Est-ce que diriger c'est avoir du pouvoir ?



  • Bonjour,

    Tout est dans la question:

    Est-ce que, pour vous, diriger c'est avoir du pouvoir ?



  • @JL pour repondre à cette question il faut développer un peu. Tu parles du pouvoir au sens le pouvoir (définition juridique)? Diriger quoi? Une entité, un groupe? Ton topic a t il pou but de mener une réflexion sur la corrélation entre la direction et le pouvoir au niveau d'un état (politique), d'une entreprise (juridique), d'un groupe (sociologique)? En fonction, ce n'est pas le même type d'autorité qui donne le pouvoir et diriger pourra être la continuité de ce pouvoir ou non. Je ne sais pas si je suis claire mais en gros je te demande de préciser ta question 😊



  • S'il s'agit d'un dirigeant politique,il a eu assez de votants pour diriger,et c'est pour ça qu'il a été élu;sauf que diriger n'est pas commander ni obliger;c'est être responsable,trouver les solutions,les proposer,et les mettre en œuvre.
    Si la question est plus générale,il faut bien avoir de l'autorité pour diriger une PME ou une grosse boîte!
    Mais l'autorité se doit d'être attentive et bienveillante,pas dictatoriale!
    On remarque que ce sont tjrs les petits chefs,qui sont imbus de l'autorité qu'on leur à donné,et en abusent!



  • Justement, les gens vont penser, en lisant cette question, à différents scénarios.

    Mais quand on dirige des gens, une équipe, est-ce qu'on a forcément le ou du pouvoir sur les qui forment cette équipe ?



  • Ne pas oublier qu'on a toujours un supérieur hiérarchique,même si on a un poste en vue!
    Ce qui est grave,c'est qd ce supérieur est incompétent,et exige qu'on fasse ce qu'il est infoutu de faire;et donc,réactions en cascade!



  • @JL Ta question est donc diriger est ce avoir du ou le pouvoir sur la ou les choses qu'on dirige?

    Politiquement diriger un pays, est ce avoir du pouvoir sur sa population ?
    Économiquement, diriger une entreprise est ce avoir du pouvoir sur cette entreprise?
    Socialement, diriger une communauté est ce avoir du pouvoir sur ses membres? Et ainsi de suite....

    Si c'est bien cela, d'abord je dirais qu'il faudrait être plus précis quand même mais soit tu diriges ce topic est ce pour autant que tu as le pouvoir sur nous forumeurs qui y participont de notre plein gré ? Ma réponse est ici nous tu diriges ce topic parce que les administrateurs te donne le pouvoir de le créer mais pas de contrôler ce que nous pouvons y répondre. Tu peux le recadrer mais pas outrepasser les prérogatives qui te sont accordées par l'autorité supérieur. En outre, tu diriges la conversation doit respecter les normes auquelles les administrateurs sont soumis (loi). Ensuite, la direction du topic est accordé pas une autorité supérieure et non pas par les forumeurs y participant donc pour les forumeurs tu diriges mais sans pouvoir car sans autorité légitimée ou imposée.

    Je crois donc qu'il faut distinguer entre la direction accordé par une autorité supérieure de celle accordé par les personnes dirigées car le pouvoir est limité quand il est accordé par une personne supérieure parce que bien que peut être légitime il est imposé aux dirigés, de celui qui est donné par les dirigés qui lui est légitime et non imposé. Et même là la question se pose encore du cadre normatif. Concernant le pouvoir véritablement illégitime car imposé par la crainte par exemple, la direction et le pouvoir sont dans ce cas confondu mais de là à dire que la personne qui dirige à le pouvoir sur les autres.

    Donc après tout ce laïus inutile mais constructif pour moi je dirai non diriger ce n'est pas avoir le pouvoir sur les membres d'un groupe car l'individu est doué de raison (en principe et ne peut être contrôlé s'il ne le veut pas) mais oui c'est avoir du pouvoir car il existe toujours une forme de contrainte que la direction (l'autorité) détient.



  • J'ai eu une discussions de ce genre ou pour moi, diriger c'est avant avoir des responsabilités, sous-entendant que tu es engagé à réaliser ou à prendre en charge des choses.

    Beaucoup de gens, dont les politiques, pensent que d'avoir un statut de chef, c'est avoir du pouvoir.

    Je leur répondrais, plutôt: "Non, mais vous allez avoir des responsabilités !"



  • @JL Tout dépend car un dictateur dirige un pays et détient un grand pouvoir (par la contrainte) mais n'a que faire des responsabilités. La seule qui doit lui tenir à coeur est la responsabilité qu'il a envers ces alliés (un dictateur n'est jamais seule, il a toujours des alliés manipulation ou instrumentalisation mais alliés quand même).

    Je dirai que plus l'autorité est légitime plus les responsabilités sont importantes et les pouvoirs moindres heureusemebt d'ailleurs. Mais le pouvoir est multiple et la direction bénéficie de cela. Le pouvoir c'est un peu comme l'argent il s'attire lui même.



  • @want-wish

    je me dis souvent en voyant tous ces films où le méchant veut élargir son territoire, augmenter sa puissance, etc...

    Qu'il lui faudra, malgré tout, diriger, donner des directives, prendre des décisions, faire des choix et s'occuper de TOUS ses territoires.

    Après, quand il n'aura plus rien à conquérir, il aura les mêmes emmerdes que n'importe quel autre dirigeant.



  • @JL non je ne crois pas car on n'est plus dans une période où la force commande puisque la force est elle même commandée par l''argent et donc dans le cadre d'une direction, du pouvoir acquis par la crainte, celui qui détient l'argent détient le pouvoir. Les territoires ne sont agrandis que pour pillier les richesses et par la même obtenir plus de pouvoir. Le dirigeant illégitime n'a que faire de "son" peuple puisque celui ci est sous une dépendance qui s'ajoute à la crainte de douleur physique ou morale, la dépendance économique. Le dirigeant ainsi installé en pillant les richesses se garantit une sécurité supplémentaire car il détient alors un pouvoir économique sur son peuple. L'abus de dépendance économique est considérée juridiquement de nos jours comme une violence. Le pouvoir acquis par l'argent en est d'autant plus dangereux car la seule réelle responsabilité est conserver et faire fructifier cet argent et encore il suffit de payer un bon banquier. Les autres tâches peuvent être délégués et trouveront toujours preneurs car il existe cette dépendance.



  • En politique, à l'échelle d'un état tel que nous le considérons de nos jours, diriger c'est forcément avoir un pouvoir, qu'il soit exécutif, législatif ou judiciaire. Avec des délégations de ces pouvoirs sous forme pyramidale. On parle aussi du pouvoir administratif par dérision comme 4ème pouvoir dans les pays démocratiques.
    Le pouvoir, c'est la possibilité d'agir.
    Et il y a des contres pouvoirs. Les réseaux sociaux qui peuvent censurer des personnalité politiques, la presse, les mouvements cytoyens, les zad, le syndicalisme... Quelque fois ces contres pouvoirs font partie prenante du pouvoir, ils deviennent des outils de propagande et d'oppression.

    Laisser porter la responsabilité des pouvoirs et contres pouvoirs par quelques personnes, des dirigeants, et que la masse adhère pleinement à cet état de fait, s'appelle la servitude volontaire.
    S'opposer aux dirigeants détenteurs de ces pouvoirs peut être passible de la peine de mort dans certains pays.



  • @Marie-Thérèse a dit dans Est-ce que diriger c'est avoir du pouvoir ? :

    Le pouvoir, c'est la possibilité d'agir.

    Le pouvoir, c'est la possibilité d'imposer.

    La possibilité d'agir est accessible à tous, tout dépend sur quoi on souhaite ou veut agir !

    Concernant l'argent, il ne peut avoir du pouvoir que sur ceux qui en veulent ou en dépendent.

    Fier est celui qui ne peut être acheté. (Incorruptible) Parce que les convictions ou les intentions sont plus fortes.

    Comme celui qui a de l'argent dans ses poches qui voudraient obtenir les services de quelqu'un, quel plus beau pouvoir que celui de lui dire "NON" ?

    Quand un grand cuisinier dirige sa brigade, a-t-il pour autant du pouvoir sur eux ?

    Peut-il leur faire faire ce qu'il veut ?

    Le pouvoir n'est pas à celui qui le veut, mais de ceux qui le lui accordent.

    De nos jours, j'ai l'impression que les gens accordent bien trop de pouvoir à tout et à n'importe quoi.

    N'est-ce pas là, la démonstration de la plus grande des manipulations qui a commencé si loin que personne n'arrive à s'en souvenir.



  • Le devoir est la seule raison du pouvoir. Sans devoir, il n'y a plus de pouvoir.
    C'est une imposture que de vouloir diriger sans but. Il est donc nécessaire de bien fixer ses objectifs avant de prétendre à un quelconque pouvoir et surtout s'y tenir.
    C'est pourquoi des programmes nous sont proposés avant chaque élection. On y adhère ou non et à partir de là on choisit nos représentants.



  • @JL tu "contextualises" ta réponse alors que quand je t''ai demandé de préciser tu a généralisé. Tu utilises donc une des choses que tu reproches puisqu'en éloignant ma réponse de son contexte tu lui donnes une force qu'elle n'avait pas (tu déformes la réalité des propos dans ce cas)

    L'argent, tu peux dire non si tu en as déjà assez pour vivre. Osez dire que ne peuvent se faire acheter en général (sans un contexte) que ceux qui ont des principes c'est de la pure démagogie. Il est beaucoup plus aisé de le penser lorsqu'on a mangé et qu'on ne voit pas ses proches souffrir jusqu'à mourir par manque d'argent. Je ne pense pas mais c'est que mon avis que les principes et la morale aient beaucoup de poids face à la survie ou même à la peur de mourir (la sienne ou ses proches). La morale elle même est un concept sociétale puisque elle ressort et s'adapte aux textes normatifs. Elle ne sera pas la même sinon. Le vol est un délit je le rappelle, ne pas donner à manger à une personne dans le besoin n'en est pas un du moment qu'elle n'est pas en dangers et qui peut le dire.

    Un exemple contextualisé puisque ta réponse implique que tu souhaites une réponse contextualisé : récemment nous avons entendu notre gouvernement par le biais des médias nous imposer une attestation de sortie. Les réseaux sociaux (contre pouvoirs selon toi) ont fait circuler des articles et témoignages d'avocat (juristes) disant cette obligation n'en est pas une. Donc les personnes se sont révoltées "mon dieu, je me suis fais arrêtée et on m'a donné une contravention parfaitment injuste" (je dirai même illégale) mais cette brave dame a t elle tout autant que les autres contrevenants, engorgés les tribunaux en contestant cette contravention (tribunaux sui eux constituent textuellement, normativement un contre pouvoir)? Et ben la réponse est assez simple même sans chiffre puisque les tribunaux d'instance ne sont pas engorgés par les contestations malgré le nombre alllucinant de contraventions dressés dans ce cadre. Pourquoi ? Deux raisons selon moi, elles sont dressées par une autorité (qui détient le pouvoir)et une contestation est un risque de majoration importante de l'amende (jusqu'à 750€ je crois). Et même si la logique voudrait qu'on écoute les juristes qui disent attention ne payez pas renseignez vous, il faut soit une bonne connaissance des textes soit de l'argent pour se renseigner. Tout en sachant que si vous vous trompez le risque est de devoir payer une amende plus importante que la première déjà énorme. Je suis certaine que la plupart des personnes n'ont pas contestée malgré les injustices flagrantes seulement parce qu'elles ne le pouvaient pas par manque d'argent et imposé un pouvoir arbitraire dans ce cas car illégal ne constitue t il pas une violence envers les personnes dépendantes économiquement les contraignant ? Qui a le pouvoir donc ce cas?



  • @JL a dit dans [Est-ce que diriger c'est avoir du pouvoir ?](/post/139593

    Quand un grand cuisinier dirige sa brigade, a-t-il pour autant du pouvoir sur eux ?

    Ben s'il a le droit de le virer et que l'autre a des obligations financières...

    Peut-il leur faire faire ce qu'il veut ?

    Non il y a des textes, faut il les connaître et que l'autorité les fasse respecter....

    Le pouvoir n'est pas à celui qui le veut, mais de ceux qui le lui accordent.

    Une majorité impose un choix à une minorité dans une société comme la nôtre donc la question se pose.

    De nos jours, j'ai l'impression que les gens accordent bien trop de pouvoir à tout et à n'importe quoi.

    Je confirme je pense pareil.

    N'est-ce pas là, la démonstration de la plus grande des manipulations qui a commencé si loin que personne n'arrive à s'en souvenir.

    Manipulation ou instrumentalisation je ne sais pas, certains sont bien contents quand même et ne veulent surtout pas perdre leurs avantages...



  • @Guizmo je ne comprends pas ton idée. Peux tu développer s'il te plaît ?



  • @want-wish J'essayais juste de dire que si je dois obéir à une quelconque autorité, il faut que j'en connaisse les objectifs. J'y adhère ou je n'y adhère pas.
    De plus pour revenir à un sujet auquel nous avons débattu il y a peu, je me suis fixé le devoir d'éduquer mes enfants de la manière dont je l'entends avec mes propres objectifs . Donc j'exerce du pouvoir sur eux.
    La police a pour devoir de faire régner l'ordre établit. Elle a donc du pouvoir sur le reste de la population.



  • @Guizmo a dit dans Est-ce que diriger c'est avoir du pouvoir ? :

    @want-wish J'essayais juste de dire que si je dois obéir à une quelconque autorité, il faut que j'en connaisse les objectifs. J'y adhère ou je n'y adhère pas.
    De plus pour revenir à un sujet auquel nous avons débattu il y a peu, je me suis fixé le devoir d'éduquer mes enfants de la manière dont je l'entends avec mes propres objectifs . Donc j'exerce du pouvoir sur eux.

    Désolée je demandais juste parce que je ne voyais pas le rapport entre l'idée de devoir à l'origine du pouvoir et diriger est ce avoir du pouvoir. Ton commentaire était un peu abrupte car il ne mentionnait pas l'idée de direction donc c'est pour cela que j'ai demandé des précisions pas pour t'embêter. Maintenant je vois la connexion que tu fais entre les deux, merci.



  • @want-wish En effet je répondais à la question de base "Est ce que pour vous diriger c'est avoir du pouvoir?".

    Du coup je dirai oui, mais à conditions d'y émettre les intentions.



  • @Guizmo
    Bien diriger son véhicule motorisé, c'est un sacré pouvoir ...


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai