La Vie scolaire



  • text alternatif

    La Vie Scolaire, c'est l'histoire de Samia, jeune CPE, nouvellement nommée dans un collège de banlieue à Saint-Denis. Elle va aller à la rencontre de l'humour de ses collègues et gérer les difficultés du quotidien des élèves.

    Le film est une réussite car il a pour mérite de mettre à l'honneur le travail des CPE et des équipes éducatives. Pour moi la grande découverte de ce film c'est Zita Hanrot qui a un personnage solaire et très positif dans ce film. Zita Hanrot n'est pourtant pas une novice car elle a déjà eu un César du meilleur espoir féminin pour sa prestation dans Fatima. Sa série Plan Coeur sur Netflix fait aussi pas mal parler d'elle. Elle a une double actualité avec la sortie du film d'animation Les Hirondelle de Kaboul de Zabou Breitman dans lequel elle fait la voix du personnage principal. Les acteurs de La Vie Scolaire sont tous bons et on été choisis avec soin par Grand Corps Malade et Mehdi Idir. Le film envoie des vannes efficaces mais sait aussi être émouvant. On avait déjà bien aimé Patients de Grand Corps Malade, et là cette fois ci encore, il ne déçoit pas.

    La Bande-Annonce :



  • J'en entends parler depuis des semaines mais ça ne me donnait pas envie (des films français "drôles et touchants" sur l'école, il y en a déjà plein) mais il y a quelques jours j'ai vu la bande annonce et j'ai bien accroché. Ça a l'air de valoir le coup !



  • J'ai prévu d'aller le voir, c'est ma femme qui m'en a parlé. Allez, cette semaine je me motive !



  • @Lulu-Cineaddict c'est marrant que tu signales Zita Hanrot comme étant la révélation du film, parce que c'est environ la seule de toute cette BA qui, pour moi, sonne totalement faux 😄. Les autres comédiens semblent très bien en revanche (bon Alban Ivanov n'a plus rien à prouver je trouve, il est toujours hilarant et juste).

    Le thème de ce film est assez insupportable pour moi, mais c'est évidemment personnel, parce que ça a tendance à provoquer mon agacement à cause du manque de réalisme, dans un sens comme dans l'autre (embellissement de la réalité, ou tableau trop noir). J'essaie de comprendre le côté comique du thème, mais j'avoue que c'est compliqué pour moi, je manque de recul... Cela dit la scène à partir de 1min50 est très drôle.

    Mais dans le film il va y avoir la scène obligatoire où un prof se fait chahuter parce qu'il n'est pas en phase avec la culture ou le vocabulaire de ses élèves, la scène obligatoire où un prof pète un plomb, la scène obligatoire où un élève dit un truc super intelligent, la morale obligatoire étant "les plus futés ne sont pas toujours les plus diplômés" (:baille: personne ne pense plus ça depuis au moins 1970), la scène obligatoire où on découvre les conditions de vie hyper tristes d'un jeune hors de l'école, la scène obligatoire de l'éducateur (CPE, surveillant, prof, peu importe) qui est super humain et contourne le règlement pour sauver un élève et évidemment on le soutient à fond... etc etc, bon j'espère que non mais c'est le thème qui veut ça, et du coup c'est éculé.

    A la limite si c'est bien écrit, bien interprété, ça passe, mais le truc surréaliste que les scénaristes ne peuvent jamais s'empêcher de caser dans les films sur l'école, ce sont les scènes où les élèves ont un recul hallucinant de maturité sur leur condition et leur avenir. Comme là dans la BA, entre autres, le gamin qui dit "monsieur sérieux vous voyez des comptables ou des banquiers dans la classe?" + hilarité générale, car tous ont tout compris. Je suis bien placée pour signaler qu'aucun lycéen n'a le début d'une piste sur ce que peut être le job de comptable ou de banquier, ni en terme de salaire, ni de recrutement, ni de rythme de travail, ni d'efforts à accomplir pour le devenir... alors qu'un élève affirme que le prof est naïf de croire que des ados vont devenir banquiers, c'est surréaliste, aucun élève n'a jamais dit ce genre de truc dans une classe, simplement parce que ça demande une maturité qu'on n'a pas à 15 ans. Au mieux, un élève peut dire "monsieur sérieux vous pensiez que j'allais avoir 12 à ce contrôle?", mais ça ne peut pas aller au-delà.
    (Je précise, si ça n'était pas clair, que je ne dis pas du tout que les élèves sont idiots, je dis simplement qu'ils sont immatures, comme on l'était tous à un moment donné, donc ya rien à leur reprocher, faut juste pas leur mettre des mots d'adulte dans la bouche dans le but de prouver au monde que les ados sont pas débiles.)

    Enfin, tant qu'on sait que ce qu'on regarde est purement fictif, pour faire un joli film drôle/émouvant, ça me va, mais je déplore un peu le fait que bcp de gens sortent de ce genre de films en pensant qu'ils viennent quasiment de voir un documentaire. Dans la réalité, c'est peut-être triste à dire ou en tout cas pas très bankable pour un film, mais il n'y a jamais de moment où un jeune dit "vous les adultes vous parkez toutes les caillera ensemble, c'est ça votre projet pour nous?" et où les adultes en face sont époustouflés par cette soudaine révélation pleine de recul et d'intelligence et décident de changer les choses grâce à cet incroyable génie qui vient de leur montrer la voie de la révolte sensée. En vrai un banlieusard de 16 ans il rêve d'abord d'avoir un iphone pour sexter sa copine, bieeeen avant de s'improviser sociologue et de réfléchir sur sa condition.

    J'ai dérivé du sujet de ce topic mais maintenant que j'ai tapé ce pavé je vais quand même pas le supprimer 😄.



  • Vu y a deux jours et super décu, la BA est dix fois mieux que le film



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
Modérateurs : Chibi