Les Hirondelles de Kaboul



  • Mon 1er film content (4).gif
    Date de sortie 04/09/2019
    Un film de Zabou Breitman
    Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes, ils s'aiment profondément. En dépit de la violence et de la misère quotidienne, ils veulent croire en l'avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.
    images.jpg



  • BA :

    😊

    Ça a l'air très bien et le dessin est super beau.



  • @Hornet
    Oups pardon confus cache yeux.gif



  • @Thilou Pardon pour quoi ça ?



  • @Hornet
    Comme c'était la 1ère fois que je propose un film j'ai oublié la BA .



  • Je pense que je vais aller le voir ce week end, je me demande si j'enmène mes nièces le voir avec moi



  • @Thilou Ce n'est pas du tout obligatoire, et puis ça ne m'a pas contrarié de la mettre 😄



  • Les dessins représentent les vrais acteurs qui font les voix, comme Zita Hanrot et Swann Arlaud. Ca à l'air d'être une vraie réussite. J'aime beaucoup le travail de Zabou depuis **Le Premier Jour Du Reste De Ta Vie.**Les dessins sont des aquarelles.



  • Il a l'air superbe ce film, ça me tente bien !



  • C'est un livre à la base, non ? J'ai fait un tour en librairie aujourd'hui (d'ailleurs vous devriez saluer le fait que je n'ai rien acheté au passage) et j'ai vu la couverture d'un livre qui avait justement l'affiche du film.



  • @Egon Oui c'est un livre de Yasmina Khadra qui comme son nom l'indique est un homme !



  • @Hornet Je connais l'auteur, j'avais déjà lu deux-trois de ses livres. C'est...oubliable dirons-nous.



  • Très beau. Très chiant.



  • @Doc-Cranium Ah, merde...



  • J'ai vu Les Hirondelles de Kaboul et voici mon humble avis.

    On est bouleversé par l'histoire et la beauté des aquarelles qui n'épargne cependant pas le côté cru de la chose. Le fait que les dessins soient fait à l'aquarelle rend le film totalement singulier. Le fait de s'être inspiré des acteurs eux-mêmes pour faire les dessins des personnages donne une dimension spéciale au final. Il y a un véritable devoir de mémoire nécessaire qui est exercé ici. On a un beau message d'espoir à la fin tout de même.

    Les personnages sont vraiment touchants et ont leur complexité mais ont tous au fond un point commun, ils veulent être libres. Le projet d'enseignement de Mohsen et Zunaira est magnifique. Le travail de Zabou Breitman et de Eléa Gobbé-Mévellec est une réussite et inoubliable.

    Allociné raconte des anecdotes intéressantes. On doit le film à la maison de production Les Armateurs à qui on doit Les Triplettes de Belleville et Ernest et Célestine. Eléa Gobbé-Mévellec qui a travaillé auparavant sur Ernest et Célestine et a été selectionné sur le projet des Hirondelles de Kaboul pour son magnifique travail de lumière. Le jeu des comédiens a été primordial lors du tournage qui a été fait costumé comme une pièce de théatre et fait avant le travail d'animation.



  • Je l'ai vu ce week-end et j'ai beaucoup aimé. L'histoire est vraiment sympa, les dessins très beaux.
    J'aime beaucoup cette façon de doubler. Je suppose qu'il y a des gens de la Comédie-Française, c'est un ton très théâtral. Impossible de me souvenir exactement, mais ça m'a fait penser à un autre film. Peut-être ceux de Michel Ocelot...?
    Bref, j'aurais quand même aimé qu'ils prennent un peu plus le temps de détailler l'histoire et d'approfondir les personnages, tout s'enchaînait un peu trop vite.



  • Matez vous plutôt Valse avec Bashir, largement plus réussi dans le coté dessin animé nous parlant d'un des problèmes du Moyen Orient



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
Modérateurs : Chibi