Vos déceptions littéraires



  • il vous est certainement déjà arrivé l'impression d'être déçus par un roman (je suis sûr que oui 😄 )

    Vous avez vu le titre, le pitch et partiez pourtant hyper confiants (Ou même pire : Quelqu'un de votre entourage vous l'a conseillé en vous disant "si si lis le il est top !")

    Mais finalement au fur et à mesure de la lecture, vous vous demandiez pourquoi vous continuiez à le lire, vous vous disiez "vivement que je le finisse..."

    Ou alors c'est la fin qui vous a tout gâché...

    En tous cas, il ne vous aura pas laissé un bon souvenir

    timbre-non-approuvé-61827718.jpg

    Alors, quelles œuvres vous ont laissé sur votre faim ? Quel en était les raisons ?


    Le roman qui m'a donné le plus cet impression, à ce que je me souvienne, c'est Indécision de Benjamin Kunkel

    J'en avais lu une critique dithyrambique dans la presse littéraire à sa sortie, il avait eu le prix du meilleur premier roman étranger, et il est quasi considéré comme culte par beaucoup de lecteurs... alors je me suis laissé tenter, plein d'enthousiasme

    s-l640.jpg

    C'est un très bon roman techniquement parlant, une histoire sur les interrogations d'un jeune homme en perdition, mais je n'ai pas réussi à rentrer dedans. Je n'arrivais pas à m'identifier à quoi que ce soit. Du coup je l'ai fini, mais ca a été pour moi une traversée du desert.

    Peut-être un bon roman, mais pas pour moi à cette époque. Je n'ai vraiment pas accroché, ni aimé le lire



  • Je me souviens de m'être lancé dans La Conjuration des Imbéciles de John K. Toole, sur conseil d'un ami qui y voyait le meilleur livre du monde.

    Sans nier les qualités du bouquin, je n'y ai pas été plus sensible que ça.

    Par ailleurs, je l'ai lu sachant que son auteur s'était suicidé, désespéré de ne voir son ouvrage édité, et persuadé d'avoir accouché de son chef-d'oeuvre ultime. Ce qui ne m'a pas aidé à aborder l'ouvrage avec sérénité et neutralité.



  • @Peri je suis d'accord avec toi, et je ne suis même pas allée au bout.
    Ça n'a ni queue ni tête, et je n'ai pas réussi à m'intéresser aux péripéties du héros insupportable. Et c'est censé être hilarant, je crois que c'est pas mon humour.



  • Si je me souviens bien, j'ai détesté "la liste de mes envies"...



  • @djino

    Stephen King. Jai essayé plusieurs romans mais rien à faire, Jai beaucoup de mal à accroché. 😐



  • @loutre tu vas te faire des ennemis 😛

    Moi c'est "la Malédiction des anges" que j'ai jamais pu terminé :s



  • @Peri a dit dans Vos déceptions littéraires :

    Je me souviens de m'être lancé dans La Conjuration des Imbéciles de John K. Toole, sur conseil d'un ami qui y voyait le meilleur livre du monde.

    Sans nier les qualités du bouquin, je n'y ai pas été plus sensible que ça.

    C'est un cadeau traditionnel dans ma famille, quand on sait pas quoi offrir pour Noel ou pour un anniversaire, on offre La Conjuration.

    Par ailleurs, je l'ai lu sachant que son auteur s'était suicidé, désespéré de ne voir son ouvrage édité, et persuadé d'avoir accouché de son chef-d'oeuvre ultime. Ce qui ne m'a pas aidé à aborder l'ouvrage avec sérénité et neutralité.

    ça par contre j'ignorais, je croyais qu'il l'avait écrit puis laissé dans son coin, j'ignorais qu'il pensait avoir pondu un chef d'oeuvre.



  • @Doc-Cranium a dit dans Vos déceptions littéraires :

    @Peri a dit dans Vos déceptions littéraires :

    Je me souviens de m'être lancé dans La Conjuration des Imbéciles de John K. Toole, sur conseil d'un ami qui y voyait le meilleur livre du monde.

    Sans nier les qualités du bouquin, je n'y ai pas été plus sensible que ça.

    C'est un cadeau traditionnel dans ma famille, quand on sait pas quoi offrir pour Noel ou pour un anniversaire, on offre La Conjuration.

    Du coup, aujourd'hui vous en avez combien d'exemplaires par personne ? 😁



  • j'ai une grande famille, les membres principaux ont tous le leur, mais y a encore tous mes cousins/oncles et tantes, ça fait une sacrée smala



  • @djino a dit dans Vos déceptions littéraires :

    Mais finalement au fur et à mesure de la lecture, vous vous demandiez pourquoi vous continuiez à le lire, vous vous disiez "vivement que je le finisse..."

    Ca m'a clairement fait ça avec le Seigneur des Anneaux, lu deux ans avant la sortie des films, et sans être passé par la case "le Hobbit".

    Au final je ne me suis lancé là dedans que pour me sentir "à niveau" vis à vis de mes potes de l'époque, qui ne juraient que par ça. J'en avais ras le bol de me sentir larguer sur ce sujet particulièrement récurrent.

    Les 100 premières pages furent laborieuses au possible.
    Ce que j'appelle l'effet "bottin téléphonique" : trop de noms, trop de lieux, tu tournes 3 pages... et tu décroches. 📞

    Et puis ça a démarré. J'ai passé un cap et me suis alors mis à dévorer. Je l'ai relu une seconde fois par la suite.



  • @Peri Moi on m'avait prévenu pour la 1ere 10aines de pages ^^
    Par contre, jamais pu m'immerger dans le Silmarrillion ou les Contes du 3ème âge XD



  • @Peri a dit dans Vos déceptions littéraires :

    Et puis ça a démarré. J'ai passé un cap et me suis alors mis à dévorer

    ça se débloque après les Barrow Downs si je me souviens bien



  • @Kallindra a dit dans Vos déceptions littéraires :

    @Peri Moi on m'avait prévenu pour la 1ere 10aines de pages ^^
    Par contre, jamais pu m'immerger dans le Silmarrillion ou les Contes du 3ème âge XD

    Ces deux-là c'est encore pire. Faut vraiment être tolkienophile au dernier degré pour s'y plonger à corps perdu.

    Lus vers 2003 (après seconde lecture du SdA + grosse hype autour de la sortie des films), ils ne m'ont pas transcendé plus que ça.



  • @Peri
    Tu n'as pas compris ?



  • @apis-32

    J'imagine au bout de X fois... " Oh un livre !"

    text alternatif



  • Twilight : fascination...je l'ai lu avant que ce soit adapté au cinéma. Quel ennui...et le film n'est pas mieux.



  • Ouhla il y a plus d'un livre qui peut entrer dans cette catégorie hors lectures obligatoires à l'école. Je vais m'en tenir à celui-là pour le moment : Julie ou la Nouvelle Héloïse de Rousseau. Avec Prosti, on avait pour habitude de lire des livres à deux quelques fois dans l'année. on avait choisi celui-ci parce que lui aime beaucoup Rousseau (pour ses essais) tandis que pour moi c'était dans l'idée d'accorder une autre chance à cet auteur pour lequel j'ai un avis plus critique (littérairement parlant tout au moins).
    Bref, on a commencé à le lire en alternant qui lisait à haute voix et... bah il nous a saoulé assez rapidement parce que c'est un sacré haut level de niaiseries. On l'a lâché quelques mois pour y revenir et le relâcher au bout d'un chapitre ou deux. Je crois qu'en tout on a dû lire environ la moitié du bouquin (eh oui parce que mine de rien c'est un pavé de plusieurs centaines de pages le bousin. <<). Un jour, il a disparu de notre bibliothèque sans que l'on sache très bien comment puis bien deux ans après, sa mère nous l'a rendu parce qu'on l'avait soi-disant oublié chez elle (en fait, je soupçonne surtout le fait qu'on avait essayé de s'en débarrasser en skred). On l'a relégué dans un coin de la bibliothèque et je suppose qu'il n'y a plus bougé depuis (en tout cas, c'pas mouah qui allais le prendre lors de mon déménagement).



  • J'ai détesté l'autre moi-même de Sarginson, jamais fini. Pareil pour Au bonheur des Dames, Orgueil et Préjugés, Le fantôme de chair de Gilbert,...

    J'ai pas aimé, je l'aimais d'Anna Gavalda, ma mère me l'avait bien vendu. Boarf. Ça m'a pas plu.

    Je suis parfois un peu difficile, j'imagine.



  • @Kallindra Pareil pour le Silmarillion : j'ai essayé plusieurs fois en laissant passer quelques années, pensant que j'etais trop "jeune" quand je l'avais acheté (16-17 ans). J'ai même fini par le racheter pensant l'avoir vendu 🙄🙄 Mais je ne desespère pas de m'y remettre un jour.. 😏 (sans le racheter cette fois..🤦‍♀️)



  • La Tour sombre de Stephen King.
    J'ai vu le film avant (une erreur dans ce sens-là peut-être..) et bon, même si c'est pas le meilleur film de la décennie, j'ai beaucoup aimé l'univers et le personnage du Pistolero que je trouve très classe !
    N'ayant jamais lu de livre de cet auteur, je me suis dis que c'était l'occasion de commencer avec celui-la. Comme il y a plusieurs tomes, je pensais que ça serait de decouvrir l'evolution des personnages. Malheureusement, je n'ai pas accroché et n'ai même pas réussi à le terminer.

    De manière générale, c'est dur de continuer un livre qui ne nous emballe pas..

    Je suis actuellement en train de me forcer à finir Uter Pendragon, de Thomas Spock (sorti en septembre dernier je crois). Grande fan des légendes arturiennes et de la table ronde, j'etais ravie de voir qu'un auteur avait eu l'envie de les depoussiérer et de les réecrire mais.. dans le style des legendes du Moyen-Age donc, style assez lourd, qui manque de fluidité même si je comprend le parti pris de l'auteur d'avoir choisi ce style d'écriture.


Log in to reply
 

Nous contacter
Administrateurs : Hornet | Shanna
La Team : Chibi (Référente Modération) | Egon | Godzapon (Référent Technique) | Jool | Mai Tai