Ratatouille



  • Date de sortie : 2007
    Réalisé par : Brad Bird
    Genre : Animation, Comédie
    Durée : 1h 50min.

    ratatouille.jpg

    Synopsys :

    Remy, n'est pas un jeune rat d'égout comme les autres, il a un véritable don -cuisiner, marier les saveurs, découvrir de nouveaux aromes - et un rêve : devenir un grand chef et le premier rat... de goût !

    Remy est prêt à tout pour vivre sa passion... notamment venir s'installer avec sa famille sous les cuisines d'un des plus grands restaurants parisiens : celui de Auguste Gusteau, la star des fourneaux.

    Malgré le danger et les pièges, la tentation est grande de s'aventurer dans cet univers interdit. Remy va former une bien curieuse équipe avec Linguini, le jeune commis, qui découvrira par hasard ses fabuleux talents.

    Ecartelé entre son rêve et sa condition, Remy va découvrir le vrai sens de l'aventure, de l'amitié, de la famille... et comprendre qu'il doit trouver le courage d'aller au bout de sa passion...

    Bande-annonce :

    Avis :

    (Obligé de le faire, je l'ai revu ce matin avec ma fille ^^)

    De premier abord, c'est vrai que cela peut paraitre bizarre de voir un rat cuisiner (d'habitude chez Disney/Pixar c'est des chiens, des chats, des renards, ... mais un rat c'est quand même assez bizarre comme choix... Si l'histoire avait pris sa place aux USA ils n'auraient peut-être pas choisi cet animal)

    Enfin bref, une fois mis sous la dent, que vaut ce "Ratatouille" dans le menu de Disney ?

    Au final c'est un grand régal. Un petit mélange d'humour et d'action, tout ca saupoudré d'un peu d'émotion. 1h50 de cuisson et tout cela nous donne une très bonne recette, servie dans de très jolis décors avec une animation parfaite, et qui plaira au plus petits comme aux plus grands.

    Il y a une bonne histoire assez originale, des personnages - animaux ou humains - très biens trouvés, une belle 3D qui allie réalisme (textures) et caricature (personnages humains)... vraiment il y a quoi dire "Chapeau !" aux studios Pixar ! (Ou devrais-je dire plutôt "Toque !")

    A noter que Cyril Lignac a contribué au film, ce qui a ajouté la petite touche de légitimité culinaire

    Et puis il nous réconcilierait presque avec les rats... (Presque hein ...)



  • @djino
    Excellent film d’animation ou dessin animé, comme on veut ! 😃👍
    Je l’ai trouvé génial, vu au ciné puis plus tard en DVD. Je l’ai revu avec grand plaisir et j’adore le graphisme. Certaines scènes sont réellement cocasses, attachantes, en un mot divertissant 😊Je trouve que le studio Pixar a fait des films d’animation plutôt sympas, que je n’ai pas forcément vus, mais dont j’ai entendu parlé.



  • Je n’ai pas encore vu en entier le film d’animation mais je pense que c’est un petit chef d’œuvre. Je vais prochainement le regarder celui-là. 👍🏻



  • J'adore Ratatouille et en particulier la VO pour le "Ratatouille" avec l'accent (bon, forcément à l'écrit ça rend pas pareil) !
    J'ai prévu de le faire regarder à Hornet, j'espère qu'il va aimer et que je vais garder ma même impression d'amour ❤

    Je ne savais pas que C. Lignac avait participé, c'est amusant comme anecdote !



  • Le film est sympathique, même si c'est pas mon préféré dans le genre.
    J'aime bien toutes les scènes de cuisine, c'est joli et marrant, et surtout la fameuse scène de la ratatouille qui fait saliver =P.

    Mais... il y a un truc qui me met mal à l'aise dans l'histoire, je crois que c'est parce qu'il y a quelques scènes que j'ai ressenties comme pas très gaies : le rat héros n'est pas à sa place parmi les rats, les premières scènes montrent à quel point il est inadapté et malheureux de sa différence, ensuite il se retrouve tout seul, il fantasme sur un restaurateur qui en fait est mort, il finit par être heureux en cuisinant mais tout ça doit rester secret, il me semble de mémoire qu'il ne retrouve jamais les autres rats du début du film, ou bien qu'eux s'en tapent de savoir ce qu'il est devenu... Je ne sais pas, tout ça n'était pas assez joyeux-Disney-feel-good à mon sens.
    Et puis je fais partie des gens qui trouvent qu'un rat ou une souris c'est super mignon, et ça m'a déplu que l'intention ne soit pas du tout de montrer cet aspect de l'animal (ni dans la façon dont le rat est dessiné, c'est pas la mignonnerie qui le caractérise en premier, ni dans la façon dont il est perçu par les autres personnages de l'histoire).

    Je me rends compte que le problème c'est pas le film, c'est que moi je voulais un autre film que celui-là. 😄



  • Je dirais pas que c'est le meilleur Pixar, mais il fait partie des très bon. C'est drôle, prenant, le sujet encore une fois assez original. Ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu, mais c'est le genre de film que je me rematerai volontiers.

    @Shanna a dit dans Ratatouille :

    il me semble de mémoire qu'il ne retrouve jamais les autres rats du début du film, ou bien qu'eux s'en tapent de savoir ce qu'il est devenu... Je ne sais pas, tout ça n'était pas assez joyeux-Disney-feel-good à mon sens.

    C'est rigolo, c'est justement le côté pas si feel-good, la détresse du rat, qui rend le film plus attachant je trouve. (En même temps j'ai adoré WallE, dans le genre feel-good y a de sacrés manques aussi, ça vient très certainement de moi également).



  • @Chibi a dit dans Ratatouille :

    J'ai prévu de le faire regarder à Hornet

    C'est fait, et tel un Anton Ego je serai intransigeant dans mon retour (qui arrivera plus tard parce que flemme et que j'ai déjà 2 retours de films en retard).



  • @Shanna a dit dans Ratatouille :

    il me semble de mémoire qu'il ne retrouve jamais les autres rats du début du film, ou bien qu'eux s'en tapent de savoir ce qu'il est devenu

    2 options : consulter pour la mémoire ou revoir le film 😄



  • @Hornet Oui j'étais vraiment pas sûre pour ce point (je n'ai vu le film qu'une fois et il y a longtemps !). Mais enfin c'est un détail et le reste de ma critique est toujours valable je pense 😋



  • Ratatouille manque cruellement de folie pendant 3/4 du film, c'est très sage et convenu, Remy est charismatique mais les persos humains sont pénibles notamment le jeune Linguini et Colette, leur romance matche à aucun moment on n'y croit simplement pas.

    Je me suis ennuyé et il faut l'intervention de la famille de Remy dans le dernier quart pour retrouver la folie chère à Disney pour une très bonne fin qui sauve le film de l'ennui.
    J'ai bien aimé les accents français des persos, la musique je ne m'en souviens plus alors elle n'a pas du me déranger ni m'enthousiasmer, ce que j'aime aussi c'est qu'il est moins positif que les autres Disneys, les rats sont des animaux ostracisés par les humains et le restent à l'exception de Linguini (qui l'accepte d'abord par non-choix) et seulement à la fin

    C'est ce qui m'a le plus plu dans Ratatouille, le message plus que le film brut (sauf le très bon dernier quart), c'est pour ça que cela en fait un Disney moyen-bon pour moi.



  • Ratatouille est peut-être mon Pixar préféré en raison de son apparente simplicité cachant en vérité un mille-feuille de complexité psychologique.

    C'est un film qui selon moi, nous questionne sur l'idée de réussite, selon 3 approches différentes, au travers de 3 persos différents

    • Remi : la quête de la réussite.
      Tu as du talent, le gout de la chose bien faite ? Tu as tout pour réussir, pour peu qu'on t'en offre l'opportunité.
      Ca c'est le message évident du film, le message le plus lumineux, le plus "Disney" : "Crois en tes rêves, fais fi des conventions, et ça aboutira".

    • Linguini : l'imposture
      Tu n'as pas de talent, mais une série d'événement et ton penchant à travestir la vérité ont poussé ton entourage à croire le contraire ? Tu vas devoir faire un choix : t'enfoncer dans le mensonge ou te libérer la conscience, au prix de ton succès et de ta réputation.

    • Gousteau : la contreperf/le déclin
      Tu as réussi, c'est tout à ton mérite, mais c'est derrière toi. Tes plus grandes années de gloire sont révolues, ton génie autrefois acclamé s'atténue, et il t'est de plus en plus difficile de continuer à te hisser au top niveau tout en impressionnant tes pairs.

    C'est pour ces deux derniers exemples qu'intervient un concept bien précis : l'égo
    text alternatif
    (Oui c'est aussi son nom à lui. Ce qui n'est pas un hasard.)

    Dans le film, le critique Anton Ego n'intervient que lorsque les égos de Gousteau et de Linguini sont mis à mal. Une première fois lorsque Gousteau perd une de ses étoiles, une seconde lorsque Luiguini devient -de façon imméritée - le nouveau jeune espoir du restaurant étoilé.

    D'où ma théorie, qui ne vaut que ce qu'elle vaut : Anton Ego n'est pas qu'un simple antagoniste. C'est aussi une allégorie, une personnification des égos de Gousteau et de Linguini, qui peut s'avérer mortifère et destructrice.

    D'ailleurs, pour finir vous savez pourquoi Ego est à ce point rattaché à la mort ?
    Tout bêtement parce qu'il a poussé Gousteau à se suicider.
    Comprenez "l'égo de Gousteau et sa fierté" l'ont poussé à se suicider.
    Certes, ça n'est pas textuellement dit dans le film, mais c'est très fortement suggéré. D'autant plus que les réalisateurs ont reconnu s'être inspiré du chef français Bernard Loiseau pour Gousteau, lequel a mis fin à ses jours en 2003, quelques jours après avoir subi une nette rétrogradation dans le guide Gault et Millau.

    De là à penser que Luiguini aurait fini par faire de même en persévérant dans son imposture, il n'y a qu'un pas. 😰



  • @Peri C'est intéressant comme approche ! D'autant que ça confirme mon ressenti tiède sur ce film... c'est pas que j'ai pas envie d'y voir une complexité passionnante, c'est que c'est pas très feel-good.



  • @Shanna a dit dans Ratatouille :

    @Peri C'est intéressant comme approche ! D'autant que ça confirme mon ressenti tiède sur ce film... c'est pas que j'ai pas envie d'y voir une complexité passionnante, c'est que c'est pas très feel-good.

    Je confirme.

    De mon côté c'est justement cette forme de noirceur sous-jacente qui me séduit particulièrement.


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai