L'identité de genre



  • Bonjour à tous,

    Je vous avoue que je n'avais pas d'idée où placer ce sujet qui n'est pas vraiment une question de sexe, mais le genre est lié au sexe dans notre société alors voilà, si l'endroit n'est pas adéquat, je laisse aux modos le soin de le déplacer.

    Je vais essayer d'amorcer le sujet sans dire de conneries, si quelqu'un est non-binaire je l'invite à en parler ici.

    Voilà, j'ai trouvé une vidéo très intéressante, avec une personne qui est non-binaire. Dans la vidéo, il donne une définition de ce qu'est être non-binaire.

    Il y a différents points de vues, des explications sur les formalités administratives, sur l'amour, sur ce qu'englobe la non-binarité (ça se dit ?).

    La vidéo en question :

    Êtes-vous calé sur le sujet ? Vous vous y intéressez ? Ou la vidéo vous a permis d'en savoir un peu plus sur le sujet ?



  • Juste parce que ça me fait penser à une anecdote...
    J'étais à la GayPride comme bénévole à un stand. Arrive un gros barbu qui se plaint d'avoir subi des injures de personnes peu tolérantes. Un autre bénévole l'accompagne chez quelqu'un du service de sécurité : "Voilà, Monsieur a un problème"... Et le gros barbu de répondre : "Eh bien non, justement, c'est Madame !"

    Je suis consciente que ce message n'a pas grand-chose à voir avec le sujet : cette "Madame" étant transgenre, et pas non-binaire...
    Mais c'est plutôt pour dire : on a tendance à partir de nos idées de la norme pour "juger" d'autrui. Tu es habillé de telle façon, t'es un mec ; Tu es une fille donc t'as un copain ; ...

    La non-binarité, c'est difficile comme concept. Ne pas se sentir femme ni homme...
    Alors, moi, qui suis physiquement une femme, mais ne me considère pas comme féminine, suis-je non-binaire ? Je ne suis pas masculine non plus, je sais que je suis une femme... Mais je crois que si j'avais un pénis, je serais exactement la même personne que je suis maintenant.

    Au fond, j'aurais tendance à élargir le débat : selon vous, c'est quoi "être femme" ou "être homme" ?
    Je parle "psychologiquement", hein, pas "physiquement. Qu'est-ce qui fait qu'on se sent l'un ou l'autre. Comment définir "femme/homme" ?
    (Question sérieuse, je ne parviens pas à avoir d'idée précise sur la question.)



  • @Gaip a dit dans L'identité de genre :

    Alors, moi, qui suis physiquement une femme, mais ne me considère pas comme féminine, suis-je non-binaire ? Je ne suis pas masculine non plus, je sais que je suis une femme...

    Au fond, j'aurais tendance à élargir le débat : selon vous, c'est quoi "être femme" ou "être homme" ?
    Je parle "psychologiquement", hein, pas "physiquement. Qu'est-ce qui fait qu'on se sent l'un ou l'autre. Comment définir "femme/homme" ?
    (Question sérieuse, je ne parviens pas à avoir d'idée précise sur la question.)

    Un non-binaire ne se sent ni "elle" ni "lui", hors tu dis savoir être une femme. Donc si on te dit madame, ça ne te dérange pas (arrête moi si je me trompe) et de fait tu n'es pas non-binaire... Parce que tu te reconnais en tant que femme (même si tu ne corresponds pas à tous les critères liés à la femme).

    Définir homme/femme est très complexe, déjà parce qu'il y a un aspect sociétal important. Et aussi, parce que c'est une interprétation selon comment on se sent, puisqu'on est ici dans l'ordre du psychologique. C'est une bonne question que tu poses là.



  • @Gaip a dit dans L'identité de genre :

    Juste parce que ça me fait penser à une anecdote...
    J'étais à la GayPride comme bénévole à un stand. Arrive un gros barbu qui se plaint d'avoir subi des injures de personnes peu tolérantes. Un autre bénévole l'accompagne chez quelqu'un du service de sécurité : "Voilà, Monsieur a un problème"... Et le gros barbu de répondre : "Eh bien non, justement, c'est Madame !"

    C'est vrai que c'est paradoxal comme situation.

    Je veux dire, loin de moi l'idée de juger du look d'autrui. Et evidemment que si cette dame a essuyé des insultes, faut pas laisser passer. Mais à un moment, questionnons nous. Si le souci est de revendiquer sa propre féminité, le port de la barbe s'impose t'il ? 🤔

    C'est limite comme si je me pointais à la fête de l'Huma avec un t-shirt Marine Le Pen, mais néanmoins déterminé à sincèrement exprimer ma sympathie envers "les camarades". Même si dans le fond je suis honnête, il est évident que la forme ne va pas aider. Même si j'adore mon t-shirt, pour une raison x ou y, autre qu'idéologique.



  • Dire qu'il y a des gens pour faire du cirque avec ces histoires de sexe ! Qu'est ce que j'en ai à faire que X soit gay, Y soit lesbienne et Z trans ? Le Covid, par contre, ils semblent ignorer. La Faim dans le Monde, la Guerre, "connais pas !".
    Ce matin j'ai téléphoné à un gay qui nous est proche depuis plus de 35 ans. Il n'a jamais essayé de me peloter. Voilà, ça s'arrête là. Il est gay, nous sommes proches, point à la ligne !



  • @jean justement on parle pas de la sexualité de la personne ici, mais du genre.



  • @LeaPierce a dit dans L'identité de genre :

    Je vous avoue que je n'avais pas d'idée où placer ce sujet qui n'est pas vraiment une question de sexe, mais le genre est lié au sexe dans notre société alors voilà, si l'endroit n'est pas adéquat, je laisse aux modos le soin de le déplacer.

    Vu le thème, on a opté pour SHS 😊



  • @Chibi merci ! C'était délicat de savoir où le placer ☺



  • @LeaPierce a dit dans L'identité de genre :

    @Chibi merci ! C'était délicat de savoir où le placer ☺

    On en est tous là...😏



  • Ça me rappelle une réunion qu'on a eu au niveau du groupe dans lequel je travaille (l'opérateur qui a un nom de couleur, ou de fruit). Il existe notamment une communauté LGBTQIA+ au sein de la société, qui a du budget et des portes paroles pour expliquer aux collègues et autres, organiser des conférences. Déjà, le début de la conf c'était d'expliquer toutes ces lettres ^^ ça permet d'en parler ouvertement entre collègues, de mettre le sujet sur la table, et de mieux comprendre. Je remarque aussi que pas mal de collègues n'y pigent rien, mais dans leur écrasante majorité sont très bienveillant. C'est important ces campagnes d'info, mieux les gens sont renseignés, moins ils sont méfiants.

    Souvent l'ignorance s'oppose à la tolérance.



  • @Godzapon Sympa d'organiser ce genre de réunions, c'est intéressant.



  • Si quelqu'un le trouve en français, ce serait cool... En attendant pour ceux qui comprennent l'anglais c'est intéressant à lire.

    text alternatif



  • @LeaPierce a dit dans L'identité de genre :

    Bonjour à tous,

    Je vous avoue que je n'avais pas d'idée où placer ce sujet qui n'est pas vraiment une question de sexe, mais le genre est lié au sexe dans notre société alors voilà, si l'endroit n'est pas adéquat, je laisse aux modos le soin de le déplacer.

    Je vais essayer d'amorcer le sujet sans dire de conneries, si quelqu'un est non-binaire je l'invite à en parler ici.

    Voilà, j'ai trouvé une vidéo très intéressante, avec une personne qui est non-binaire. Dans la vidéo, il donne une définition de ce qu'est être non-binaire.

    Il y a différents points de vues, des explications sur les formalités administratives, sur l'amour, sur ce qu'englobe la non-binarité (ça se dit ?).

