Vous vous réveillez et...



  • Yo les popcorners!


    Hier, petite conversation passionnante sur le thème de
    "Demain matin, on se réveille, et on se rend compte que c'est la véritable fin du monde, que fait-on?"

    Edit:

    [Fin de l'édit]

    Dans l'idée on avait posé un contexte bien défini qui était le suivant...
    Vous vous réveillez un bon matin, et on est au tout début de la fin, i.e. que le monde est en train de s'écrouler, les gens réagissent de manière anarchique et pour la plupart de manière très individuelle, sans penser à ce qu'ils vont faire subir à autrui.
    Les médias fonctionnent encore, donc au début vous allumez la télé et c'est à ce moment que vous comprenez, au travers de toutes les chaînes qui diffusent des messages qui annoncent que les gouvernement sont tombés et que l'ordre public n'existe plus. Les communications fonctionne encore, vous avez toujours les services de bases, donc l'eau courant, le chauffage, l'électricité. Vous pouvez donc contacter vos proches, même si c'est assez compliqué parce que les antennes sont saturées (tout le monde veut joindre tout le monde).

    Vous avez donc encore la tête dans le gaz, vous êtes probablement ravi de ne pas avoir à aller travailler...
    Mais que faites vous ensuite?

    A titre personnelle ma réaction serait un truc du style :
    Contacter tous mes proches pour savoir s'ils vont bien dans un premier lieu. Après j'ai envie de réunir tout le monde dans un même lieu, mais c'est compliqué, parce que tout le monde est éparpillé un peu partout en France, et les faire venir c'est délicat. Il faut tout organiser, et profiter que les communications fonctionnent encore, si l'on ne peut plus contacter personne ça va devenir très difficile. Et réunir les gens est d'autant plus difficile que moi j'ai admettons 10 personnes à faire venir, mais chacune de ces dix personnes à d'autres personnes en plus de moi qu'il/elle pourrait vouloir rejoindre... c'est une chaîne sans fin à ce rythme.
    Donc dans l'idée, déjà, je ferai venir mon copain, je resterai dans mon appartement actuel avec mes colocs en attendant de voir un peu l'évolution de la chose, je me donnerai je pense 12/18h d'observation.
    Je tend à croire que même si à l'échelle de l'Etat il n'y a plus de décision, au niveau local, les autorités tenteraient de maintenir un semblant d'ordre, ce qui permettrait de voir venir, peut-être le temps de quelques jours.
    Mais ensuite, il faudrait faire des provisions... et ce pour le plus de temps possible, histoire que les vivres ne soit pas une source d'inquiétude immédiate...
    Ensuite, je pense que je chercherai à quitte le coeur de ville pour m'installer en périphérie. Déjà pour avoir de l'espace pour éventuellement produire de la nourriture, et pour être dans des zones moins chargées en population, et donc éviter les risques de heurt pour une baguette de pain... et après, advienne que pourra, je rejoindrai ceux que je peux rejoindre, ou formerai un petit groupe avec d'autres personnes, parce que clairement, rester seul dans cette situation est tout sauf une bonne idée.



  • @Martin
    Ce sujet est en relation, mais le tien demande qu'on imagine donc différent !



  • Y a un lien avec la collapsologie aussi, ça permet de glisser des liens de sujets en loucedé 😋 pour ma part je vois celui-là comme un sujet qui mérite d'être isolé !



  • Ca me fait penser au roman L'année du lion

    Ma première pensée irait forcément vers ma fille. Tout faire pour la protéger.

    Comme tu le dis @Martin rester seul dans cette situation est une très mauvaise idée. Il faudra réussir à former un groupe (ce que fait le père du narrateur dans le livre) pour reconstituer un semblant de société. Ensuite bouger, ne pas rester statique, jusqu'à ce que l'on trouve un endroit propice à notre survie, loin de l'anarchie et de la bétise égoïste des Hommes qui détruisent le monde



  • La fin d'un monde en principe on le sent arriver un petit peu et hélas on n'y peut pas grand chose car où que tu sois tu disparaîtras avec ce monde maintenant un chaos , une guerre civile etc... tu peux survivre à condition d'être prêts au bon moment et d'avoir anticiper la chose , le survivalisme ne s'improvise pas il se prépare . hmm.gif
    C'étaitlaminuteThilou



  • @thilou Certes on le verra venir, mais là on partait vraiment d'un postulat de base pour faire une réflexion à partir du point de départ du postulat.
    La question c'est "que fais-tu?"
    Si la réponse c'est "je suis préparé je peux survivre, tant mieux mais si je ne le suis pas bah je vais disparaître", c'est un peu triste, l'être humain est capable de faire des choses absolument folles, dans tous les sens du terme, et donc de s'adapter et se relever de situations qui paraissent désespérées, se laisser abattre et submerger par une telle situation c'est le déclin assuré, c'est certain!



  • Quand tu sais que dès le premier jour du confinement,les français sont allés dévaliser les hyper,en achetant chacun des kilos de nouilles et des dizaines de paquets de PQ!
    Tu devrais lire le récit de l’exode de 1940!
    Un excellent bouquin,super bien et documenté,et écrit,qui laisse scotché,mais sans pathos,ni ennui:
    Suite française d'Irène Némirovski
    on le trouve en poche!
    Ta vision de la cata est totalement irréaliste!
    C'est bien plus violent,brutal,rapide que ce que tu décris!



  • @Myra-flore a dit dans Vous vous réveillez et... :

    Tu devrais lire le récit de l’exode de 1940!
    Un excellent bouquin,super bien et documenté,et écrit,qui laisse scotché,mais sans pathos,ni ennui:
    Suite française d'Irène Némirovski
    on le trouve en poche!

    Je regarderai ça.

    Ta vision de la cata est totalement irréaliste!
    C'est bien plus violent,brutal,rapide que ce que tu décris!

    Ce que je décrit est un postulat de base, je n'ai jamais prétendu que ça se passerai nécessairement comme ça, et on n'a jamais réellement vécu d'effondrement de la société dans son ensemble, tout ce qu'on a ce sont au mieux des évènement qui s'en rapproche, et donc des récits autour de ces évènements, on peut certes s'en inspiré et projeter ça à plus grande échelle, et c'est certainement la vérité sur ce qui se passerait réellement...

    MAIS! Je part d'un point et demande une réaction à partir de ça.
    Je ne dis pas que si ça doit arriver c'est nécessairement ça qui se passera.
    Je crois que c'est surtout ça que vous avez du mal à cerner.



  • Je crois que tu es quelqu'un de vraiment gentil,humain,et que ,même ds des prévisions telles que tu les décris,ça se passe pas si mal!
    Y a de l'eau,du courant,on va ailleurs!
    Mais regarde avec une trombe ds une vallée,ce qui reste,et ce que ça déclenche!
    Souviens-toi des grèves à Paris et banlieue,des millions de gens hagardspaumés!
    Avec 2 cm de neige,les routes sont fermées!
    Alors imagine le vrai cataclysme!
    Ce n'est en aucun cas une critique!
    C'est le constat que les jeunes générations ont gradi sans danger,sans craintes,ce qui est bien!
    Mais sans aucune idée de ce qu'est le pire!



  • @Martin
    Je suis citadine pour moi partir à la campagne cela n'a aucun sens ( à moins de résider déjà à la campagne ) j'évoluerais dans un milieu inconnu donc tout aussi hostile que mon territoire urbain que je connais de plus improviser un potager du jour au lendemain sachant l'énergie et le temps que cela demande pour avoir un apport alimentaire suffisant , je ne suis pas sûre qu'il est bon de gaspiller cette énergie qui peut être bien utile pour autre chose il faut essayer d'être prêt le plus possible et d'avoir fait le nécessaire en amont mais il n'y aura pas de malins ce sera difficile pour tout le monde .



  • @thilou a dit dans Vous vous réveillez et... :

    @Martin
    Je suis citadine pour moi partir à la campagne cela n'a aucun sens ( à moins de résider déjà à la campagne ) j'évoluerais dans un milieu inconnu donc tout aussi hostile que mon territoire urbain que je connais de plus improviser un potager du jour au lendemain sachant l'énergie et le temps que cela demande pour avoir un apport alimentaire suffisant

    Pour le coup j'ai grandi à la campagne pour évoluer en ville par la suite, je comprends ce que tu veux dire.

    je ne suis pas sûre qu'il est bon de gaspiller cette énergie qui peut être bien utile pour autre chose il faut essayer d'être prêt le plus possible et d'avoir fait le nécessaire en amont mais il n'y aura pas de malins ce sera difficile pour tout le monde .

    Ça serait effectivement le bazar pendant un bon moment et personne ne serait épargné.



  • Mais vous plaisantez,il y a tjrs des malins!
    Durant l'exode de 1940,ou des dizaines de milliers de gens s'enfuyaient à pied,les plus aisés en voiture,sauf qu'ils tombaient en panne d'essence,et bouchaient la route......
    Eh bien,les paysans ont vu des centaines de gens demander de l'eau,un peu de pain,du lait pour les enfants....ils en ont sans doute offert au premiers,et puis ont fait payer les suivants!
    Et durant toutes les années de guerre,ou on se nourrissait avec des tickets,à condition que l'épicier ou le boucher ait de la marchandise,ces commerçants se sont fait une fortune,en honorant pas les tickets,mais en vendant au prix fort ds l'arrière boutique aux initiés!
    Et ils ont continué de tenir le commerce fièrement,après la guerre,ayant changé d'appart,de voiture,de train de vie!
    On les a surnommés les "B.O.F" beurre œufs,fromage!
    Chaque cata,ou les gens se sauvent,a les pilleurs qui arrivent!
    Et depuis des années,qd il y a un soulèvement qq part,on constate que plus aucune nouvelle ne passe sur le Net!
    Je crois qu'on va plus vers un effondrement économique,sans savoir du tout comment ce sera géré;mais rien ne sera facile,pour des milliers de gens,qui étaient déja mal lotis!



  • @Martin J'attends ma fin ou je la provoque, pour au moins la choisir.



  • Intéressant ce post mais c'est bien compliqué d'imaginer comment on réagirais.
    Selon le temps de cette fin du monde je réagirais différemment:

    -Soit c'est dans la journée ou la semaine qui arrive et dans ce cas je tente de rejoindre mes proches pour être avec eux. Je suis du genre à penser que l'humain voudra majoritairement tenter de sauver sa peau même en cas d'apocalypse mais dans tous les cas, autant être à plusieurs pour s'entraider.

    -Soit c'est un processus sur plusieurs années et dans ce cas, bien loin d'être suicidaire, je tenterais de survivre comme je peux : faire en sorte d'avoir ma propre nourriture, de pouvoir fabriquer des vêtements aussi, de rassembler un bric à brac pour bricoler ce que je peux aussi. Mais toujours en étant en groupe.

    Ceci dis effectivement, les pillards et profiteurs ne sont pas bien loin, dur de se défendre et se protéger, donc le plan de vivre en campagne n'est pas bête, ça limite le monde et donc les risque de rencontrer des gens mal intentionnés.
    Comme ça a déjà été dis, faire pousser ses légumes et nourrir ses animaux, ça ne s'improvise pas, il faut déjà s'y connaître, il y aura pas mal de galères au départ. Faire des réserves oui mais comme on a vu pour le corona, c'est vite dévalisé, si on n'a pas prévu le coup avant, on ne pourras jamais prendre la nourriture nécessaires.
    En fait il faudrait être un survivaliste, comme l'a dit @thilou , mais ça demanderai de se préparer des années à l'avance pour être un maximum prêt à toutes le situations.

    Toutes nos visions sont un poil irréaliste parce que nous n'avons jamais vécus une situation similaire, on ne peux qu'imaginer ce qu'on ferais sans vraiment prendre en considération toutes les conjonctures de la situation (pillage, violence, famine, météo, etc...)



  • Etre survivaliste,ça implique qu'on se retrouvera très seul après le cataclysme,et que rien ne sera facile!
    Tout comme même si j'en avais les moyens,je n'irais pas ds un abri anti-atomique!


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai