Rime



  • Rime, petit jeu indé développé par Tequila Works , studio espagnol qui avait déjà pondu un jeu salué par la critique, The Sexy Brutale. N'étant pas fan du genre, je n'ai jamais fait l'effort de le faire.

    Rime était dans mon viseur depuis plusieurs mois, en voyant le gameplay, je me remémorais mes plus belles heures sur Ico, le grand frère du chef d'œuvre Shadow of the Colossus

    Rien qu'en voyant la pochette de Rime, impossible de ne pas voir la similitude

    vphtsAt.png

    Le style, épuré me plaisait beaucoup, et cela semblait mystérieux, un jeune garçon seul sur une île remplie de mystères et d'énigmes...

    Malgré le prix plutôt élevé pour un indé, 35€, j'ai sauté le pas, et j'en aurais donné 30 de plus s'il avait fallu tant j'ai apprécié l'aventure ❤️ (il aura le bon goût d'être proposé gratuitement pour les abonnés au PSN+ par la suite d'ailleurs).

    Je me lance donc dans l'aventure, pensant commencer un sympathique petit jeu, et quelle ne fût pas ma surprise en me laissant totalement embarqué dans cette histoire magnifique, poétique, jouissive, impressionnante...

    Le jeu est découpé en chapitres, on commence échoué sur une plage, seul, à la découverte de cette île étrange. On fait ses premiers pas, les teintes sont gaies, chatoyantes, il y a de la verdure, des animaux avec lesquels on interagit

    YVDnHQN.png

    Les énigmes ne sont jamais trop hardcore, j'ai pris beaucoup de plaisir à les résoudre, et c'est toujours avec une petite satisfaction que je voyais les mécanismes s'activer pour me permettre d'avancer. Les structures sont massives et donnent un côté grandiose, on se sent tout petit...

    L'un de mes plus beaux passages, dans le chapitre 1 (et même de tout le jeu), c'est la traversée de ce pont, après une énigme pour y avoir accès, plus on avance et plus la caméra dézoome, montrant la longueur du pont, et la petitesse du personnage comparé au château vers lequel il avance...

    aDqRtBu.png

    Et tout ceci avec cette sublime musique

    Le chapitre 1 terminé, le côté champêtre laisse place à quelque chose de moins gai, les couleurs ne sont plus aussi accueillantes...et de nouvelles énigmes nous attendent. On se fait malmener, mais le plaisir d'avancer est toujours là, la musique flatte nos oreilles sans arrêt.

    Les chapitres s'enchaînent, les situations changent et renouvellent le gameplay, je ne me suis pas ennuyé une minute pendant les 10h qu'il m'a fallu la première fois pour le terminer.Chaque chapitre dérive vers une certaine mélancolie, la météo aidant, appuyée par la musique.

    Chaque «entre-chapitre» nous présente un court passage qu'on ne comprend pas forcément, une histoire qui n'a pas l'air d'être liée à ce que l'on fait dans les chapitres.

    Je termine le jeu, un peu choqué par la fin, et juste après, un élément me fait comprendre beaucoup de choses, et remet toute l'aventure en perspective. Je vois mon aventure avec un regard totalement différent!

    Cette surprise finale fût l'un de mes meilleurs moments, scénaristiquement parlant, dans un jeu vidéo 👌

    Le jeu sur PS4 propose un trophée platinium, donc je l'ai refait deux fois pour l'obtenir. Chaque trophée est fun à faire, rien de trop difficile ou de trop relou, ça offre la possibilité de refaire des passages différemment.

    Je vous conseille ce jeu de tout mon cœur, pour ses musiques de haute volée, pour son gameplay très agréable, pour ses énigmes gratifiantes et jamais trop ardues, et pour son final très surprenant !!! 😍

    Sur un autre support que la Switch, avez-vous déjà goûté à ce jeu ?
    Ne pensez-vous pas qu'il est temps d'acheter une PS4/Xbox One pour le faire ?



  • J'ai été vraiment refroidi par les retours catastrophiques du portage Switch car je comptais vraiment le faire, c'est tout ce que j'aime sur le papier. La DA est superbe elle me rappelle The Witness, bien que ce soit le seul point commun entre les 2.


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
Modérateurs : Chibi