L'UE: le désamour



  • Seulement 30% des français ont confiance dans cette usine à gaz technocratique:

    Site officiel de la commission

    confiance UE.jpg

    Et vous vous y croyez encore à ce système qui a failli intégrer la Turquie car les USA sont derrière, UE = OTAN



  • J'ai longtemps été contre l'UE, à bien y réfléchir sans savoir pourquoi, alors aujourd'hui je me situe dans les : j'ai pas assez de connaissance, ou je m'y intéresse pas assez pour être pour ou contre.



  • L'UE où comment avoir voulu créer une fédération économique de pleins de pays qui n'ont rien à voir entre eux économiquement, fiscalement, légalement et culturellement. Comme ça a mal été fait, forcément que ça ne plaît pas...

    Le gros problème c'est que l'UE veut lisser les pratiques dans toutes la zone euro/espace shengen. Sauf qu'au lieu de faire en sorte de tirer les pays vers le haut, elle tente d'aligner vers le bas. Les entreprises en profitent pour délocaliser pas cher, les référendums e sont pas respectés, la législation est de moins en moins protectrice envers les travailleurs (et pour une fois la jurisprudence française reste quand même pas mal vu qu'on accepte de mettre en place des règles avec 10 à 15 ans de retard en se mangeant des amendes)...

    Bref je suis contre cette UE. Je ne suis pas contre une UE qui ferait les choses bien, qui ferait de la véritable protection des travailleurs et qui ne chercherait pas à se substituer aux Etats aux mépris de leurs spécificités, qui tirerait les Etats vers le haut au lieu de niveler par le bas...



  • Picardie indépendant !



  • Certes, l'UE est bureaucratique, n'est pas parfaite mais elle a fait et continue de faire de belles choses. On parle tout le temps de la circulation des personnes, de Erasmus, de l'Euro et de la puissance de la monnaie face au dollar mais l'UE oeuvre tout les jours pour sauvegarder les interets des pays qui la composent, avec un poids que n'aurait pas chaque pays si on devait faire les choses indépendamment

    Par exemple Arcelor Mittal et ses emplois français ; ils ont été sauvés parce que Bruxelles n’a rien cédé dans son bras de fer avec la Chine : les exportations chinoises d’acier à bas prix font désormais l’objet de mesures anti-dumping systématiques. Et c’est la Chine qui a dû fermer ses unités de production excédentaires, pas nous…

    Oui, parfois c'est une usine à gaz, mais l'UE est utile à la communauté européenne, car elle ne nous isole pas individuellement. Ensemble on est plus forts.

    @Delnis a dit dans L'UE: le désamour :

    Et vous vous y croyez encore à ce système qui a failli intégrer la Turquie car les USA sont derrière, UE = OTAN

    Hein ? L'UE ce n'est pas l'OTAN... Et La Turquie n'a pas voulu être intégrée parce que les USA poussaient derrière. C'est des totals non-sens !

    C'est la crise entre la Turquie (qui se tourne plutôt vert la Russie...) et les US depuis longtemps. Et ce n'est pas Trump qui a arrangé les choses (sanction économiques, hausses des tarifs douaniers,...).

    La Turquie veut l'intégration à l'UE pour entrer dans le groupe et trouver des alliés économiques face aux US... Jamais les USA n'ont fait de l'ingérence auprès de l'UE pour faire entrer la Turquie.

    De plus ca arrangerait les Européens puisque la Turquie est un des premiers partenaires économiques de l'UE (dans le Top5 du moins), et qu'une partie de la dette turque est aux mains des banques européennes, qui ne veulent pas perdre leurs créances...
    De l'autre côté Erdogan peut compter sur une large diaspora turque en Europe (surtout Allemagne et France) pour faire entrer cette idée dans les moeurs

    Après je ne sais pas si l'entrée de la Turquie serait un bien ou un mal (Et puis j'ai de par mon arbre généalogique un sentiment peut etre biasé sur la politique de ce pays), mais ce qui est sûr c'est que jamais les USA n'auraient demandé à l'UE d'intégrer la Turquie... Voir un concurrent économique et un "ennemi" s'inclure dans ce groupe de pays qui forme déjà la deuxième puissance économique mondiale (Derroère les USA, et devant la Chine)... trop risqué pour eux



  • @djino a dit dans L'UE: le désamour :

    Ensemble on est plus forts.

    Ca dépend. L'UE est très très inégale et ne fait rien pour combler les inégalités entre les pays de manière positive. Je ne sais pas si on serait plus fort ou moins fort sans l'UE , je n'ai pas de boule de cristal. Plus jeune j'étais très pro-UE, en même temps à l'école nous étions nourris de la CEE, on a vécu l'intégration des 12 à 24... En vieillissant, je le suis beaucoup moins parce que je vois plus de choses négatives que positives.

    j'aimerais que l'UE soit un réel coup de pouce pour les pays d'Europe mais je n'y crois plus.



  • Aïe aïe, il faut s’intéresser vraiment à l'Histoire et pas se contenter d'une actualité confuse.

    le site Officiel de l'OTAN

    2 minutes pour comprendre l'OTAN

    le plus parlant ce sont les cartes

    L'OTAN a été créée par la pression états-unienne après guerre avec l'occupation de l'Allemagne et l'Italie, les vaincus, mais en fait des bases US dans tous les pays de l'Ouest, y compris la France et avait initialement l'objectif de stopper les soviétiques et de stopper les guerres franco-allemandes une bonne fois pour toute. Ils sont venu 2 fois nous aider et n'avaient certes pas envie d'une 3e fois. Enfin bon c'est tellement notoire.

    C'est la fameuse Pax Américana. C'est Jean Monnet, formé aux USA qui déclina la version théorique de l'UE qui débuta par la CECA (Fr-Ger) puis l'Europe des 5 . Le principe étant que la prospérité, le désarmement et le mélange des peuples aboutirait à une réconciliation, et sur ce point c'est une indiscutable réussite. L'élargissement de l'UE suivant pas à pas, les cartes de l'OTAN, avec les pays membres et les pays partenaires. A l'effondrement de l'Est les pays sous le joug communistes se sont rué dans les bras des USA pour avoir leur protection, donc l'OTAN (Pologne, Lituanie, etc...) et on très très vite été intégrés brutalement à l'UE sans se soucier des critères qu'on avait demandé aux espagnols par exemple (du temps où la France menait la bal, enfin pensait le mener).

    Oubliez Trump qui n'est qu'un épiphénomène, la tendance stratégique lourde c'est l'OTAN et son élargissement sans fin.

    Il faut passer quelques minutes à regarder leurs cartes, ils ne s'en cachent pas où l'on voit très bien la politique de tache d'huile US avec l'OTAN qui intègre totalement militairement des pays, les membres, et créent un partenariat avec les autres, avant d'en faire des membres à part entière, comme nous le fîmes depuis Sarkozy. Les "problèmes" en Ukhraine viennent du fait que l'OTAN est arrivé aux frontières de la Russie et que c'est clairement une ligne rouge pour Poutine.

    Quant à la Turquie, elle a vraiment un rôle ambigu avec son statut de membre, ses bases US et son dictateur islamiste.

    Pour s'y retrouver dans tout ça je vous conseille les conférences de François Asselineau qui sont très très intéressantes.

    Pays membres vous voyez la ressemblance ?

    Partenaires

    Bref oui l'UE n'est que la déclinaison politique de l'OTAN

    Il y a même désormais une extension au Maghreb avec le "dialogue méditerranéen"

    Et on est surpris de voir le partenariat avec la Russie et le Pakistan ...



  • @djino totalement sans arguments, et juste pour une question de coeur, la Turquie qui a envahi dans la moitié du siècle dernier la Grèce et qui cherche encore à s'étendre sur la Méditerranée, je ne sais pas si elle est vraiment pacifiste. À la recherche des hydrocarbures de la ZEE



  • @Kallindra je te rejoins, très européenne dans ma jeunesse, en plus j'ai vu les bienfaits sur un pays comme l'Espagne. J'ai davantage de doutes maintenant, on multiplie les administrations, un projet qui a l'aval de l'UE met des mois et des mois avant de voir les fonds ( ce n'est qu'un exemple)...



  • Je vous rejoins @Kallindra et @Roma31 sur l'UE et la Turquie (Le coeur aussi parle). J'ai été grand fervent de l'Europ aussi dans ma jeunesse car j'ai vécu la construction Européeenne, la chute du mur, etc. Et pour un Francais né hors de France, en Europe, je me suis toujours considéré autant comme un citoyen francais, qu'européen ou du monde.

    Après c'est clair que tout n'est pas parfait, qu'il y a des choses à revoir. Mais je ne suis pas d'avis de voir tout en noir ou tout en blanc.



  • Les français ont rejeté en 2005 la dite "Europe" à 55%. Mais les politiciens s'en foutent.
    La seule Europe, c'est celle de la Paix. Le reste n'est qu'un gaspillage.



  • @Barbouille
    Je vis en Gascogne.
    L'Europe soutient et finance les principaux projets culturels.
    En particulier, avant le Brexit, un livre de photos sous titré en 5 langues : français -anglais- gaélique irlandais, gaélique écossais, gascon par de jeunes élèves.
    https://occitanica.eu/items/show/19666



  • @apis-32 a dit dans L'UE: le désamour :

    @Barbouille
    .
    En particulier, avant le Brexit, un livre de photos sous titré en 5 langues : français -anglais- gaélique irlandais, gaélique écossais, gascon par de jeunes élèves.
    https://occitanica.eu/items/show/19666

    Evidemment, l'ennemi des tenants de ce système c'est le nationalisme, suite naturelle malsaine de la Nation et son patriotisme. Et la doctrine c'est diviser pour régner. Il est donc logique de supprimer les frontières nationales pour progressivement recréer des frontières régionales, et dans ce but ils essaient de réactiver les langues régionales. En gros la finalité serait des enfants bilingues: anglais pour tous et langues régionales en 2e langue, lire le bouquin "la guerre des langues". Ne croyez surtout pas que les multinationales et les banques soient des passionnées de l'Histoire de la Gascogne ou de la Bretagne.