    La vidéo en question :

    Êtes-vous calé sur le sujet ? Vous vous y intéressez ? Ou la vidéo vous a permis d'en savoir un peu plus sur le sujet ?

    J'ai regardé la vidéo avec intérêt. C'est vraiment cool de parler de non-binarité, d'inviter une personne non-binaire, car c'est un sujet malheureusement très très peu abordé dans notre société et très peu compris par les gens.
    Après il y a quand même deux petites choses qui m'ont fait tiquer dans la vidéo :
    -Quand elles parlent de Caitlyn Jenner et qu'elles disent "il"... Dans une vidéo qui traite du sujet de la transidentité (la non-binarité en fait partie, j'y reviendrai) c'est pas top... Je pense que c'était une erreur et qu'elles ne pensaient pas à mal, mais bon c'est le sujet de la vidéo quoi... Faites gaffe...
    -Et donc justement quand elles opposent transidentité et non-binarité. Pourtant celle qui parle à ce moment là donne bien la définition de la transidentité. Je n'ai plus la phrase exacte qu'elle dit en tête, mais en gros quand tu ne t'identifie pas au genre assigné à la naissance. La non-binarité en fait partie, j'ai trouvé ça bizarre d'opposer ces deux notions. Après c'est vrai que dans le langage courant, quand on parle d'une personne transgenre on pense plutôt à une personne qui s'identifie au genre opposé à celui assigné à la naissance. Bref, j'aurais bien voulu qu'elles rentrent un peu plus dans le détail.

    @Peri a dit dans L'identité de genre :

    @Gaip a dit dans L'identité de genre :

    Juste parce que ça me fait penser à une anecdote...
    J'étais à la GayPride comme bénévole à un stand. Arrive un gros barbu qui se plaint d'avoir subi des injures de personnes peu tolérantes. Un autre bénévole l'accompagne chez quelqu'un du service de sécurité : "Voilà, Monsieur a un problème"... Et le gros barbu de répondre : "Eh bien non, justement, c'est Madame !"

    C'est vrai que c'est paradoxal comme situation.

    Je veux dire, loin de moi l'idée de juger du look d'autrui. Et evidemment que si cette dame a essuyé des insultes, faut pas laisser passer. Mais à un moment, questionnons nous. Si le souci est de revendiquer sa propre féminité, le port de la barbe s'impose t'il ? 🤔

    Que le port de la barbe s'impose et que le port de la barbe soit une possibilité, c'est quand même très différent ^^.
    Aussi, ça peut être pour une toute autre raison. Par exemple quand une personne trans veut avoir recours à l'épilation définitive de la barbe par électrolyse, il faut laisser pousser un peu avant le rendez-vous chez le dermato. Bon après @Gaip parle d'un "gros barbu" donc j'imagine que c'est de la grosse barbe, donc ça ne doit pas être ça ^^.

    Et justement, est-ce que l'intérêt n'est pas de dépasser le carcan des normes sociales ?
    D'un autre côté (et d'ailleurs c'est dit dans la vidéo) c'est vrai que parfois les personnes trans ont tendance à rester ancrées dans la binarité et à essayer d'être extrêmement féminines / extrêmement masculines pour s'affirmer en quelques sortes, parce que la société demande ça et n'aime pas être face à un "entre-deux". Alors qu'il faudrait pouvoir juste être soi-même sans avoir cette pression.

    @jean a dit dans L'identité de genre :

    Dire qu'il y a des gens pour faire du cirque avec ces histoires de sexe ! Qu'est ce que j'en ai à faire que X soit gay, Y soit lesbienne et Z trans ? Le Covid, par contre, ils semblent ignorer. La Faim dans le Monde, la Guerre, "connais pas !".
    Ce matin j'ai téléphoné à un gay qui nous est proche depuis plus de 35 ans. Il n'a jamais essayé de me peloter. Voilà, ça s'arrête là. Il est gay, nous sommes proches, point à la ligne !

    Ben justement (et c'est dit dans la vidéo) c'est une erreur d'assimiler gays, lesbiennes et trans. Gay et lesbienne ce sont des orientations sexuelles, donc "par qui suis-je attiré ?". Transgenre (et par opposition cisgenre) ça fait référence au genre, donc "comment je m'identifie", "suis-je une femme ou un homme ou pas ?". On peut très bien être trans et hétéro, trans et homo, trans et bi, etc. tout comme on peut être cis et hétéro, cis et homo, cis et bi, etc.
    Et je ne comprend pas le rapport avec le covid, la faim dans le monde et la guerre ? S'intéresser aux questions de genre empêche de s'intéresser au problème de la faim dans le monde ?



  • @Sylareen je pense que dans la vidéo elles opposent les deux, par facilité et pour ne pas perdre ceux qui ne savent pas du tout ce que c'est.



  • @LeaPierce a dit dans L'identité de genre :

    @Sylareen je pense que dans la vidéo elles opposent les deux, par facilité et pour ne pas perdre ceux qui ne savent pas du tout ce que c'est.

    Oui sûrement. Mais ça m'a étonnée quand même...



  • @Sylareen je peux comprendre surtout quand on s'y intéresse, ça étonne plus vite parce que plus sensibilisé que d'autres ^^



  • @LeaPierce Merci LeaPierce,
    Je suis un peu comme vous... perdu dans toutes ces lettres et leur réelle signification. Je me qualifierai de traditionnel dans les genres à savoir homme (masculin), femme (feminin) et je m'adapte parfaitement à ce que l'autre veut bien de proposer de son orientation. Si il me dit qu'il est Elle, alors je le prends pour elle et vice-versa.



  • @Sylareen a dit dans L'identité de genre :

    c'est une erreur d'assimiler gays, lesbiennes et trans.

    Cependant on parle bien de communauté LGBTQ+ et de la gay pride et les trans et non binaire y sont accroché donc si c'est une part de la question.
    Sinon les LGBTQ+ n'ont rien à fiche là et on ne parle que de male, femelle, trans et non binaire.

    Mon genre c'est femelle et mon orientation sexuelle Bi.



  • @Kallindra a dit dans L'identité de genre :

    @Sylareen a dit dans L'identité de genre :

    c'est une erreur d'assimiler gays, lesbiennes et trans.

    Cependant on parle bien de communauté LGBTQ+ et de la gay pride et les trans et non binaire y sont accroché donc si c'est une part de la question.
    Sinon les LGBTQ+ n'ont rien à fiche là et on ne parle que de male, femelle, trans et non binaire.

    Mon genre c'est femelle et mon orientation sexuelle Bi.

    Absolument ^^. Quand je disais que c'était une erreur, je voulais dire que c'est une erreur de penser que la transidentité est une orientation sexuelle. @Jean parlait de sexe puis de gay et lesbienne, donc j'ai supposé (peut-être à tord je ne sais pas) qu'il confondait orientation sexuelle et identité de genre. C'est une confusion commune parce que beaucoup de gens ne savent pas ce qu'est la transidentité, et en plus le terme "transexuel" (qui n'est plus trop utilisé) renforçait cette confusion. Donc j'ai simplement voulu éclaircir ce point.
    Mais tu as raison, bien sûr ça a du sens de parler de communauté LGBT+ ^^.



  • C'est un sujet super complexe, et personnellement je sais pas où je vais me situer. Je suis un savant mélange entre homme et femme dans le tempérament, tel un juste équilibre entre les deux, et naviguant entre les deux au gré des courants. Parce que bien qu'étant de sexe masculin, en se basant sur ce qui défini un homme de nos jours...
    Ma sexualité n'a dans le fond pas le moindre impact sur qui je suis, en tout cas, je ne crois pas que ce soit ça qui ait conditionné ma sensibilité et la manière donc je me perçois...


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai