Les Livres de Développement Personnel



  • Bonjour à tous,

    Pour certains d'entre vous les livres de développement personnel sont une arnaque sans nom, où le maître-mot est "business" et "pompe à fric". Si aujourd'hui, je fais ce topic, vous vous en doutez c'est en lien direct avec le post sur les 4 Accords Toltèques (qu'on a pas mal pollué à mon sens).

    Je me fais l'avocat du diable en proposant ce topic. En plus, je suis une grande adepte de ce type de livres mais j'avoue être sélective lors de mes lectures. Je prends que ce qui m'intéresse vraiment.

    Il y a de nombreux auteurs à jouer sur cette vibration qu'est le développement personnel et cela dans différents styles. Alors, je vais en citer quelques uns pour nourrir le débat. N'oubliez pas bien sûr que certaines personnes voient dans ce type de livres que des bienfaits et en sont convaincus (tant mieux pour eux).

    • Miguel Ruiz : Les 4 accords toltèques
    • Christophe André : Être bienveillant envers soi-même (et tant d'autres dans cette veine-là)
    • Dominique Loreau : L'art de la simplicité (tout ce qui est minimalisme, ne pas s'encombrer etc)
    • Pierre Rabhi : Vers la sobriété heureuse (écologie et simplicité)
    • Laurent Gounelle : Les dieux voyagent incognito (et oui c'est un format "roman développement personnel")

    Je taggue @Tinker-Bell et @Myra-flore qui en parlaient dans le topic précédent. Il y a en peut-être eu d'autres, désolé pour les oubliés.

    Bref, que pensez-vous du développement personnel ? Peut-on y trouver son compte ou tout ça n'est que de la poudre de perlimpinpin ?



  • @LeaPierce avec ta phrase de signature on hésite à répondre 😄 😄



  • @Chibi 😂 ahahah c'est vrai que ça peut se tenir dans ce sens-là... Promis, je mords pas si on répond pas dans mon sens 😀



  • Lea pierce,tu es toute jeune,et donc,tu pense que le bonheur est possible pour tous,à condition de bien connaitre ou et comment le trouver.......Et comme ce souhait est celui de tous,des gens ont bien compris que le mieux était d'y répondre!
    Ce n'est pas plus criticable que de proposer des livres de régimes pour avoir la ligne,ou des bouquins de cuisine pour être chef!
    sauf que le bonheur est une notion personnelle;chacun le sien,avec son ressenti,ses besoins,ses peines,ses manques........
    Alors,le bon livre,c'est lequel?
    J'ai lu tous ceux de Gounelle,pas pour être heureuse,mais pq j'aimais bien sa démarche;des histoires originales,des voyages,des questions,mais pas de leçon imposée!
    Je te signale que un philosophe,Alain,a écrit ce très beau livre:
    Propos sur le bonheur
    en 1925..Ou le bonheur n'était pas vraiment une revendication!
    Sinon,André Maurois a des citations qui valent un livre sur le sujet:
    https://www.mon-poeme.fr/citations-andre-maurois-3/
    et il a lui aussi écrit :
    l'instinct du bonheur.
    Je n'ai démoli personne;simplement,il y a cent ans qu'on écrit sur le sujet!



  • @Myra-flore a dit dans Les Livres de Développement Personnel :

    il y a cent ans qu'on écrit sur le sujet!

    Bien plus longtemps que ça... Le bonheur et le développement personnel ça a toujours existé. Platon, les égyptiens, le bouddhisme etc....

    Sinon j'ai 2 ou 3 bouquins de développement personnel mais j'en ai fini aucun XD



  • @Myra-flore Tu lies Bonheur et Développement personnel. Pas moi... Selon moi, le développement personnel concerne davantage la connaissance de soi et lié à un bien-être personnel qu'à toute notion du bonheur. Je vais peut-être te surprendre mais pour moi, le bonheur n'existe pas. Il existe des moments que l'on chérit ou que l'on a chérit que certains considèrent comme des moments "bonheur"... Le débat se tient sur le développement personnel et je n'y lie pas forcément le bonheur.

    Edit : Surtout que la notion de bonheur est propre à chacun.



  • @Kallindra Tu as raison,mais je n'avais pas trop envie de revenir à Épicure,ni à remettre ça sur le stoicisme!Au départ,le débat était centré sur tous ces livres censés nous mettre sur la voie du mieux-vivre!



  • This post is deleted!


  • @LeaPierce a dit dans Les Livres de Développement Personnel :

    le bonheur n'existe pas

    J'aurais tendance à penser pareil.
    On a des moments de joie, de plaisir et des moment de peine etc...
    Mais le bonheur absolu n'existe pas car il faudrait être débarrassé de tous les ancrages : corps, société etc



  • En fait le terme "développement personnel" est très vague pour moi...
    Je rebondis également sur le topic "le but de la vie"

    Je pense que la société à tendance à uniformiser des modes de vie, les croyances, les manières de consommer... mais je pense aussi que nous sommes fondamentalement différents, et que notre bien-être ou notre "bonheur" sont en partie liés à la reconnaissance de notre singularité, par les autres mais aussi (surtout ?) par nous-même - c'est à dire savoir prendre du recul par rapport aux normes sociales et trouver ce qui est vrai pour nous, ce qui nous correspond vraiment (je cite à nouveau le "connais-toi toi-même" de Socrate...)

    Par rapport aux ouvrages de développement personnel, je pense qu'il ne s'agit pas d'en lire tout plein et espérer y trouver quelque chose d'intéressant "par chance", mais plutôt partir d'une intuition personnelle, d'une "petite voix" intérieure, pour ensuite essayer d'approfondir la question, éventuellement avec l'aide de personnes qui, peut-être, on déjà eu un cheminement similaire...

    Je suis un farouche partisan de la sobriété heureuse et de la simplicité volontaire - mais ça ne m'est pas venu en lisant Pierre Rabhi, plutôt par un malaise croissant vis-à-vis du matérialisme de la société et de la course effrénée au "toujours plus"... En me posant des questions sur ce sujet, j'ai dans un second temps découvert Pierre Rabhi, et certains de ces propos ont contribué à étayer ma reflexion - pour autant je ne le considère par comme un gourou et je n'ai acheté aucun de ses livres...

    De la même manière, ma découverte du slow sex a trouvé son origine également dans un malaise, une insatisfaction, avec la sexualité "conventionnelle", qui m'a poussé à cherche autre chose, qui me correspondrait davantage... En cherchant je suis finalement tombé sur un bouquin qui m'a permis non pas de découvrir quelque chose de nouveau, mais plutôt de mettre des mots sur ce qui était déjà en moi mais que je n'étais pas parvenu à identifier jusqu'alors...

    Je pense que le développement personnel n'est pas une question de bouquins, mais plutôt de reflexion personnelle, simplement pour apprendre à se connaître soi-même - les bouquins peuvent être des petits coups de pouce ponctuels, tout au plus... Cette réflexion peut permettre de vivre davantage en accord avec ses aspirations profondes et devient alors une grande source de joie, de sérénité et d'épanouissement.

    Désolé pour le pavé...



  • @Kaa je trouve ta réflexion pertinente et intéressante, ne sois donc pas désolé du pavé.



  • J'aime bien aussi ce que tu écris @Kaa

    Les livres de développement personnel sont très interressants, mais il ne vont en effet pas donner les clefs, la solution de chaque personne étant unique

    Par contre, il peuvent donner le déclic. Ils peuvent nous amener à penser différement. Ils peuvent nous faire ouvrir les yeux. Et ce sera alors à nous de tracer notre propre route

    Comme je définissais Les dieux voyagent toujours incognito : C'est un "livre qui modifie quelque peu notre façon de penser". Et c'est en ca qu'ils sont très interressants

    Il ne vont pas nous dire "Fais ci" ou "fais comme ca", ils sont là pour déclencher quelque chose. Pour que nous nous disions à nous même "Mais que fais-je là ?", pour nous faire regarder dans la bonne direction. Après chacun aura la sienne

    Comme dans Libre ! : M.Horn nous dit comment il a acquis sa liberté, de quel côté il prend la vie. Pour nous, simples lecteurs, on ne peut etre qu'admiratifs, mais c'est à nous de trouver ce qui va nous rendre "libres"



  • @Myra-flore a dit dans Les Livres de Développement Personnel :

    Lea pierce,tu es toute jeune,et donc,tu pense que le bonheur est possible pour tous,à condition de bien connaitre ou et comment le trouver.

    Ce type de réflexions portent un nom : l'âgisme.
    L'âge n'est pourtant pas nécessairement corrélé à la sagesse et ne permet absolument pas de supposer des choses qui n'ont pas été dîtes par une personne juste parce qu'elle est âgée ou jeune selon son propre point de vue.

    Ce n'est pas plus criticable que de proposer des livres de régimes pour avoir la ligne,ou des bouquins de cuisine pour être chef!

    Les 3 choses sont pourtant bien distinctes.

    • Les "livres de régimes" sont parfaitement critiquables car objectivement plutôt dangereux. Ils engendrent ou perpétuent des Troubles du Comportement Alimentaire (TCA).
      Le seul auteur sérieux que je connaisse qui publie sur le sujet, c'est Zermati. Qui prône justement le "pas de régime" au sens où dans le langage courant, on parle de régime non pas pour parler du moyen de s'alimenter au quotidien mais pour parler de restrictions. Or Zermati lui, dans le cadre de son exercice mais aussi de publications littéraires, débunke justement les régimes restrictifs et invite plutôt les gens souffrant de TCA à mieux écouter leurs sensations de satiété. Et les effets néfastes des régimes restrictifs, ils sont bel et bien démontrés par la science à coups de nombreuses études, aussi à titre personnel je porte un intérêt au travail de ce médecin nutritionniste.

    • Un livre de cuisine regroupera des recettes de cuisine et/ou techniques culinaires, des illustrations etc, bref, un contenu relatif à un savoir-faire (ici artisanal).
      Mais lire un bouquin pour devenir chef, c'est du bullshit. Le métier de chef s'apprend en pratiquant, et c'est quand même le sommet de la hiérarchie dans le métier de cuistot, y'a plusieurs étapes avant d'y parvenir.
      Des ressources tel qu'un livre de cuisine sont juste un support, plus ou moins bon, pas une fin en soit.
      Lire un livre sur le C++ ne fera pas de moi une développeuse. En revanche si le livre est bien documenté et récent, il pourra m'y aider.

    • Pour le développement personnel (DP), ce qui me gêne grandement c'est l'aspect fourre-tout de ce pan de la littérature contemporaine. Alors qu'on ne peut pas vraiment mesurer la portée réelle de ce type d'ouvrage. Aucune autorité ne régule ce type de publications, qui font la joie des thérapeutes autoproclamés et plus inquiétant, des mouvances religieuses et/ou sectaires. Bref, c'est pas vraiment inoffensif.

    La scientologie utilise de type de média pour enrôler ses prospects.
    En France, les Témoins de Jéhovah est considéré comme une religion avec des dérives sectaires, et non une secte. Pareil pour l'anthroposophie. Dont Pierre Rhabi se réclame à mi-mots, prônant l'agriculture biodynamique développée par Rudolf Steiner, le père de l'anthroposophie. Mais là c'est un vaste sujet qui mérite de s'y attarder longuement. Et je n'ai jamais lu de livre de Rhabi.

    Selon moi, qui n'a pas la science infuse ni fait d'études dans ce domaine rappelons-le, tout ça mériterait qu'on se questionne sur les réels bienfaits du DP, et les idéologies qui peuvent s'y nicher.
    Spécialement QUI veut nous vendre sa méthode révolutionnaire, et POURQUOI. Est-ce que ça lui apporte un ou des bénéfice (certainement, et ce n'est pas un mal en soit), si oui, lequel ou lesquels ? Y'a t'il des conflits d’intérêts derrière tout ça ? Quels regards portent sur cet auteur ses compères, ses détracteurs, ses adeptes... ?

    Bref, il est salutaire d'avoir un regard critique sur ce qu'on nous présente comme alternatives au parcours de soins classique (ici les métiers psy...). Tout comme il est souvent salutaire de se renseigner avant de consulter tel ou tel professionnel de santé (est-il bien répertorié comme XX auprès de tel ordre, quels sont ses diplômes, etc).
    Sauf qu'un psy(chiatre/peuthe/chologue...) exerce bien dans un cadre contrôlé par l'Etat , donc pourra (et devrait) être soumis à des sanctions en cas de manquement à ses obligations et au code déontologique relatif à sa profession. Là où un auteur de livre de DP n'a pas d'obligations telles, ni de code déontologique auquel se référer.

    A titre personnel, je me renseigne systématiquement sur l'auteur d'un livre de DP que je lirai, histoire de comprendre mieux ses intérêts et sa légitimité à publier sur le sujet. Je ne rejette pas par principe cette littérature mais j'estime qu'elle ne doit pas supplanter ni s'opposer aux techniques médicales "conventionnelles", ce que pourtant beaucoup de lecteurs et d'auteurs font.



  • Débat intéressant.
    Je suis d'accords pour dire que ce genre de lecture n'a pas pour but de nous dire comment être heureux ou se sentir bien mais effectivement d'amener une réflexion par une approche psychologique général, on se remet alors en question, on réfléchis à sa propre vie et ses propres expérience pour arriver à des conclusions qui étaient déjà en nous ou que l'on trouve après un cheminement.

    Je ne sais pas si ça fais partis du développement personnel, mais après une rupture, je me suis transformé en Bridget Jones et ai acheté des livres sur le fonctionnement du couple (dont le fameux les hommes viennent de Mars, les femmes de Venus). La base était que je voulais réfléchir à ce domaine, répondre à des questions, m'enlever des culpabilités ou des idées fausses que l'autre m'avait donné.
    J'ai acheté d'autres sur différents sujets (enfance, culpabilité et sur la sexualité).
    Tous ses livres m'ont permis d'être en paix avec moi-même, de comprendre les reproches qui m'ont été faits, le chemin pris avec mon ex et pourquoi on en étais là aujourd'hui etc... Au final ça m'a aidé à passer la rupture avec une facilité étonnante malgré les embûches que j'avais sur ma route. A le passer facilement et sans colère voir haine et surtout de passer pour MOI et pas pour un NOUS qui n'existait plus.
    Bref, de base je ne crois pas du tous à ce genre de livre, je m'y suis tourné à un moment ou j'avais besoin de mettre de l'ordre dans mes idées et que je ne voulais pas faire n'importe quoi voir être "seule" la dedans. On se tourne vers ses livres parce qu'on en a besoin de base, mais pas forcément pour y croire à fond, en se disant qu'ils tiennent la vérité absolu, pour moi ça reste des appuis de réflexion.



  • @Tinker-Bell a dit dans Les Livres de Développement Personnel :

    Le seul auteur sérieux que je connaisse qui publie sur le sujet, c'est Zermati. Qui prône justement le "pas de régime" au sens où dans le langage courant, on parle de régime non pas pour parler du moyen de s'alimenter au quotidien mais pour parler de restrictions. Or Zermati lui, dans le cadre de son exercice mais aussi de publications littéraires, débunke justement les régimes restrictifs et invite plutôt les gens souffrant de TCA à mieux écouter leurs sensations de satiété. Et les effets néfastes des régimes restrictifs, ils sont bel et bien démontrés par la science à coups de nombreuses études, aussi à titre personnel je porte un intérêt au travail de ce médecin nutritionniste.

    Je ne connais pas Zermati, mais il me semble que ce principe "anti-régime"/"anti-diète" s'appelle la nutrition intuitive. C'est très intéressant et très déculpabilisant.

    Pour en revenir au sujet, je comprends que certaines personnes soient sensibles à ça mais je ne le suis pas du tout. Je me suis surtout renseigné sur le Miracle Morning et le minimalisme mais en fait, ça m'angoisse 😬
    J'ai parfois l'impression que (suivant les personnes), ça fait l'effet inverse, c'est à dire se dénigrer parce qu'on arrive pas à suivre cette solution (parfois plus ou moins présentée comme miraculeuse...). Je pioche les choses qui me plaisent par-ci par-là en essayant de prendre un maximum de recul mais j'ai quand même du mal avec les bouquins.

    Cela dit, plusieurs potes se sont lancés dans la Miracle Morning (si j'ai bien compris, ça consiste à se lever 1h plus tôt pour faire un truc qu'on aime et donc commencer la journée avec quelque chose de positif) et aiment beaucoup. Ils ont vraiment adapté le principe à leurs goûts : faire 1h de vélo, de lecture, de petit déj, de gaming...



  • @canaille-sympa alors le miracle morning c'est pas tout à fait ça, c'est plutôt appliquer les "savers" pendant cette heure. Silence, Affirmation, Visualisation, Exercise, Reading, Scribing. Chaque étape permet de se recadrer. Et tu peux l'appliquer en moins d'une heure si tu as moins le temps, c'est toi qui décide le temps que tu consacres à l'activité.
    Sinon je suis comme toi, je prends ce qui me convient. Je fais attention à mes possessions en terme de minimalisme mais je suis loin d'être comme "The minimalistes" par exemple. ^^



  • @LeaPierce Ah ! Et bin ils l'ont pas du tout pris comme ça, mais ils ont l'air très contents comme ils le font 😆

    Si je me souviens bien, il y a aussi un côté "visuel" dans le minimalisme (avoir un décor simple permettrait de mieux se concentrer, être moins papillonnant) mais quelle angoisse ! Je vais pas virer tous mes posters de Stupeflip quand même 😁

    Plus sérieusement, je pense que le côté qui me dérange, c'est aussi l'aspect ultra productif, maxi créatif, super bien dans sa peau, tout le temps, pas de répit.
    Il doit sans doute exister des livres sur le fait de prendre le temps, éloge de l'ennui, "comment passer du temps à ne rien faire" ou ce genre de chose, mais je n'en ai pas vraiment trouvé 😊



  • @LeaPierce
    Je n'aurais pas mis les livres de Pierre Rabbhi dans le développement personnel, pour moi, il m'a aidée à une prise de conscience plutôt sur le plan politique. Cela a une répercussion sur mon mode de vie, bien sûr, mais pas dans un but strictement personnel.
    J'achète des livres de développement personnel dans la mesure où il contiennent des outils très concrets qui m'aident à atteindre les buts que je me suis fixés.
    Pour la méditation de pleine conscience, j'ai commencé... par un livre pour les enfants : "calme et attentif comme une grenouille". Je l'ai beaucoup utilisé en groupes de remédiation quand je travaillais.
    Puis je suis passée, pour moi à Christophe André, j'ai encore besoin d'un support disque pour méditer.
    Quand j'ai décidé de jeûner, je suis d'abord allée voir les pour et les contre sur internet, puis j'ai décidé de tenter l'expérience. J'ai acheté plusieurs livres, mais c'est ceux de Justine Lamboley qui me sont utile pour préparer, remonter et répondre à mes questions pratiques.



  • @canaille-sympa si tu tapes l'art de ne rien faire ou du farniente + livre développement personnel, tu devrais facilement trouver



Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai