TDAH : Trouble du Deficit de l'Attention avec Hyperactivité



  • Bonsoir tout le monde .

    Je me demandais si il y avait parmis nous des personnes souffrant d'un trouble du déficit de l'attention avec Hyperactivité .

    Etant diagnostiqué Adulte souffrant de ce trouble avec hyperactivité / cérébrale / cognitive pour ma part , j'aurais voulu échanger avec des personnes touchées par cette pathologie .

    Il est très difficile pour moi de me concentrer et d'être dans " l'instant présent" , me concentrer me demande beaucoup d'énergie et cela me fatigue énormement .

    Mon cerveau fonctionne trop rapidement et traite trop d'informations à la fois .

    Si vous avez des questions ou autres je serais ravis de vous répondre .

    Définition issue de wikipedia :

    Le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH ; en anglais : attention-deficit hyperactivity disorder, ADHD) est un trouble du neurodéveloppement caractérisé par trois types de symptômes pouvant se manifester seuls ou combinés : des difficultés d'attention et de concentration, des symptômes d'hyperactivité et d'hyperkinésie et des problèmes de gestion de l'impulsivité. Le trouble est reconnu lorsque ces symptômes se manifestent de manière persistante, sur six mois ou plus, et de manière suffisamment importante pour poser un obstacle développemental ou perturber l'insertion sociale ou encore le travail scolaire1. Le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux 5e édition révisée (DSM-5), indique que le TDAH peut être comorbide à de multiples autres troubles, comme le trouble oppositionnel avec provocation (TOP) ou le trouble explosif intermittent (TEI) ainsi que de multiples troubles spécifiques des apprentissages, des troubles du sommeil, des troubles anxieux, des troubles de l'humeur2.

    Ce trouble débute durant l'enfance et persiste à l'âge adulte dans au moins 15% des cas selon les critères les plus stricts de définition et jusqu'à 65% selon les anciens critères de rémission partielle du DSM-IV3. La prévalence du TDAH dans la population serait d'environ 2,5% des adultes et 5% des enfants4, spécifiquement en France selon la HAS, 3,5% à 5,6% des enfants en souffriraient5. Nonobstant que la détection du trouble est plus complexe chez les filles et femmes de par les symptômes généralement de type inattentif, plus difficiles à détecter, que les symptômes de type hyperactif/impulsif, plus souvent exhibés par les garçons et les hommes5, le TDAH se retrouve plus souvent chez les sujets masculins, dans une proportion de deux garçons atteints pour une fille, et 1,6 homme pour 1 femme4.

    Les causes précises du TDAH ne sont pas connues, mais le consensus scientifique actuel est axé sur des prédispositions génétiques et leurs interactions avec l'environnement6.

    La Haute Autorité de santé en France, comme la Société canadienne de pédiatrie, conseillent pour le traitement du TDAH chez les enfants de privilégier en premier lieu la prise en charge des symptômes via des thérapies non médicamenteuses, pour essayer d'en réduire l'effet sur la vie quotidienne. Il est ainsi recommandé de privilégier un encadrement psychologique ou neuropsychologique ; les instructions ne portant que sur la prise en charge des enfants, le discours est orienté sur les thérapies cognitivo-comportementales (TCC), les aménagements éducatifs et le soutien à l'enfant et aux parents. En second lieu seulement le traitement médicamenteux est envisagé1,5,7.

    Les médicaments utilisés pour traiter le TDAH incluent des psychostimulants comme le méthylphénidate — qui est la seule molécule commercialisée en France, uniquement délivrée sous ordonnance hospitalière5 —, la lisdexamfétamine, ou encore l'adderall, ou peuvent être des médicaments non stimulants dont l'effet est moins immédiat, comme l'atomoxétine et la guanfacine, ou encore certains types d'antidépresseurs, notamment des antidépresseurs tricycliques6.

    Le TDAH a été décrit en partie dès la fin du xviiie siècle mais encore en 1968 lors de la publication du DSM-II, le syndrome n'était décrit qu'en une ligne et qualifié de « réaction hyperkinétique de l'enfance8 ». Depuis, sa description a été complétée, avec l'apparition pour la première fois dans le DSM-V de la description des symptômes à l'âge adulte, et les prises en charges sont de mieux en mieux décrites par les organismes de santé des États ; en dépit de cela, le TDAH continue de faire l'objet de nombreuses controverses, sur le mauvais usage des médicaments prescrits9, le surdiagnostic chez les enfants10, le sous-diagnostic que les adultes et les filles et femmes11, les différences de prévalence, l'existence de la persistance à l'âge adulte, ou encore l'existence même du trouble



  • @Django-Retroman Je ne suis pas concernée par ce trouble et je n'ai pas d'élève ayant ce problème. Même si j'ai mes petits pb (Dyslexie et un pb de concentration).



  • @Dryanaide Merci pour le passage 🙂 pour ma part je suis dyspraxique ( problème de coordination des mouvements et de repère dans l'espace )



  • @Django-Retroman a dit dans TDAH : Trouble du Deficit de l'Attention avec Hyperactivité :

    Il est très difficile pour moi de me concentrer et d'être dans " l'instant présent" , me concentrer me demande beaucoup d'énergie et cela me fatigue énormement .

    Je ne souffre pas de ce trouble. Je me dis que ça doit être très handicapant au quotidien 😕
    Comment fais-tu pour le gérer / l'atténuer / mieux le vivre ?



  • Je n'en souffre pas mais j'ai un élève depuis deux ans qui en souffre. Et il a trouvé une éducatrice qui s'occupe bien de lui. J'ai beaucoup discuté avec elle et on met des choses en place comme ne pas le mettre à côté d'une fenêtre pour qu'il reste bien concentré, ville à également une avs qui l'aide et pour ma part j'ai mis en place avec son accord une fiche à chaque cours dans laquelle il doit me dire ce qu'il a compris, s'il a réussi à se concentrer, s'il à fait le travail seul... Et depuis l'année dernière, j'ai vu de nets progrès, il est moins dans son monde, et plus avec nous.



  • @Nev Cela dépend des jours .

    Par exemple je " fractionne" mes journées , dans mes tâches quotidiennes , car rester concentré sur une seule tâche est très difficile .

    Regarder des films me demande beaucoup d'efforts , le comble pour un passionné de cinéma !

    Mais depuis quelques temps je réussi à tenir une petite heure avant de commencer à fatiguer , il y a du progrès 🙂

    Sortir dans la foule et des lieux publics est très difficile pour moi car " j'enregistre" tout ce qu'il se passe autour de moi et une nouvelle fois la concentration est difficile .

    Mais je progresse également bien sur ce point là 🙂



  • @Django-Retroman Mes petits pb sont plutôt légers, donc pas plus handicapant que cela même s'ils demandent la mise en place de stratégies pour contourner les difficultés que cela peut engendrer.

    Je ne sais pas pour toi, mais je me suis vue parfois me retrouver à bugguer complétement devant une question parce que je ne la comprenais pas. Dans ce cas, si j'ai le temps, il faut que je fasse autre chose pour que mon cerveau passe à "autre chose" et revenir ultérieurement afin d'avoir un "regard neuf" sur la question. C'est pareil pour l'orthographe. Ce n'est pas la peine de me relire après écriture, car je ne verrais rien. Il faut que je fasse autre chose avant de revenir pour une lecture où je verrai plus facilement mes fautes d'orthographe. J'ai constaté que quelques pb sont en lien avec mes sautes de concentration. tout comme toi, pour faire une tache, je dois me concentrer et cela représente une certaine fatigue. Quand j'étais gamine, je me "déconnectais" du monde. Je regardais souvent par la fenêtre ce qui exaspérait mes profs. Par contre, j'étais en écoute active ce qui fait que même si je n'étais pas "présente", j'en registrais tout ce qui se passait en cours. Je crois que jamais un prof n'a réussit à me prendre à défaut. J'ai toujours réussit à répondre aux interrogations, à reprendre les lectures là où elles en étaient. Au-delà de ça, quand je suis fatiguée, j'ai tendance à mélanger les lettres et les chiffres, ce qui peut-être problématique quand tu es en devoir. Mais comme dit, c'est plutôt léger pour moi. Un exemple bête, mais je passe deux fois plus de temps à faire une correction de devoir que mes collègues, car je veux être certaine de ne pas avoir lu de travers et donc d'avoir laissé mon cerveau me jouer un mauvais tour.

    J'ai eu l'année dernière un élève dyspraxique. Il était totalement incapable d'écrire. Il avait un AESH pour la prise de note et un ordi pour s'habituer à travailler avec pour la prise de note. C'est un travail de longue haleine, mais pendant l'année, j'ai vu qu'il a fait beaucoup de progrès. C'était encourageant pour lui de voir une évolution positive. Mine de rien, ça doit être peu évident de cumuler Dyspraxie et TDAH. Bonjour la fatigue à la fin de la journée.



  • @Django-Retroman Pour regarder des films, peut-être tenter de jouer aux sudokus (ou autre) en même temps, ou de triturer un objet, comme le tangle ou tout casse-tête... ?



  • @Dryanaide Merci beaucoup pour ce témoignage effectivement le combo TDAH Dyspraxie est on ne peut plus fatiguant



  • @Gaip Merci beaucoup du conseil je vais essayer de l'appliquer 🙂



  • @Dryanaide la dysorthographie ne rend pas trop compliqué ton boulot ?



  • @Chibi on fait avec, on s'adapte 😄



  • @Django-Retroman

    C'est inspirant de voir que tu es dans une dynamique positive/de progrès face à l'adversité 🙂
    J'ai vu que tu avais quelques collections importantes (et impressionnantes !). Je trouve ça surprenant car je vois ça comme demandant beaucoup de concentration justement (pour classer, ranger, etc). Peut-être que justement ça t'aide à progresser ? (tout en te transportant dans d'autres mondes qui rendent les progrès plus agréables 😉 )



  • @Nev Merci pour ce message qui fait chaud au coeur 🙂

    Ca m'aide effectivement 🙂



  • Etant donateur en faveur de l'association Hypersupers TDAH France je viens de recevoir un petit courrier avec un petit papier que je voulais partager :

    text alternatif



  • Un autre exemple de ce qui m'affecte avec ce trouble du deficit de l'attention avec hyperactivité :

    J'ai tendance à poster " à la volée " " coup sur coup" des photos sur mes divers réseaux sociaux que ce soit sur le forum , facebook ou instagram , ce qui est souvent considéré comme du spam à mon grand malheur ( car ce n'est absolument pas mon but )

    Je ne vis pas avec les mêmes " filtres " que monsieur et madame tout le monde et ca me porte préjudice .

    Je m'excuse pour mon hyperactivité sur le forum



  • @Django_Retroman a dit dans TDAH : Trouble du Deficit de l'Attention avec Hyperactivité :

    Un autre exemple de ce qui m'affecte avec ce trouble du deficit de l'attention avec hyperactivité :

    J'ai tendance à poster " à la volée " " coup sur coup" des photos sur mes divers réseaux sociaux que ce soit sur le forum , facebook ou instagram , ce qui est souvent considéré comme du spam à mon grand malheur ( car ce n'est absolument pas mon but )

    Je ne vis pas avec les mêmes " filtres " que monsieur et madame tout le monde et ca me porte préjudice .

    Je m'excuse pour mon hyperactivité sur le forum

    N'y-a-t-il pas un moyen de trouver une solution, une technique, à ça ? Faire un footing entre chaque post.



  • @Astyanax Je cherche tout les jours des solutions 🙂 pour le footing avec mes problèmes de santé ( cardiaque et coeurTRES fragile ) c'est compliqué 🙂 merci pour ton message



  • @Django_Retroman a dit dans TDAH : Trouble du Deficit de l'Attention avec Hyperactivité :

    @Astyanax Je cherche tout les jours des solutions 🙂 pour le footing avec mes problèmes de santé ( cardiaque et coeurTRES fragile ) c'est compliqué 🙂 merci pour ton message

    Je suis sûre qu'il existe un "truc" pour éviter justement ce genre de débordement involontaire. Il faudrait créer une sorte de réflexe pavlovien. J'ai envie de cliquer sur envoyer - REMPLACE - Je vais me faire un café - thé - une retouche sur un vêtement - un truc.


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai