Midsommar



  • Midsommar (= "Solstice d'été" en suédois) est un film suédo-américain écrit et réalisé par Ari Aster, sorti en 2019.

    poster.jpg

    Praktbräcka : En dépit du chaos qui touche leur couple (elle vient de vivre une tragédie personnelle atroce, et lui envisage secrètement la rupture), un couple d'étudiants part à l'aventure dans un village de hippies super bizarres au fin fond de la Suède, là où personne ne vous entend crier.

    Remarque importante : Le film, sur les plateformes de vod, est interdit aux moins de 16 ans, et c'est pleinement justifié. Âmes sensibles s'abstenir !

    img.jpg
    Alice au pays d'Ikea

    Un film étonnant, qui casse les codes et ré-invente le genre "horreur". Je l'ai trouvé à la fois exaltant et dérangeant, et j'avoue que je ne le reverrai pas quinze fois… mais la stimulation est grande, et c'est réjouissant de découvrir que certains réals s'affranchissent de tout, mettent un coup de pied dans la fourmilière et produisent des œuvres qui claquent par leur inventivité !

    La première scène du film est choquante, mais enfin, on la surmonte. Puis on se laisse porter, on contemple ce que vivent les personnages, qui découvrent une communauté avec une culture hors normes, ça attise la curiosité. Et au bout d'une petite heure arrive la scène wtf qui fait tout basculer. Mais quand je dis wtf, croyez-moi, c'est méga WTF. Après ça c'est le festival (le mot est très à-propos) de la folie, de l'ambigüité, de l'horreur, mais aussi de la réflexion.

    D'un point de vue technique, c'est très maîtrisé : images sublimes, montage au cordeau, interprétation très précise (chapeau à l'actrice principale, parfaite), effets spéciaux furtifs amenés avec beaucoup de subtilité… Quelques images m'ont réellement époustouflée par leur finesse et leur innovation.

    Ensuite la narration est vraiment bien construite. Ça m'a rappelé Under the skin pour le côté bad trip lancinant, mais aussi The Babadook pour les métaphores bien senties, et enfin Jacob's Ladder pour les scènes où on n'est pas sûr d'avoir bien vu ce qu'on a vu.

    Et enfin c'est un film qui déstabilise. Les drogues hallucinogènes sont très présentes dans l'histoire (c'est un bon spot anti-drogues d'ailleurs), et on est un peu comme les personnages, on ne sait pas quelle va être la prochaine vision bizarre qu'on va voir.

    Bref un film... différent ! =)

    (Je précise aussi que j'ai cru comprendre que Midsommar avait des thèmes communs avec The Wicker Man, mais comme je n'ai pas vu ce film je ne peux rien dire des similitudes. En outre, je n'ai pas non plus vu Hereditary, le premier et seul autre film du réalisateur.)

    Vous connaissez ? Vous avez aimé ? Vous êtes intrigué ?



  • Je suis pas mal intriguée parce que j'en entends beaucoup parler depuis sa sortie mais je ne me suis pas encore décidée à le voir.



  • @Egon J'étais comme toi =P ! Ce film a tellement titillé ma curiosité, j'avais vraiment super envie de le voir.

    (Par contre je le redis : faut avoir l'estomac bien accroché quand même !)



  • @Shanna a dit dans Midsommar :

    (Par contre je le redis : faut avoir l'estomac bien accroché quand même !)

    Ça veut dire quoi ça ? Parce que moi j'aime pas tout ce qui est lié de près ou de loin à l'horreur. é_è



  • @Egon C'est difficile de ne pas spoiler... Mais en me fondant sur ce que tu avais dit concernant Get Out, à mon avis ya des trucs dans Midsommar que tu préfèrerais ne pas voir. Après c'est furtif, et ce n'est clairement pas l'essentiel du film, mais voilà, vaut mieux être prévenu je pense.



  • @Shanna Maintenant j'hésite encore plus. é_è



  • @Egon Je sais pas quoi te dire, mais au moins je t'ai pas mis le film entre les mains sans avertissement préalable =P
    C'est compliqué de jauger la sensibilité des autres, parce que par exemple moi j'évalue que certaines images du film pourraient être insoutenables, mais ça c'est mon estimation, et en même temps je les aies vues et j'ai pas été traumatisée (j'ai vu le film la nuit dernière, seule, et après ça j'ai bien dormi, aucune image ne m'a hantée...). Ce qui est certain c'est que je valide l'interdiction aux moins de 16 ans.



  • J'avais vu "Hérédité" du même réalisateur qui se démarquait par son originalité dans la jungle des films d'épouvante de ces 20 dernières années qui peinent à ne pas tomber dans le déjà-vu.

    J’attendais donc "Midsommar" avec une certaine impatience, je suis allée le voir en salle à sa sortie l’été dernier.

    D'abord film d'ambiance avant d'être un film d'épouvante/horreur, Ari Aster arrive à nous embarquer pendant 2 h 27, malgré un scénario basique.
    Film très esthétique à atmosphère hypnotique, pas de bond sur le fauteuil, mais attention, des scènes et images fugaces parfois, ou plus appuyées, qui sont très violentes et gores.
    J'ai aimé le développement des caractères de certains personnages, mais on voit peut-être trop rapidement à qui on a affaire, ceci est confirmé dans le déroulement du film, film qui arrive aussi à amener le spectateur à comprendre les "acteurs" de certains rituels et pourquoi ils sont faits.

    "Midsommar" est pour public averti, mais risque de décevoir un tant soit peu les initiés.
    Le précédent film d'Aster, "Hérédité" faisait plus dans l'originalité avec une ambiance plus pesante et effrayante.



  • J'ai lu le résumé complet sur Wikipédia. Cela me suffira :yum:



  • La photographie a l’air top mais ça m’a l’air un peu trop glauque à mon esprit pour l’instant. J’adore la Suède, je pense que je devrais aimer, mais plus tard, quand je le sentirai.



  • @Lulu-Cineaddict a dit dans Midsommar :

    J’adore la Suède

    Pas sur que ce soit encore le cas après avoir vu le film :smile:



  • @Lulu-Cineaddict Ah oui je te confirme que c'est l'immersion dans la Suède et que la photographie du film est incroyablement belle. Et je confirme aussi qu'il faut être dans un bon état d'esprit avant de lancer ce film (c'est pas le truc à mater si on est d'humeur tristoune... =P).



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
Modérateurs : Chibi