  • @Delnis sauf que les langues régionales sont mises à mal par la réforme Blanquer : l'occitan tombe de 13000 apprenants à 6000



  • Ha mais c'est clair que c'est un combat de titans et que rien n'est encore joué, c'est une planification qui a débuté après guerre, la mondialisation et l'anglais dans toutes les écoles c'est les années70 , avant ça personne ne parlait anglais en France, ni ailleurs, d'où croyez vous que cela sorte ?
    Toutes les langues nationales sont visées et menacées par le globish, cette américanisation culturelle rouleau compresseur par tous nos sens, c'est une affaire de temps.

    Pendant la guerre de 14/18, les soldats parlaient leurs langues régionales et mal le français. Le français est alors devenu obligatoire à l'école et les langues régionales ringardisées par le vocable "patois" et surtout interdites en classe. Mes grand parents étaient bilingues, patois/français, mes parents étaient unilangue, français évidemment, ma génération a appris l'anglais et le connait un peu, mes enfants sont bilingues français/anglais, à vous de deviner les suites possibles...



  • @Delnis a dit dans L'UE: le désamour :

    @apis-32 a dit dans L'UE: le désamour :

    @Barbouille
    .
    En particulier, avant le Brexit, un livre de photos sous titré en 5 langues : français -anglais- gaélique irlandais, gaélique écossais, gascon par de jeunes élèves.
    https://occitanica.eu/items/show/19666

    Evidemment, l'ennemi des tenants de ce système c'est le nationalisme, suite naturelle malsaine de la Nation et son patriotisme. Et la doctrine c'est diviser pour régner. Il est donc logique de supprimer les frontières nationales pour progressivement recréer des frontières régionales, et dans ce but ils essaient de réactiver les langues régionales. En gros la finalité serait des enfants bilingues: anglais pour tous et langues régionales en 2e langue, lire le bouquin "la guerre des langues". Ne croyez surtout pas que les multinationales et les banques soient des passionnées de l'Histoire de la Gascogne ou de la Bretagne

    Une identité qui se pose sans s'opposer

    «Les valeurs que porte l'occitan, sont des thèmes qui vont bien avec la République, explique Bernard Bagnéris, conseiller départemental chargé de la promotion de la langue et de la culture occitane. Le terme de convivéncia, en est un bel exemple. Ce concept résume la volonté de vivre ensemble et de respect de l'individu.»

    Chez ses acteurs de la défense de l'occitan, cette lutte ne se fait jamais au détriment d'une autre langue ou d'une autre culture. Tous défendent, le plurilinguisme et le multiculturalisme. Une façon de regarder dans le rétro pour préparer l'avenir.

    https://www.ladepeche.fr/article/2017/10/27/2673736-langues-pourquoi-occitan-dit-dernier-mot.html



  • Oui l'identité régionale est un véritable trésor et c'est ce qui fait le charme de notre pays, et des autres évidemment. Après sur un plan pratique dans une planète ouverte et mondialisée, il y a je le crains aujourd'hui d'autres priorités, d'abord évidemment cet anglais si pratique pour enfin se comprendre de partout, certains s'investissent aussi dans les langues asiatiques, chinois ou japonais, enfin en France l'arabe semble incontournable, bref j'ai bien peur que les vieilles langues se heurtent aux réalités, les enfants n'ont pas que ça à faire, apprendre des langues. Dommage que l'Esperanto n'ai pas eu sa chance car lui au moins il est vraiment très facile.



  • @Delnis 🤨



  • @Delnis
    L'espéranto n'est pas si facile pour tout le monde : C'est une langue romane à 90% et complètement artificielle, qui ne s'appuie sur aucune culture.

    "Les personnes qui sont bilingues depuis leur plus jeune âge apprennent plus facilement les langues. Cela s'expliquerait par l'utilisation, pendant l'apprentissage, d'une zone dédiée habituellement à la langue maternelle."
    https://www.bilinguisme-occitan.org/single-post/2018/02/26/Le-bilinguisme-précoce-aide-à-apprendre-dautres-langues



  • le sujet étant l'UE, leur obsession c'est la chute des Nations et donc des langues qui vont avec,

    Mais pour les passionnés de langues, vraiment lisez le livre "la guerre des langues"

    text alternatif

    L'UE veut une politique unique, inscrite dans les traités libéraux, une monnaie unique, l'EuroMark et une langue unique, l'anglais,...

    Après tout c'est ce que les romains ont failli réussir en 7 siècles et d'ailleurs la plupart de ces langues ne sont rien d'autres que du latin déformé.


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai