. Imaginez une famille voir la dite personne dans cet état plutôt qu'un air apaisé et détendu.
    Aujourd'hui les consignes pour les patients en fin de vie sont de les accompagnés dans un maximum de confort et un minimum de souffrance. Ont laissent même la manette d'injection dans les mains des patients qui ont le contrôle (bien que se soit seulement vrai a moitié, la machine est préalablement régler pour pas administré de dose dite mortel et donc même si on appuie pour avoir une dose alors qu'on a déjà atteint le cota on la reçoit pas).

    Sinon pour répondre au topic, oui il faudrait mais que se soit bien cadré et parfois difficile à mettre en place. Normalement, on peut désigner une personne de confiance qui prendra les décisions s'il t'arrive quelques choses. Mais en soit cela reste difficile à mettre en place si on ne prépare pas. Tu peux tomber dans le comas à 18 ans et tu aurais pu souhaiter l'euthanasie mais t'es parents font une demande d'acharnement thérapeutique et tu te réveil tu es juste en vie, mais sans les faculté cognitive d'avant. En vieillissant tu deviens atteins de démence sénile: il est trop tard pour toi pour dire de manière rationnel que tu souhaites l'euthanasie à la folie. Mourir dignement devrais être un droit. Et si en plus mourir de manière contrôler au sein d'un hipotal permet de récupéré les organes proprement pour sauver d'autres vie c'est tout bénef.



  • Déja,moi,je suis très choquée quand je lis "euthanasie" qui est un crime,pour lequel on passe aux assises!
    On est euthanasié par une personne que ça arrange,pas lorsqu'on le souhaite!
    Sinon,je suis absolument pour une mort choisie,si on est ds une situation de fin de vie ou de souffrance insupportable,pq on veut que ça cesse!

    Après tout,le terme médical du suicide est "Autolyse"
    Mais nul n'est foutu de dire autre chose qu'Euthanasie,ce qui fausse totalement le débat!
    Même l'assos ADMD utilise ce mot,pour faire souscrire des gens,qu'on n'aide pas à partir en douceur,mais qu'on aide à aller en belgique,ou les dossiers en attente sont bien trop nombreux!
    Et loi loi Léonetti ne fait qu'avancer de qq heures ceux qui sont déja agonisants!
    Le Portugal vient d'autoriser le suicide assisté!
    La loi française a plus de respect pour la souffrance des vieux chiens,que celle des plus âgés en demande d'en finir!
    Sous-entendu,que celui qui veut mourir se suicide sans rien demander!
    Mais il y en a plein!
    Demandez au gendarmes qui sillonnent la campagne,combien de vieux ils retrouvent pendus,ou de vieille la tête ds un sac en plastique,bien fermé?
    C'est ça ,la mort digne?
    Cette indifférence est une honte!
    Déja que nul n'a demandé à naître,qu'on nous laisse le choix de notre mort!



  • Je ne vais pas faire de longs discours je ne serai pas trop quoi dire de plus que:

    Pour ma part je suis à 100 % pour à partir du moment où tout est bien organisé pour éviter les abus et les erreurs



  • Je sais que la pratique de l'euthanasie clandestine existe en Union Européenne, dans les pays qui l'interdisent.
    C'est très difficile sans cadre légal pour la famille. Elle peut se diviser sur la question et les conséquences, hors mis celles judiciaires, peuvent être terrible. Les professionnels de santé qui la pratiquent, ceux qui ont accès aux produits médicamenteux euthanasiants, risquent aussi de lourdes peines.
    Je pense qu'il est nécessaire de légiférer sur cette question, dans le sens du droit à l'euthanasie plutôt que sa criminalisation. Quelque soit la difficulté morale que peuvent rencontrer des citoyens sur ce droit, le progrès sera rapidement accepté comme le furent le droit à l'avortement ou le droit au mariage et l'adoption pour les homosexuels.



  • Dommage que l'on en puisse savoir qui met des cœurs négatif, ainsi j'aurais su qui n'avait pas compris mes propos.

    Je vois que le débat part sur le fait qu'il y a des gens malades, en fin de vie et qui choisissent de ne plus souffrir.

    Mais il y a aussi des gens sain de corps et d'esprit qui veulent juste arrêter de vivre.

    Et visiblement, le droit de mourir en pleine conscience n'est pas autorisé.

    La question, pour moi, est de savoir pourquoi, du point de vu de l'État ou de nos sociétés moderne, ce droit n'est accordé ?



  • Une vieille histoire qui avait fait débat en Suisse, là où on peut ou pouvait mourir en paix

    https://www.cath.ch/newsf/suicide-assiste-la-revolte-dun-frere-blesse/



  • @JL a dit dans Faut-il légaliser l’euthanasie en France ? :

    Dommage que l'on en puisse savoir qui met des cœurs négatif, ainsi j'aurais su qui n'avait pas compris mes propos.

    j'ai parfaitement compris tes propos, j'avais juste pas envie d'en débattre parce que tu me saoules et que tu m'aurais prouver par A+A que tu as raison 🤷

    J'ai dislike pour cette phrase parce qu'en j'ai ras le cul de te voir taper sur tout et que tu sais pas comment fonctionne les administration mais que tu as toujours un truc que le quel râler.

    @JL a dit dans Faut-il légaliser l’euthanasie en France ? :

    Peut-être que certaines administrations ne voudraient pas voir plein de gens se suicider signifiant leur échec d'avoir rendu la vie si insupportable !



  • @Kallindra

    Donc tu es dans le jugement et non la discussion...

    Si tu as si peur de ne pas pouvoir argumenter, pourquoi faire en sorte de te faire remarquer de la personne dont tu n'aimes pas les propos ?

    🤔

    Ma moitié travaillant dans un Ehpad et entendant régulièrement des gens sains d'esprit vouloir mourir, on pourrait se demander pourquoi les États ne veulent pas les laisser simplement partir comme ils le souhaitent.

    Ces gens ont construit la société, y ont participé, ont payé leurs impôts, taxes, etc... Et là, ils ne veulent juste pas vieillir bêtement sans pouvoir faire quoi que ce soit d'autre que de se regarder dépérir année après année.

    Pourquoi ne peuvent-ils pas simplement dire: "Cette vie ne m'apporte plus aucun plaisir, plus aucune satisfaction, je souhaite quitter se monde en ayant clairement accepté la mort."

    🤔



  • je suis pour , vu qu'il y a une forme de terreur à se donner la mort , ce serait plus simple entouré et sans douleur , quelque chose de moins violent et de savoir qu'on va pas être planté là âpres notre mort durant un laps de temps .
    J'ai encore en tete cette histoire , une femme qui avait une maladie qui déformait tout son corps et son visage mais à un point .....où c'etait impossible à supporter de devoir sortir à la vu de tous , parce que tt le monde le sait , le monde est cruel , sans compter les soucis spy que ça engendre et douleurs , elle s'est donné la mort âpres avoir dit au revoir a ses proches .... la pauvre , elle a du avoir très peur , il aurait bon qu'elle puisse avoir de l'aide ....



  • @JL a dit dans Faut-il légaliser l’euthanasie en France ? :

    Donc tu es dans le jugement et non la discussion...
    Si tu as si peur de ne pas pouvoir argumenter, pourquoi faire en sorte de te faire remarquer de la personne dont tu n'aimes pas les propos ?

    J'ai juste pas envie de débattre avec toi parce que tu as toujours raison même quand tu as tord donc je dislike tout simplement 🤷‍♀️



  • @Sky

    La fameuse qui avait une tumeur au fond de son nez et qui poussait son oeil gauche hors de l'orbite !

    C'était horrible à voir et la souffrance devait être folle, mais non, on ne voulait pas la laisser mourir !

    Ce que le gens veulent, c'est ne pas se suicider, c'est à dire se tirer une balle, se jeter sous un train, du balcon ou prendre des médicaments dont les conséquences sont inconnues.

    En Susse, c'est un simple flacon d'un produit incolore mais très aigre, qui fait mourir en 15-30 minutes très tranquillement.

    Il y a eu un reportage cru sur le sujet où on voyait clairement une dame parler avec une amie avant de prendre ce produit et de la voir mourir devant la caméra, ça m'a remué pendant des jours et ça me remue rien que d'y penser en écrivant ces mots.

    Mais la personne était calme, tranquille, sereine, elle a répondu sans problème aux questions du pourquoi, etc...

    Alors effectivement, voir mourir les gens ainsi, quand ils l'ont décidé, prêts et présentables, je trouve anormal que ça ne soit pas un droit légitime.

    🤷‍♂️



  • @Kallindra

    Et il t'est trop difficile de comprendre que ça puisse être pris comme de la provocation ?

    ☹

    Nous ne sommes pas là pour nous juger, mais pour discuter, débattre et principalement exprimer une opinion ou encore participer à un des divers jeux sympas.

    Et quand tu ne comprends pas ce que dis quelqu'un, avant de juger, poses des questions, ça peut aider à se comprendre.

    😉



  • @JL J'ai le droit d'utiliser une option du forum, tu n'as pas à t'en plaindre. See, tu râles encore.
    Je te juge pas mais tes propos que je pense déplacés. Et une fois encore, j'ai compris tes propos, pas besoin de recevoir des dessins de ta part.


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai